Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Glyphosate : un festival de bêtises indécentes, ils ont tous un avis cinglant sur un rapport qu'ils n'ont pas lu !

14 Mai 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Glyphosate (Roundup), #Monsanto, #Politique

Glyphosate : un festival de bêtises indécentes, ils ont tous un avis cinglant sur un rapport qu'ils n'ont pas lu !

 

 

 

 

Une « enquête parlementaire » vraiment explosive...

 

C'est la Dépêche qui a allumé la mèche le 12 mai 2019, au matin, avec « Glyphosate : l'enquête parlementaire explosive ».

 

En voici le début :

 

« Le glyphosate est-il dangereux pour la santé ? L'utilisation de cet herbicide, principe actif du Roundup fabriqué par Monsanto, fait polémique. De nombreuses études scientifiques menées à travers le monde, ont donné ces dernières années des résultats divergents. "Dangereux" pour les uns, le glyphosate est jugé "sans effets" par d'autres chercheurs. De quoi alimenter un peu plus la controverse entre les écologistes et le fabricant, racheté en 2018 par la firme allemande Bayer.

 

Et pour nourrir un peu plus le débat, les parlementaires français s'apprêtent à rendre ce jeudi, au Sénat, un rapport d'information sur le sujet. Leur conclusion est sans appel : "Aucune étude scientifique ne prouve formellement sa cancerogénicité, ni en France, ni en Europe ni dans le monde, assure Pierre Médevielle. Le glyphosate est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites". Le sénateur centriste de Haute-Garonne s'explique dans un entretien à La Dépêche du Midi (voir ci-contre). Cet élu a travaillé sur le glyphosate dans le cadre l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques présidé par Gérard Longuet, qui réunit une trentaine de députés et sénateurs français de toutes tendances politiques. »

 

Cet article est donc une interview du sénateur Pierre Médevielle, du groupe Union Centriste, Vice-président de l'Office Parlementaire d'Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) et pharmacien de son état ; et il évoque un rapport – L'expertise des risques sanitaires et environnementaux en France et en Europe – commandité en novembre 2017 par les présidents de la Commission des Affaires Économiques, M. Roland Lescure, et de la Commission des Affaires Européennes, Mme Sabine Thillaye, de l'Assemblée Nationale.

 

Selon la presse, le rapport devra être publié le jeudi 16 mai 2019.

 

Créé par la loi, l’Office est un organe d’information commun à l’Assemblée nationale et au Sénat.

 

Composé de 18 députés et 18 sénateurs, il a pour mission, aux termes de la loi, « d’informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique afin, notamment, d’éclairer ses décisions ». Il permet ainsi au Parlement de disposer d’une expertise pour éclairer des choix politiques de long terme.

 

Cela n'implique évidemment pas que le Parlement tiendra compte des avis de l'OPECST. Dans le cas du glyphosate, et des pesticides en général, c'est malheureusement une triste réalité... priorité à la démagogie et l'électoralisme.

 

S'agissant du rapport et de l'article de la dépêche, il y a une ambiguïté. Contentons nous ici du titre d'un article de FranceTVInfo : « "Cela n'a jamais été dans le rapport" : Cédric Villani tacle le sénateur qui assure que le glyphosate est "moins cancérogène que la charcuterie" ». Cela ajout du piment aux joyeux délires de certains politiques.

 

 

M. José Bové et le révisionnisme

 

La Dépêche a interrogé M. José Bové, ci-devant député européen dans le groupe Les Verts | Alliance Libre Européenne :

 

« [...] le député européen José Bové s'emporte contre les conclusions et évoque un "révisionnisme environnemental" venu des Etats-Unis : "Quand certaines personnes affirment que le glyphosate n'est pas dangereux, c'est comme celles qui prétendent que le réchauffement climatique est un fantasme. Ce discours ne tient pas la route." »

 

 

(Source)

 

 

Il va sans dire que M. José Bové n'a pas encore vu la première lettre des conclusions de l'OPECST... D'ailleurs, la verra-t-il ? Vitupérer sans savoir de quoi il s'agit réellement est quand même plus confortable que de le faire en connaissance de cause – bien entendu dans la mesure où la critique serait fondée.

 

 

Ouest-France cible aussi un Jean Bizet qui n'y est pour rien

 

La mèche suivante a été allumée par Ouest-France avec « Le "glyphosate moins cancérogène que la charcuterie" : le rapport sénatorial qui fait hurler les écologistes ». Ce journal nous paraît de plus en plus être le leader du lèche-bottisme « écolo » Macron-compatible (serait-ce le retour d'ascenseur pour les copieuses subventions ?).

 

Il va sans dire qu'Ouest-France n'a pas vu ce rapport, qui n'est pas « sénatorial » mais inter-assemblées. Il va sans dire aussi qu'Ouest-France est aller chaluter quelques déclarations conformes à sa ligne éditoriale. Voici donc le chapô :

 

« Un groupe de sénateurs affirme, dans un rapport, que le glyphosate "est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge". Le député européen José Bové et le sénateur morbihannais Joël Labbé dénoncent un discours "qui ne tient pas la route", ainsi que "le fort lobby glyphosate". »

 

Petit persiflage pitoyable, à la limite de la diffamation, avant d'entrer dans le florilège de déclarations :

 

« Pierre Médevielle se trouve donc sur la même longueur d’onde que son collègue de la Manche, le sénateur LR Jean Bizet, qui s’est fortement énervé, jeudi soir sur France 2, à l’occasion d’un reportage consacré au fichage de 200 personnalités par Mosanto [sic]. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que le sénateur de la Manche faisait parler de lui et de ses "relations" avec Monsanto. En février 2008 déjà, Greenpeace lui avait remis un prix : le Monsanto d’or pour ses diverses déclarations et prises de position pro OGM.

 

Bravo, Monsieur le journaliste !

 

 

M. Joël Labbé et les complots

 

Place au sénateur écologiste du Morbihan Joël Labbé.

 

« [Il] tombe des nues, ignorant totalement la publication imminente de ce rapport sénatorial. " Je n’en ai eu aucun écho. Par hasard, il arrive juste après la révélation des personnes fichées par Monsanto. C’est grave. Cela montre combien le lobby glyphosate est encore très puissant au Parlement. Et nous savons pertinemment que des scientifiques roulent pour le lobby." »

 

Il va de soi que M. Joël Labbé ignore tout de ce qui se passe. Ne le dit-il pas lui-même ? Mais il a déjà un avis tranché sur non pas un, mais deux, voire trois complots...

 

En intertitre :

 

« Je réclame une commission d’enquête parlementaire »

 

Rassurez-vous, ce n'est pas une enquête sur les faits (allégués) ignorés par M. Joël Labbé, mais sur le « fichage opéré par Monsanto »... Toujours pas compris que, s'il y a eu « fichage », c'est par des entreprises travaillant pour la firme qu'il aime tant haïr.

 

Et maintenant, nous sortons dans la cour de récréation :

 

« Je souhaite également ne plus participer aux travaux du groupe de suivi sur la réforme de la politique agricole commune, présidé par le Normand Jean Bizet. »

 

 

L'inénarrable Éric Andrieu, égal à lui-même

 

M. Éric Andrieu, eurodéputé et candidat à la réélection, était évidemment un « client » incontournable...

 

« "[…] le sénateur Médevielle s’assoit sur un certain nombre d’études" prouvant la dangerosité du glyphosate "et sur santé des citoyens." »

 

Il va sans dire...

 

Cette réaction semble bien modeste, même si c'est aussi de l'ad hominem. Heureusement, il y a Twitter...

 

 

(Source)

 

 

Il y eut évidemment une litanie de critiques, maintes fois répétées mais ne touchant pas l'une, et encore moins faisant bouger l'autre... Im-per-tur-ba-ble-ment et vis-cé-ra-le-ment anti-glyphosate, anti-Monsanto et plus généralement anti-pesticides* (* de synthèse)...

 

 

 

 

Bref, c'est M. Éric Andrieu, égal à lui-même.

 

 

 

 

Mme Nathalie Loiseau et la légèreté

 

Mais que penser de Mme Nathalie Loiseau, dont Ouest-France a retenu cette forte pensée :

 

« Invitée ce dimanche matin du Grand jury sur RTL, la tête de liste LREM aux européennes, Nathalie Loiseau, estime pour sa part "qu’un sénateur n’est pas un scientifique". »

 

 

(Source)

 

 

Allons à la source, RTL, « Glyphosate : Nathalie Loiseau juge le dernier rapport "un petit peu léger" ». Un peu contextualisé :

 

« "On est déjà en train de s'emballer alors qu'un sénateur nous dit qu'il vaut mieux le glyphosate que le saucisson. Je trouve cela un petit peu léger", ajoute la tête de liste La République En Marche. »

 

Vous ne croyez pas si bien dire, Mme Nathalie Loiseau...

 

 

(Source)

 

 

Le florilège Yannick Jadot

 

La politique politicienne tombe bien bas, et ces gens ne se rendent pas compte à quel point ils sont cyniques et ridicules. Nous oserons ce commentaire à propos de M. Yannick Jadot, mais il est loin d'être le seul.

 

Alors qu'il pousse des cris d'orfraie à propos du « fichage », forcément « de Monsanto », il utilise ledit « fichage dans le gazouillis suivant pour s'en prendre à la liste LaREM par Jeremy Decerle interposé (la France Insoumise et M. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, ont fait de même...).

 

 

(Source)

 

 

(Source)

 

 

Sur le fond, M. Jadot combat l'« agrochimie », mais chut... ne lui dites pas que Bayer produit de la bouillie bordelaise pour ses amisdu bio...

 

 

(Source)

 

 

 

Et le rapport, qu'il n'a pas lu, est une manipulation...

 

 

(Source)

 

 

Mme Michèle Rivasi et le « négationnisme »

 

« ...négationnisme » ? Il faut en tirer les conséquences : criminalisons l'affirmation publique (et même privée) que le glyphosate, utilisé selon les préconisations d'emploi, n'est pas cancérigènes. Abolissons toutes les institutions qui ont osé affirmer cela...

 

 

(Source)

 

 

Les sanctions, on s'en approche avec Mme Delphine Batho

 

 

(Source)

 

 

La palme du délire avec Mme Cécile Duflot

 

Elle fut ministre... Et elle se réfère à un rapport de 2019 1919...

 

 

(Source)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

max 16/05/2019 16:45

https://www.youtube.com/watch?v=LXgcN-3stgU En parlant de Joël Labbé, dans ce débat avec GRW, Hervé le Bars et François Veilleurette il est à la masse. Dire qu'un telle personnage est pus créer une loi interdisant les phytos de synthèse aux particuliers et qu'il veut en plus la généraliser, à de quoi inquiéter sur notre avenir. Veilleurette lui est fidèle à lui même (Monsanto papers, etc). GRW montre bien le nœud du problème, même s'il aurait put insisté sur le faite que l'interdiction des produits de synthèse fait le jeu du secteur du bio qui finance génération future (et donc Veilleurette).

Seppi 17/05/2019 18:16

Bonjour,

Merci pour le lien.

Murps 14/05/2019 20:34

Joli travail de synthèse sur les délires des politiques et de l'hystérie autour d'une molécule inoffensive qui n'avait jamais fait parler d'elle depuis 40 ans.
Ce qui est effectivement grave, c'est de voir que les écolos rêveurs et fantaisistes qui faisaient rigoler tout le monde a cette époque sont maintenant aux manettes avec des responsabilités écrasantes.
Ce serait bien que les parlementaires ne lâchent pas le morceau histoire de revenir à plus de science et de démocratie, car là, je suis inquiet devant tant de fanatisme et d'obscurantisme.
Ces media français traditionnels sont devenus de vraies saloperies, y en pas un pour racheter l'autre.

Seppi 17/05/2019 17:24

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Mais soyons optimistes : il y a encore des gens de qualité. Pas beaucoup… mais ils font office de gratte-cul pour tous les clowns.

max 14/05/2019 18:46

Le prix Monsanto d'or me rappel ce qui est arrivé à un apiculteur.
https://www.charentelibre.fr/2019/05/04/un-apiculteur-pique-par-le-prix-amanite-phalloide-de-charente-nature,3425588.php
Quand des groupe partiaux et sans aucune légitimer pour ça, se permettent de remettent des prix récompensant ou sanctionnent des personnes sous des critères totalement subjectif et même mensonger. Mais le problème c'est les personnes qui prennent ça au sérieux.

Que des personnes comme José Bové est réagis comme ça (j'ai même vu une interview de Corine Lepage sur BFMTV) on si attendait. Même si ils font de la diffamation et que ce serait peut être le moment de porter plainte contre ces personnes qui prennent un peut trop de liberté avec les accusations gratuites. Mais le pire c'est surtout le soutient à peine voilé de la plupart des médias qui se sont empressé de recueillir leur avis.

Ounichibou 14/05/2019 22:08

Vous oubliez que les principales charges sur le glyphosate sont le fait de journalistes papier ou télé bien installés dans le paysage, et qu'ils en tirent les bénéfices (prix Albert Londres, etc)

Seppi 14/05/2019 19:31


Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d'imbéciles qui, avant, ne parlaient qu'au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu'aujourd'hui ils ont le même droit de parole qu'un prix Nobel. C'est l'invasion des imbéciles.
(Umberto Eco)

Et les journaux sur internet permettent à bien des imbéciles et des manipulateurs de se prétendre journalistes.

LamaFaché 14/05/2019 18:03

Mais qu'est-ce que c'est se blog de propagande merdique à peine voilé

Seppi 23/05/2019 14:11

@Zygomar le ‎dimanche‎ ‎19‎ ‎mai‎ ‎2019‎ ‎17‎:‎21 Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Umberto Eco a sans doute pensé tout cela. Mais le drame est que l'anonymat n'est même plus nécessaire pour faire étalage de l'imbécillité, etc.

Zygomar 19/05/2019 17:28

Désolé j'ai omis de préciser que mon message s'adressait à SEPPI relativement aux "interventions" nauséabondes répétitives du LamaBorné. D'ailleurs Lama n'est-ce point cet animal andin à l'allure et au regard idiots célèbre pour passer son temps à cracher?

Zygomar 19/05/2019 17:21

Merci pour la citation d'Umberto Eco!
Comme je ne suis pas tenu comme lui à un certain niveau de maintien et de bienséance, je vais me permettre afin de mieux "coller" à la réalité , et je pense et j'espère, que vous laisserez paraître ce commentaire, de qualifier plus précisément ce que Eco appelle "imbéciles": Je dirai donc que les réseaux dits sociaux" (qui n'ont en fait de "social" que le nom….) donc que "les réseaux sociaux ont donné le droit de parole" à des tripotées d'ignares incultes, grossiers, bornés, haineux, minables qui ne sentent forts que parce que protégés par l'anonymité….

Seppi 17/05/2019 18:04

@ max le ‎jeudi‎ ‎16‎ ‎mai‎ ‎2019‎ ‎11‎:‎28

Bonjour,

Merci pour vos efforts...

Seppi 17/05/2019 17:52

LamaContent ‎mercredi‎ ‎15‎ ‎mai‎ ‎2019‎ ‎06‎:‎26 @ Bonjour,

Merci pour votre commentaire (si, si…).

J'ai laissé malgré le ton déplaisant…

Il est toujours intéressant de constater la hauteur de vue de certains...

fm06 14/05/2019 16:13

Quel festival, un vrai feu d'artifice. Ou plutôt un tir de barrage. Je salue le courage des membres de l'OPECST qui ont signé le rapport. Ils devaient bien s'attendre à faire l'objet d'insultes, menaces, diffamations, et autres joyeusetés pourtant réprimées pas le code pénal...

Seppi 14/05/2019 18:04

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Attendons cependant de voir le rapport de l'OPECST.