Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une nouvelle étude confirme que les aubergines Bt réduisent l'utilisation de pesticides et profitent aux agriculteurs

2 Janvier 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM

Une nouvelle étude confirme que les aubergines Bt réduisent l'utilisation de pesticides et profitent aux agriculteurs

 

Mark Lynas*

 

 

 

 

Les premiers essais sur le terrain multisites comparant des variétés d’aubergines génétiquement modifiées à leurs homologues non GM au Bangladesh ont confirmé que le gène Bt conférait une protection presque totale contre le ravageur le plus dommageable de cette culture vitale.

 

Les essais sur le terrain ont été réalisés dans le district de Bogra au Bangladesh par une équipe de chercheurs américano-bangladais. Les résultats sont publiés dans le numéro du 21 novembre de la revue scientifique à comité de lecture et en accès libre PLoS One.

 

L'aubergine, appelée brinjal en Asie du Sud, est une culture importante sur les plans économique et culturel dans la région. Son ravageur le plus important est le foreur des fruits et des tiges d’aubergine (eggplant fruit and shoot borer – EFSB – Leucinodes orbonalis), qui peut entraîner des pertes de rendement allant jusqu’à 80 % au Bangladesh.

 

« Cette étude confirme avec de bonnes preuves statistiques que le brinjal Bt peut effectivement aider à réduire la dépendance des agriculteurs bangladais aux insecticides pour protéger leur culture de brinjal », a déclaré Anthony Shelton, entomologiste à l'Université Cornell, auteur à qui adresser la correspondance de l'article de PLoS One et chercheur principal du projet subventionné pendant trois ans pour un montant de 4,8 millions de dollars par l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) qui soutient le Feed the Future South Asia Eggplant Improvement Partnership (Partenariat Nourrir l'Avenir pour l'Amélioration de l'Aubergine en Asie du Sud).

 

Feed the Future est un partenariat entre l'Université Cornell, l'Institut de Recherche Agricole du Bangladesh (BARI), l'Université des Philippines de Los Baños, l'Alliance Cornell pour la Science et l'USAID. Il œuvre à faire progresser la productivité agricole et la durabilité des petits exploitants.

 

Les derniers résultats, obtenus en 2016-17 par la Division de la Recherche à la Ferme (OFRD) du BARI, confirment que les quatre variétés de brinjal Bt cultivées actuellement au Bangladesh offrent une protection efficace contre l'EFSB. Les chercheurs ont signalé une infestation de 0 à 2% des variétés de Brinjal Bt, par rapport à une infestation de 36 à 45% des isolignées sans Bt (les mêmes variétés mais sans le gène Bt).

 

« L'EFSB est le principal ravageur du brinjal dans tout le Bangladesh et ne peut pas être bien contrôlé même avec des traitements hebdomadaires », a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr M.Z.H. Prodhan du BARI. « Cette étude démontre clairement l’excellent contrôle de l'EFSB par ces quatre lignées de brinjal Bt, même en l’absence de traitements. Nous avons maintenant des études en cours qui nous aideront à mieux contrôler les ravageurs secondaires, tels que les acariens et les aleurodes, afin que les agriculteurs puissent maximiser leurs revenus bruts et minimiser leur utilisation d'insecticides. »

 

Traditionnellement, pratiquement tous les producteurs de brinjal au Bangladesh ont utilisé uniquement des pulvérisations d’insecticides pour lutter contre l'EFSB, traitant jusqu’à 84 fois pendant la saison de production. Comme alternative aux insecticides, quatre variétés de brinjal portant le gène Bt ont été distribuées aux agriculteurs du Bangladesh en 2013.

 

Les essais sur le terrain confirment également que la réduction des pulvérisations d’insecticides et l’augmentation des rendements devraient permettre aux agriculteurs du Bangladesh de dégager des marges économiques plus élevées sur le brinjal de Bt génétiquement modifié que sur les variétés conventionnelles, même lorsque des traitements sont utilisés pour lutter contre l'EFSB et d’autres insectes nuisibles.

 

Par exemple, dans l'un des deux essais annuels sur le terrain, les quatre variétés de brinjal Bt ont dégagé une marge brute positive, même lorsque aucun traitement insecticide n'avait été appliqué. En revanche, seules deux des isolignées non Bt qui ont été traitées et une seule des isolignées non Bt non traitées ont dégagé une marge brute positive.

 

« Cela montre que le brinjal Bt peut atteindre son objectif principal, qui consiste à améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles dans un pays en développement, tout en protégeant l'environnement grâce à une réduction des traitements insecticides », a déclaré Shelton.

 

En accord avec de nombreuses autres études sur l'impact écologique du gène Bt sur différentes cultures, les tests ont également indiqué que le brinjal Bt n'avait aucun impact sur les arthropodes utiles non cibles, tels que les coccinelles et les araignées.

 

Le gouvernement du Bangladesh a approuvé la diffusion de quatre variétés de brinjal Bt en octobre 2013 ; elles ont d'abord été distribuées à 20 agriculteurs de 4 districts en janvier 2014, faisant du Bangladesh un pionnier dans le monde en autorisant la culture commerciale de légumes GM. Le taux d'adoption a considérablement augmenté depuis, le brinjal Bt étant maintenant cultivé par plus de 27.000 agriculteurs dans tous les districts du Bangladesh.

 

_____________

 

Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2018/11/new-study-confirms-bt-eggplant-reduces-pesticide-use-helps-farmers/

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article