Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le Superbowl et la demande d'ailes de poulet

2 Février 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Economie

Le Superbowl et la demande d'ailes de poulet

 

Jason Lusk*

 

 

Avec le Superbowl qui aura lieu ce dimanche [3 février 2019], j'ai pensé que cela vaudrait la peine de vérifier rapidement si cet événement annuel avait beaucoup d’effet sur le marché pour un aliment auquel il est désormais associé : les ailes de poulet.

 

Je me suis tourné vers les données de l'USDA compilées par le Centre d'Information sur la Commercialisation du Bétail, qui rapporte les prix hebdomadaires des ailes entières depuis 1992. Voici la tendance des prix en termes nominaux. Il y a eu une forte tendance à la hausse des prix des ailes de poulet au cours de cette période, dont une partie est bien sûr due à l'inflation. Cependant, même après ajustement pour tenir compte de l'inflation, les ailes valaient environ 0,90 USD/livre au début des années 90 (0,50 USD/livre en valeur nominale) et les prix se situaient en moyenne autour de 1,50 USD/livre en 2018 ; au cours de la dernière partie de 2018, les prix étaient supérieurs à 2,00 USD/livre.

 

 

 

 

Sur le graphique ci-dessus, il est difficile de savoir quand le Superbowl a eu lieu. En examinant l'historique de l'événement au cours de cette période, on observe que le Superbowl a eu lieu à la fin du mois de janvier ou au début du mois de février chaque année depuis 1992. Fort de cette connaissance, j'ai ajouté des lignes orange au graphique pour indiquer les périodes entourant le Superbowl.

 

 

 

 

Il semble bien qu’il y ait une flambée des prix chaque année au moment du Superbowl, puis une baisse des prix tout de suite après. En fait, si je regarde la dernière décennie, les prix ont augmenté d’environ 7 % entre le début janvier et la période du Superbowl (fin janvier à début février), puis ont chuté d’environ 5 % entre le milieu et la fin février.

 

Les pics de prix indiquent une augmentation de la demande au cours de cette période. Cela concorde également avec les données que nous avons collectées dans l’enquête mensuelle sur la demande alimentaire, où nous avons souvent constaté un pic de la volonté des consommateurs de payer pendant la manifestation.

 

Dommage que je n’ai pas de données sur les serviettes et les tablettes contre les aigreurs d'estomac…

 

P.S. On peut se demander pourquoi ce phénomène de prix est différent de celui des dindes. Comme je l'ai dit en novembre, les prix de la dinde ont tendance à baisser autour de Thanksgiving lorsque la demande atteint un sommet, peut-être en raison du comportement stratégique des distributeurs ou des producteurs en matière de tarification, en prévision de l'augmentation à venir de l'offre. Une différence essentielle entre les dindes et les ailes est que l’un est un tout, et l’autre, une partie. S'il n'y a pas d'augmentation globale de la demande de poulet autour du Superbowl, les ailes seront relativement rares. Un éleveur de dindes a peut-être intérêt à produire des oiseaux entiers en prévision des fêtes, mais il n’est pas possible pour un éleveur de produire uniquement des ailes en prévision du Superbowl.

 

 

______________

 

* Jayson Lusk est un économiste de l'agriculture et de l'alimentation. Il est actuellement professeur distingué et chef du Département de l'Économie Agricole de l'Université de Purdue.

 

Source : http://jaysonlusk.com/blog/2019/1/29/the-superbowl-and-chicken-wing-demand

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article