Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Gilets jaunes contre Monsanto » ou le journalisme débile

11 Janvier 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« Gilets jaunes contre Monsanto » ou le journalisme débile

 

 

« Les pollueurs doivent payer », disent les meneurs/manipulateurs (source)

 

 

La nouvelle n'est plus très fraîche... Le 16 décembre 2018, la Dépêche a publié un articulet, « Gilets jaunes contre Monsanto : "Les pollueurs doivent payer" ».

 

Il s'agit d'une compte rendu de la manifestation des Gilets Jaunes à Trèbes (Aude) – apparemment une douzaine sur un rond-point, non loin de l'usine de conditionnement de semences de Bayer/Monsanto.

 

Le journaleux pérore :

 

« Qui a dit que les Gilets jaunes étaient contre l'écologie ? En tentant de bloquer, mercredi, le site de stockage du groupe Monsanto-Bayer à Trèbes, ils ont fait la preuve du contraire. "Les GJ pour l'écologie", "Monsanto = cancer", "Multinationale affame la planète" Les messages politiques à destination du géant de l'agroalimentaire sont clairs. »

 

Comme si une action isolée, locale, démontrait que l'ensemble des Gilets Jaunes – dont le mouvement a commencé en réaction à une augmentation des taxes sur les carburants censée aller dans le sens de la transition écologique – étaient en faveur de l'écologie, ou tout au moins de l'écologie telle qu'elle est (malheureusement) conçue en France !

 

Le journaleux n'a visiblement pas capté que cette action est le fruit de la vampirisation du mouvement des Gilets Jaunes par un ou plusieurs activistes locaux.

 

Avec des arguments massue...

 

« "C'est une multinationale qui ne paye pratiquement pas d'impôts", critique un référent de "Carcassonne se réveille", qui a initié l'action. »

 

Vachement au courant, le « référent »...

 

À quelques lignes d'écart, l'artiste du clavier écrit :

 

« Finis les blocages de route, place aux occupations d'enseignes tenues par des multinationales, pour déplacer le combat contre les dérives de l'économie de marché. »

 

Et :

 

« A Trèbes, comme mercredi, l'objectif de "Carcassonne se réveille" était d'empêcher "toute sortie et toute entrée de camions", détaille le référent. »

 

Reporterre a aussi produit un reportage de Mme Marie Astier, « Dans l’Aude, des Gilets jaunes campent contre Monsanto ». Intéressant, car cela montre les liens avec la mouvance anti-OGM et anti-pesticides, en plus d'apporter un éclairage sur, sinon les revendications, du moins les motivations (réelles ou suscitées par les formateurs d'opinion). En chapô :

 

« À Trèbes, dans l’Aude, le géant de l’agrochimie Monsanto a installé une discrète usine... Mais depuis lundi, les Gilets jaunes des environs essaient de la bloquer. "On veut montrer qu’on ne veut pas juste plus de sous, on veut vivre mieux", expliquent-ils. »

 

Mais non, ils ne voulaient pas bloquer les routes... juste l'usine... Et « on veut vivre mieux » ?

 

« Bayer, désormais maison-mère de Monsanto, a été jointe par le site Inf’OGM à propos de ce blocage inattendu : "Nous entendons la colère des personnes qui manifestent mais regrettons la forme de cette manifestation à l’encontre de notre entreprise, qui (...) entrave l’activité de nos 100 salariés sur place, notre entreprise étant un acteur important de l’emploi local", a-t-il déclaré. »

 

Mais revenons à la Dépêche : un commentateur a écrit, puisque « [l]es pollueurs doivent payer » :

 

« Donc les gilets jaunes vont payer pour nettoyer les ronds points.... Les péages brûlés.... Les vitrines cassées. Les commerces saccagés et pillés.....ils vont payer les intérimaires et les étudiants qui n'ont pas été embauchés pour les fêtes ??.... »

 

Loin de nous l'idée de critiquer les actions de Gilets Jaunes, au contraire : la colère contre la prétendue « écologie », conjuguée selon le mode punitif et irresponsable, était fort légitime.

 

Mais ce journalisme de pacotille nous dessert tous. Être localier n'empêche pas de faire preuve de jugement et d'esprit critique. Ce que la majorité des commentateurs a implicitement fait remarquer.

 

 

Source : Inf'OGM, « Gilets jaunes : "Monsanto est l’emblème du capitalisme dévastateur de la planète" ». Un titre d'une telle profondeur de pensée, en phase avec la situation actuelle, mérite d'être cité en plein, non ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article