Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Académie d'Agriculture de France : Joseph McCarthy chez Mediapart

30 Mai 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme

Académie d'Agriculture de France : Joseph McCarthy chez Mediapart

 

 

Source : Mediapart. Mais est-ce bien ©DR ? Cette photo semble avoir été reprise, avec un petit recadrage, de la couverture du livre « Idées reçues et agriculture – parole à la science », sous la direction de Mme Catherine Regnault-Roger, Presses des Mines. Le copyright y est attribué à T. Seguin Easy Réunion…

 

 

« I have here in my hand a list of 205 [State Department employees] that were known to the Secretary of State as being members of the Communist Party and who nevertheless are still working and shaping the policy of the State Department. »

 

« J'ai ici entre les mains une liste de 205 [employés du Département d'État] qui étaient connus du Secrétaire d'État comme étant membres du Parti communiste et qui continuent néanmoins de travailler et de définir la politique du département d'État. »

 

Cette phrase célèbre de Joseph MacCarthy peut devenir ceci dans le contexte de « A l’Académie d’agriculture, avec les "tontons flingueurs" du lobby agroalimentaire », d'un certain Karl Laske, publié par Mediapart le 23 mai 2019 (texte complet ici) :

 

« J'ai ici dans mon article une liste de 10 qui sont connus pour travailler ou avoir travaillé pour l'industrie et qui œuvrent maintenant à contester les articles de foi de la nouvelle religion collapsologique. »

 

En résumé :

 

« Au sein de l’Académie d’agriculture, des chercheurs, anciens experts et consultants défendent tant les additifs alimentaires que le glyphosate, contestent les vertus du bio et font autorité, sans rien dire de leurs liens d’intérêt. »

 

C'est évidemment intolérable (ironie) !

 

 

(Source)

 

 

Les avis émis par les spécialistes de l'Académie sont de « véritables proclamations pro-industrie ». Et ces gens ont l'audace de ne pas indiquer leur prénom mais de mettre uniquement une initiale sur ces « sulfureux documents » qui « font le régal de l'Association des industries alimentaires (Ania) et sont très vite relayés sur les réseaux sociaux, par des agences marketing qui travaillent pour l'industrie, et par les entreprises elles-mêmes ». Et puis ces gens n'indiquent pas leurs liens d'intérêts... qui sont pourtant « facilement identifiables » (et pour cause... l'Académie publie les CV...).

 

Et voilà notre Joseph McCarthy en train de détailler des éléments du parcours – prestigieux – de quelques membres de l'Académie. Travailler ou avoir travaillé pour l'industrie aurait dû vous exclure à tout jamais de cette honorable institution et, tant qu'à faire, vous mettre au ban de la société tout entière. L'intégrité et l'honnêteté ainsi que la rationalité de ces personnages est niée par principe – et la validité de leurs avis contestée – du simple fait d'un parcours professionnel ou individuel au service direct de l'économie.

 

L'industrie... voilà l'ennemi !

 

Et bien évidemment, avoir participé à « des colloques organisés par le comité scientifique d'Ajinomoto et la firme Coca Cola » empêche l'intéressée de formuler un avis indépendant sur les additifs alimentaires (notons que ces participations ont entraîné son exclusion des travaux de l'EFSA sur l'aspartame... vous savez, cette EFSA rongée par les conflits d'intérêts et noyautée par les industriels (ironie encore)...).

 

 

Un excellent ouvrage ! L'Académie est un pole intellectuel et d’expertise. On ne peut qu'inciter les journalistes – sérieux, s'entend, et même les autres – à interroger davantage les membres de l'Académie.

 

Pensez donc ! Oser écrire que certains additifs « jouent un rôle primordial dans la sécurité des denrées » ? Blasphème !

 

Pensez donc ! Oser écrire : « Non, il n'est pas établi que les aliments bio protègent du cancer » ? Sacrilège !

 

L'Académie de Médecine est pourtant du même avis que l'Académie de Médecine... Ah oui... mais il n'y a pas dans ses honorables membres un hérétique qui a travaillé pour... oh, la liste est longue... Fricoter avec Danone, pourtant un des champions du bio et autres modes alimentaires, vous condamne à l'excommunication.

 

 

(Source)

 

 

Nous pourrions continuer ainsi sur ce texte en résumé odieux.

 

Mediapart a bien sûr participé au lynchage médiatique de Monsanto/Bayer à propos du « fichage » dont le tribunal du Saint-Office de l'Inquisition médiatique a déclaré qu'il est ou était illégal.

 

Il n'a pour sa part aucun scrupule à livrer en pâture et à la vindicte populaire – enfin de ses lecteurs et des ultras des réseaux dits sociaux – un début de fichier avec noms, éléments de parcours et opinions, de préférence mises dans un contexte négatif.

 

Pensez donc, Untel « certifie dans L'Opinion qu'"en quarante ans, on n'a rien trouvé de plus efficace" » que le glyphosate. Avoir fait carrière dans l'industrie des produits de protection des plantes vous disqualifie pour formuler un tel avis ou conclure « doctement » : « Je m'interroge sur la raison scientifique d'une telle interdiction. »

 

Oups ! Nous nous sommes remis à détailler les outrances. La pire – une véritable injure – est de qualifier des gens honorables de « tontons flingueurs ».

 

Que Mediapart – qui s'est associé pour ce « travail » avec Que Choisir – puisse verser ainsi dans le lynchage d'une industrie, ainsi que de personnalités par un ad hominem de bas étage, devrait nous interpeller. À quand les Grandes Purges vertes ?

 

L'Académie a répondu de manière cinglante, avec humour, sur Twitter.

 

 

(Source)

 

 

Et que penser quand l'« information » est répercutée par un journaliste scientifique ?

 

 

 

 

Et que penser quand l'« information » est répercutée par un journaliste scientifique qui répercute une sorte d'appel à une chasse aux sorcières d'un « Chercheur en Biologie. Epistémologie - Sciences/Société » ?

 

 

(Source initiale)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cdc 02/06/2019 14:30

Vous balancez n'importe quoi sans preuve, vous êtes un "lanceur d'alertes" et comme tel vous devriez être protégé contre tout recours en calomnie, diffamation etc.
En ce qui concerne Que Chisir, je ne sais pas, mais leur organisation cousine belge Test Achats prend Greenpeace comme référence pour le jardinage. Quant à Mediapart... bah, on les connaît...

Seppi 02/06/2019 17:27

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Mais j'ai du mal à le comprendre.

Jacques Lemiere 31/05/2019 18:59

que les pesticides soient des poisons n 'est pas pertinent, parce que mon bon monsieur on cherche toujours les cas d'empoisonnement hors type qui tombe dans la cuve ou qui avale la bouteille pour ce suicider... ce que vous faites accuser sans preuve est contraire à l’éthique...

Seppi 01/06/2019 08:20

Bonjour,

Merci pour votre commentaire, une réponse à une chose injurieuse que je viens de supprimer.

Tomber dans la cuve du pulvérisateur, je n'ai pas encore vu, mais mettre la tête dedans pour voir si elle était vide...

Jacques Lemiere 30/05/2019 22:45

quand vous êtes persuadé d'etre dans le camp du bien...

il serait temps de rappeler que l’éthique en science passe bien après les faits et la logique.

Seppi 31/05/2019 10:14

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Belle question pour un sujet de philosophie…

Ce dont je suis sûr, c'est qu'il y a un énorme problème d'éthique dans le journalisme (ou faut-il écrire : "journalisme" avec des guillemets de questionnement??).