Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« La confusion sexuelle » sur CulturAgriCulturE de M. Christophe Bouchet

1 Avril 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Pesticides, #critique de l'information

« La confusion sexuelle » sur CulturAgriCulturE de M. Christophe Bouchet

 

Glané sur la toile 327

 

 

 

 

Dans sa série « Les alternatives aux pesticides », M. Christophe Bouchet vient de produire le quatrième volet, « La confusion sexuelle ».

 

C'est joliment expliqué :

 

« La technique de confusion sexuelle consiste à diffuser dans les champs à protéger une grande quantité de phéromone sexuelle de l’insecte nuisible, en installant un grand nombre de diffuseurs.

 

Les mâles sont incapables de suivre une piste olfactive claire. Ils ne retrouvent donc pas les femelles, la fécondation n’a pas lieu, il n’y a donc pas de pontes ni de larves qui puissent faire des dégâts aux cultures.

 

On protège la culture en empêchant l’espèce nuisible de s’y développer. »

 

Mais aussi :

 

« Cependant cette technique est opérationnelle pour la protection contre certains insectes, surtout des lépidoptères, mais il en reste de nombreux contre lesquels la technique n’a pas encore été mise au point.

 

La détermination de la composition exacte du "bouquet phéromonal" de chaque espèce est un travail de recherche très long. Une fois déterminé, il faut trouver la manière de le fabriquer, mettre au point un système de diffusion opérationnel (type de diffuseur et densité par hectare), puis le tester pour en vérifier l’efficacité, et son absence d’effets secondaires. »

 

Et :

 

« Il convient de préciser que, s’il est vrai que cette technique est une véritable alternative à l’emploi des pesticides, elle ne répond en revanche absolument pas à la volonté déclarée par une partie de la société civile de sortir de la chimie de synthèse. »

 

Pourquoi ? Vous le saurez en lisant l'article.

 

Vous y trouverez aussi une anecdote plaisante qui se conclut par :

 

« Je ne suis pas celle que vous croyez ! »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article