Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Agriculteurs, ne laissez pas respirer les promoteurs de fakenews » : Mac Lesggy rapporté par Terre-Net

25 Avril 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« Agriculteurs, ne laissez pas respirer les promoteurs de fakenews » : Mac Lesggy rapporté par Terre-Net

 

Glané sur la toile 336

 

 

 

 

Sous le titre « Mac Lesggy: "Agriculteurs, ne laissez pas respirer les promoteurs de fakenews" », Terre-Net a produit un large compte rendu – centré cependant sur M. Olivier Lesgourgues, alias Mac Lesggy – d'un débat organisé par le Syrpa, l’association des communicants en agriculture.

 

En résumé :

 

« ...Mac Lesggy, l’animateur et producteur de la célèbre émission E=M6, ingénieur agronome de formation, estime qu’il faut une "mobilisation générale" des agriculteurs et scientifiques face aux promoteurs de fakenews. Pour lui, la "riposte" s’impose pour que la science retrouve sa juste place dans les débats sur les produits phytosanitaires et les pratiques agricoles. »

 

C'est à lire !

 

Le Syrpa, quant à lui, a produit un compte rendu plus général avec « Infox et méfiance généralisée : comment réintroduire de la science dans la communication ? ».

 

Extrait :

 

« "Nous sommes dans un système inquisitorial" selon Marc Mennessier. "La vision du monde anticapitaliste, négationniste, décliniste prend la science en otage". Pour Philippe Mauguin, les chercheurs peuvent apporter des réponses à des questions complexes mais pas en 140 signes ou sur le rythme des chaînes d’infos continues. "Nous sommes passés d’une société de la connaissance à une société de la croyance". Peut-être faudrait-il qu'une communauté de chercheurs se créée sur Twitter, à l’instar des FranceAgriTwittos. »

 

On peut penser que le problème déborde largement le cadre de la méfiance envers la science ou de sa prise en otage. Il n'y a qu'à voir les « informations » ou les « magazines d'information », le recours systématique au micro-trottoir tendu vers des gens distillant les fortes pensées de Mme Michu ou M. Toutlemonde, forcément bien choisies et devenant l'alpha et l'oméga de la « vérité » et de l'« opinion publique ».

 

«  Peut-être faudrait-il... » ? Peut-être faudrait-il commencer par rehausser le niveau de la communication institutionnelle des entités productrices de connaissances scientifiques et technologiques, représentées dans ce débat par M. Philippe Mauguin, PDG de l'INRA. Peut-être faudrait-il aussi inciter les entités liées à la vulgarisation à élargir leur horizon vers le grand public.

 

Le SYRPA a mis en lien la présentation de M. Eddy Fougier. Nous en extrayons la diapo suivante qui illustre bien l'ampleur du problème auquel la société française doit faire face :

 

 

 

 

Il y a aussi celle-ci :

 

 

 

 

Pour les « politiques », ça commence au plus haut sommet de l'État (et ce n'est pas l'apanage de la Macronie)... hélas !

 

Mais il n'y a qu'une réponse... un mot de Winston Churchill : « we shall never surrender », nous ne nous rendrons pas !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
le directeur de l'INRA est vraiment gonflé de la "ramener" sur ce sujet!! Ne devrait il pas faire le ménage dans ses rangs avant de donner des leçons aux autres?. Les vrais chercheurs de l'INRA non plus la parole ou du moins sont devenus inaudibles devant leurs collègues "devenus escrologistes bobo croyant a l'insu de leurs plein gré" capable de nous vomir des rapports mensonger minables comme celui des couts cachés des pesticides. Ne parlons même pas du rapport de l'INRA où les auteurs arrivent a ce contredire eux même sur l'ali bio qui ferait baisser certain cancers de plus de 70%. L'INRA payé par nos impot est devenu une honte pour la représentation scientifique Français ( Désolé pour les quelques bons chercheur et vrai scientifique qui y sont encore mais qui n'ont plus la parole)
Répondre