Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Pourquoi et comment le datura contamine-t-il les denrées alimentaires ? » sur the Conversation

9 Avril 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agronomie, #Santé publique

« Pourquoi et comment le datura contamine-t-il les denrées alimentaires ? » sur the Conversation

 

Glané sur la toile 330

 

 

 

 

« Pourquoi et comment le datura contamine-t-il les denrées alimentaires ? » est un article fort intéressant et très didactique de M. Xavier Reboud, chercheur en agroécologie à l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

 

Extrait :

 

« En cultures légumières, les choses se corsent. Le datura est en effet à floraison quand se fait la récolte de certains légumes verts. Les épinards, les haricots et flageolets sont plus particulièrement sujets à ce que des fragments de la plante, tous toxiques, soient inclus par inadvertance. Il peut alors s’avérer difficile de distinguer un fragment végétal de haricot d’un fragment de datura…

 

En France, le sarrasin est également victime du datura, car il est semé du printemps à l’automne, souvent comme une seconde culture de fin de saison. S’il est récolté pour ses grains, il peut se retrouver synchrone avec la maturité du datura. La taille du datura devrait permettre de le repérer et de l’éliminer en amont de la moisson, mais la distinction devient d’autant plus difficile que les plantes sèchent. Le millet se retrouvera dans une situation similaire à celle du sarrasin, toutefois cette céréale reste relativement peu utilisée en alimentation humaine dans notre pays, et la couleur des graines diffère franchement. »

 

Et aussi :

 

« Des pratiques qui contribuent à entretenir les risques

 

Au-delà de l’extension d’aire "naturelle" du datura, certaines pratiques peuvent favoriser sa dissémination. Ainsi, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a constaté que 30 à 50 % des lots de graines de tournesol et de mélanges de graines à destination des oiselleries sont contaminés par du datura. Sans doute de peu d’impact sur les oiseaux, cette information est préoccupante, car ce sont autant de sources de dispersion récurrente et à longue distance dans l’environnement. Les mélanges pour jachère faune sauvage seraient aussi des sources de différentes contaminations botaniques.

 

Par ailleurs, malgré le risque d’intoxication, différentes espèces et variétés de datura sont également toujours proposées en jardinerie du fait de la qualité esthétique de la fleur. Certains sites de jardinage ont même pu aller jusqu’à proposer d’introduire sciemment le datura dans les parcelles maraîchères, dans l’espoir de contenir certains insectes ravageurs herbivores. Cette pratique, dont l’efficacité n’a jamais été avérée, a pu accroître le nombre de situations ou le datura s’est retrouvé en contact direct avec des cultures maraîchères destinées à l’alimentation. »

 

On peut aussi lire en complément, et d'un œil désabusé, cet article du Ministère de l'Agriculture et de l'alimentation.

 

Version ministère :

 

« Les alcaloïdes sont des substances naturelles d’origine végétale, utilisées en pharmacologie pour leurs propriétés thérapeutiques, mais qui peuvent aussi être très toxiques si la dose produisant des symptômes est dépassée ou lors de prises répétées. »

 

Version Xavier Reboud :

 

« Botanistes, vétérinaires et médecins s’accordent pour définir le datura comme une plante particulièrement toxique. Cette toxicité (qui, comme c’est souvent le cas pour les « plantes à poison », lui confère également des vertus médicinales), provient du fait que toutes ses parties (fleur, feuille, graine, sève) contiennent d’importantes teneurs en alcaloïdes. »

 

Amis lecteurs, vous ne serez pas surpris d'apprendre que ma préférence va à la seconde... la caractéristique principale doit passer avant la secondaire.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

datura stramonium 10/04/2019 21:41

Est ce que le guignol a enfin compris que le problème de contamination par du datura concerne aussi bien l' agri bio que l'agri conventionnelle ?