Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Réduire la consommation de viande ?

7 Janvier 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #élevage

Réduire la consommation de viande ?

 

Jason Lusk*

 

 

Il y a quelques semaines, The Economist a publié un article sur les efforts déclarés des gens pour réduire leur consommation de viande. Voici leur graphique clé, qui montre la répartition démographique des gens en fonction de leur réponse à cette question.

 

 

 

 

Ces résultats démographiques correspondent en grande partie aux résultats de l’enquête que j’ai produite au cours des dernières années. Par exemple, voici les ventilations démographiques des personnes qui se déclarent végétariennes/véganes par rapport aux mangeurs de viande. À l'instar de l'étude mentionnée dans The Economist, nous constatons que les individus politiquement libéraux [de gauche] sont beaucoup plus susceptibles d'être végétariens/véganes que les individus politiquement conservateurs.

 

Voir aussi cette étude où j'ai estimé la demande de bœuf. Encore une fois, la demande de steak et de bœuf haché augmente d'autant plus que le répondant est conservateur.

 

Plus largement, l'étude mentionnée par The Economist suggère :

 

« Vingt-sept pour cent des répondants à notre enquête déclarent avoir fait un effort pour réduire leur consommation de viande au cours de l'année passée. »

 

C’est un peu étrange car si vous examinez les données de l’USDA sur la consommation (ou « disparition »), elle a augmenté au cours des quatre ou cinq dernières années. En ce qui concerne les mesures de la demande de viande, telles que celles colligées par Glynn Tonsor à K-State, la demande de bœuf et de porc est aujourd'hui légèrement supérieure à celle de 2010 ou 2011.

 

C’est peut-être une façon de dire que je suis sceptique face à des questions comme celles qui, comme dans The Economist, demandent, d’une manière quelque peu suggestive, dans quelle mesure on essaie de réduire la consommation de X. Une question plus équilibrée donne des résultats très différents.

 

Voir, par exemple, les résultats de cette étude sur le porc que j'ai menée avec Glynn Tonsor, Ted Schroeder et Dermot Hayes pour le Pork Board. Nous rapportons :

 

« L'une des premières questions posée aux répondants était : "Au cours des cinq dernières années, votre consommation de côtelettes de porc a-t-elle augmenté ou diminué ?" 32,9 % ont indiqué que leur consommation avait augmenté, 57,5 % avaient répondu : "est restée la même" et les 9,6 % restants ont indiqué que leur consommation avait diminué. »

 

Pour les 9,6 % qui ont dit « diminué », nous avons demandé pourquoi, et la réponse la plus courante a été : « Les autres options pour la viande sont devenues plus attractives ». Ainsi, dans ce cas, même parmi les personnes qui ont dit manger moins de porc, c'est parce qu'elles mangeaient plus d'autres types de viande.

 

Ou voici les résultats d’une enquête que j’ai menée l’année dernière et dans laquelle j'ai posé la même question, mais cette fois-ci à propos de la consommation de poulet. Le résultat ?

 

« L'une des premières questions posée aux répondants était : "Au cours des cinq dernières années, votre consommation de poulet a-t-elle augmenté ou diminué ?" 47,4 % ont indiqué que leur consommation avait augmenté, 48,5 % avaient répondu : "est restée la même" et les 4, % restants ont indiqué que leur consommation avait diminué. »

 

La raison la plus souvent citée parmi les 4,1 % qui ont dit « diminué » était : « Le poulet est devenu moins savoureux ».

 

Il est intéressant de noter que, lorsque le choix entre « augmenté » et « diminué » est proposé, je ne trouve que 9,6 % des consommateurs de porc et 4,1 % des consommateurs de poulet qui déclarent avoir une consommation en baisse, ces deux taux étant bien inférieurs aux 27 % proposés par The Economist.

 

________________

 

* Jayson Lusk est un économiste de l'agriculture et de l'alimentation. Il est actuellement professeur distingué et chef du Département de l'Économie Agricole de l'Université de Purdue.

 

Source : http://jaysonlusk.com/blog/2018/12/4/reducing-meat-consumption

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article