Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Soyez écolo, prônez le nucléaire ! » : du grand Michael Shellenberger dans le Point

17 Mars 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

« Soyez écolo, prônez le nucléaire ! » : du grand Michael Shellenberger dans le Point

 

Glané sur la toile 319

 

 

 

 

Les changements climatiques et l'énergie (les énergies renouvelables) ne sont pas un sujet de prédilection pour ce blog.

 

Ce serait toutefois une omission regrettable que de ne pas signaler « Soyez écolo, prônez le nucléaire ! » de M. Michael Shellenberger publié dans le Point.

 

Comme M. Mark Lynas, dont nous publions des billets ici, M. Michael Shellenberger est un militant écologiste qui a fait son chemin de Damas. Il reste écologiste – ou environnementaliste – mais sans adhérer aux dogmes irrationnels.

 

Son article dans le Point est une superbe démonstration.

 

En chapô :

 

« Un écologiste critique les énergies renouvelables, qui posent des problèmes environnementaux sans répondre à la demande, contrairement au nucléaire. »

 

Sa conclusion :

 

« Comment changer les choses ? Avant tout, il faut que les scientifiques et les écologistes commencent à dire la vérité sur les énergies renouvelables et le nucléaire, ainsi que sur la relation entre densité énergétique et impact sur l'environnement. [...]

 

À mes yeux, il est compréhensible que les militants de la lutte contre le changement climatique se soient tournés vers les énergies renouvelables. Elles avaient tout l'air d'être un moyen d'harmoniser la société humaine avec le monde naturel. Collectivement, nous souffrons du sophisme de l'appel à la nature qui n'est pas si différent que celui qui nous pousse à mettre des produits étiquetés « naturels » dans notre caddie. Mais il est grand temps que ceux qui se proclament gardiens de la planète analysent plus sérieusement les données scientifiques et questionnent les conséquences de nos actions.

 

Maintenant que nous savons que les énergies renouvelables ne vont pas sauver la planète, allons-nous réellement rester les bras croisés et les laisser la détruire ? »

 

Comme pour l'agriculture, il faut que les scientifiques (les vrais) sortent du bois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Les ravages qu'ont provoqué la panne électrique au Venezuela suite au manque d'entretien de la ligne de transmission électrique entre le barrage de Guri et la sous-station la plus proche ont eu des conséquences terrifiantes : mise à l'arrêt de la vie économique pendant cinq jours, décès dans les hôpitaux, magasins fermés, systèmes de paiements paralysés, eau indisponible.<br /> Cet exemple montre que le plan de rationnement énergétique proposé par l'ADEME et adopté par le gouvernement précédent est suicidaire. Espérons qu'il ne sera pas mis à exécution.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Oui, il y a de quoi s'inquiéter quand le réseau électrique est défini par des politiciens plutôt que par des électriciens. Si la France et l'Europe ne sont pas aussi exposés que le Venezuela, ont peut tout de même craindre un gigantesque black out.<br /> <br /> Le gouvernement actuel a sacrifié Fessenheim mais repoussé l'échéance des 50% de nucléaire dans le mix électrique… il doit y avoir des milieux dans les sphères gouvernementales qui ont compris et fait comprendre la connerie.,
M
Comme ce blog parle souvent du traitement médiatique de l'information, il y a une vidéos que je trouve approprié à ses sujets. Bien qu'elle ne parle pas d'environnement, l'analyse reste approprié. https://www.youtube.com/watch?v=8WiiqssAME4 La partie sur l'ouragan Katrina montre bien quels dégâts peut causer un reportage conçue pour faire peur.<br /> <br /> Pour l'article de M. Michael Shellenberger, dommage qu'il y est peut d'écologiste comme lui qui soit présenté dans les médias.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire et le complément d'information.<br /> <br /> S'agissant de M.Michael Shellenberger et d'autres, le drame est qu'avec ce qu'on appelle les "énergies renouvelables" -- les intermittentes non pilotables -- on va droit dans le mur.