Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'activisme anti-OGM sème le doute sur la science aux États-Unis d'Amérique

9 Janvier 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM

L'activisme anti-OGM sème le doute sur la science aux États-Unis d'Amérique

 

Mark Lynas*

 

 

 

 

Un nouveau sondage d'opinion suggère que les trolls russes, aidés par des groupes anti-OGM tels que le Center for Food Safety et l'Organic Consumer Association [ma note : qui avait largement financé l'infâme mascarade du Tribunal International Monsanto], ont réussi de manière frappante à semer le doute sur la science au sein de la population.

 

Bien que les experts du monde entier partagent un très large consensus sur le fait que les aliments produits à partir de plantes génétiquement modifiées sont aussi sûrs que les autres, les dernières données des sondages du Pew Research Center montrent que de plus en plus de citoyens américains sont en désaccord.

 

Environ 49 % des adultes américains interrogés ont déclaré que les aliments contenant des ingrédients génétiquement modifiés étaient moins bons pour la santé, contre 39 % il y a deux ans à peine.

 

Ce basculement de 10 points de pourcentage contre le consensus scientifique établi de longue date sur les OGM est une nouvelle désastreuse pour la communauté des experts, qui tente d'améliorer ses communications sur la question en réponse à la désinformation produite par les groupes anti-OGM.

 

La situation est analogue à celle des sociétés pétrolières et des climato-sceptiques qui gagnent la guerre contre le changement climatique, un domaine où un consensus scientifique mondial similaire est constamment attaqué par des militants en désinformation ayant un agenda idéologique fort.

 

Un sondage souvent cité effectué par le Pew Center et publié en 2015 a révélé un écart plus important entre le public et les experts en matière d'OGM que dans tout autre domaine de la controverse scientifique, y compris les vaccins, le climat et l'énergie nucléaire. Les dernières données suggèrent que la situation empire plutôt que de s'améliorer pour la communauté scientifique.

 

Au cours de l’année écoulée, il a été prouvé que des robots et des trolls russes, ainsi que les médias d’État contrôlés par Vladimir Poutine, déployaient des efforts considérables pour diffuser des mèmes anti-OGM dans le public occidental afin de miner la confiance dans la science.

 

« La hausse des préoccupations [quant aux effets supposés des OGM sur la santé] concerne principalement ceux qui ont peu de connaissances scientifiques ; parmi ceux qui possèdent un niveau élevé de connaissances scientifiques, il n'y a pas eu de changement d'opinion », selon Pew.

 

Fait intéressant, bien que les croyances anti-OGM soient souvent présentées comme une tendance de la gauche politique, cette conclusion n'est pas corroborée par les données du Pew Center, qui conclut que « les démocrates et les républicains ont des convictions globalement similaires sur les effets potentiels sur la santé » des aliments génétiquement modifiés.

 

Les données révèlent toutefois une forte disparité entre les sexes en ce qui concerne les aliments génétiquement modifiés : 56% des femmes contre 43 % des hommes déclarent que les aliments génétiquement modifiés sont moins bons pour la santé.

 

Les enquêtes de 2016 et 2018 du Pew Center utilisaient les mêmes questions pour les opinions relatives aux aliments génétiquement modifiés, mais différaient par la gamme des autres questions posées. Pew avertit donc que « les différences de contexte d’enquête pourraient également être un facteur dans les réponses des personnes aux deux enquêtes ».

 

Cela fournira peu de consolation aux communicateurs scientifiques qui ont pour objectif de lutter contre la désinformation généralisée sur la question des OGM. Manifestement, renverser la tendance face aux fausses nouvelles anti-OGM sera une bataille plus difficile qu'on ne l'a imaginé.

 

____________

 

Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2018/11/anti-gmo-activism-sows-doubt-science/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article