Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le blog « Viv(r)e la recherche » sur le glyphosate (et bien d'autres sujets)

8 Avril 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Glyphosate (Roundup), #critique de l'information

Le blog « Viv(r)e la recherche » sur le glyphosate (et bien d'autres sujets)

 

Glané sur la toile 329

 

 

Mes pérégrinations électroniques m'ont fait aboutir à un blog, « Viv(r)e la recherche » avec une liste impressionnante de mots-clés, indice d'un éclectisme certain de l'auteur. En sous-titre : « recherche scientifique-innovation-politique scientifique-enseignement-histoire des sciences ».

 

Parmi les articles, il y a une petite poignée sur le glyphosate. Ils valent la lecture.

 

Le dernier, en deux parties s'intitule « Le glyphosate et les procès de sorcières » ((1) et (2)) – notez que le (1) porte en grande partie sur un autre phénomène devenu inquiétant, le datura dans des produits alimentaires et les intoxications conséquentes.

 

Mais voici d'un article plus ancien, plus précisément du 7 décembre 2017, dans la foulée de la réautorisation du glyphosate pour cinq ans et du caprice de certains de nos dépités gouvernants, « Glyphosate : la raison l’emporte en Europe, la démagogie en France ».

 

« Face aux professionnels de l’intimidation

 

On peut s’étonner du silence général d’une communauté scientifique et des experts et des professionnels. Mais c’est qu’il y a un lobby de gens fanatisé, rétrograde, idéologues de l’anti-science, persuadés de lutter pour le bien contre le mal et les méchants, et devenus des professionnels de l’intimidation bien relayés par des medias qui ont renoncé à tout travail d’éducation, à toute liberté d’exposition, de discussion, d’appréciation. Un lobby grassement subventionné et devenus des professionnels de l‘intimidation.

 

Contre ces professionnels de l’intimidation et de la désinformation, il faudra réagir. Cela ne pourra se faire que par un effort de transparence et de discussion accrues : par exemple, (une solution que ne refuserait pas Stéphane Foucart) : comme en matière de santé, la publication obligatoire de toutes les études de toxicité et d’écotoxicité menées par les industriels, soit dans des publications scientifique, soit dépôt obligatoire auprès des agences réglementaires des données et d’un résumé. »

 

D'accord sur le premier paragraphe et la première phrase du second. Quant au reste, réalisé s'agissant du dépôt des données auprès des agences d'évaluation et en chantier s'agissant de la publication, on peut douter de l'efficacité sur les stratégies d'intimidation, maintenant complétées par des stratégies de harcèlement.

 

Mais ce sont des articles qui valent lecture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article