Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Arrêt sur Images et glyphosate : un moment d'anthologie

9 Janvier 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Glyphosate (Roundup)

Arrêt sur Images et glyphosate : un moment d'anthologie

 

 

 

 

Le site d'Arrêt sur Images nous dit : « Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo... » sous un titre alléchant : « Glyphosate : "La probabilité d'un problème de santé publique est faible" »

 

L'émission du 17 novembre 2018 de M. Daniel Schneidermann et Mme Juliette Gramaglia avait pour invités les journalistes Sylvestre Huet et Stéphane Foucart, et M. Hervé Le Bars, présenté pour l'occasion comme porte-parole de l'Agence (en réalité l'Association) française pour l'information scientifique (AFIS), dans le civil développeur dans le domaine des outils de génie logiciel.

 

C'est fort dommage. Mais nous disposons de quelques sources indirectes.

 

 

Les gazouillis d'Arrêt sur Images

 

Les gazouillis d'Arrêt sur Images commencent avec une image des seuls Stéphane Foucart et Sylvestre Huet...

 

Dans le suivant, il y a une séquence où M. Hervé Le Bars explique que le CIRC a classé le plutonium et le jambon dans la même catégorie (cancérogènes certains) et aborde la différence entre « danger » et « risque ».

 

Dans celui-ci, une séquence édifiante de 2:18 minutes sur les réactions de femmes et d'hommes politiques, avec ce commentaire fort pertinent :

 

« L'ignorance qu'on peut avoir de l'agriculture fait que c'est très facile de vouloir supprimer un produit dont on ne connaît pas les usages. »

 

 

Comment peut-on être, soit si mal informé, soit si malhonnête ?

 

 

M. Daniel Schneidermann : « Alors expliquez-moi en quoi ce n'est pas plié et une [le CIRC] a raison contre les dix autres [OMS et FAO, EFSA, ECHA, agences d'évaluation d'une dizaine de pays] »

 

Réponse en bref – et largement fausse : « On a un monde qui travaille dans la transparence de la science et un autre qui travaille dans l'opacité réglementaire ». La théorie du complot et de la corruption, dans ce cas généralisée... décidément, on n'en sort pas.

 

 

 

 

 

En conclusion...

 

« Une seule agence sanitaire du côté "cancérogène probable", dix de l'autre côté. Pourquoi croire le CIRC ? Depuis des mois, je voulais poser cette question à @sfoucart . C'est fait. Mais il faut regarder toute l'émission ! https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/glyphosate-la-probabilite-dun-probleme-de-sante-publique-est-faible …

 

 

 

 

Est-ce à dire que les deux autres invités n'étaient que des faire-valoir ? Qu'il ne faut retenir que les seules thèses de M. Stéphane Foucart (et d'autres) ? Ce gazouillis (ci-dessus) est sans nul doute malheureux.

 

 

Un échange bizarre

 

Ou peut-être pas... Lorsque M. Ferghane Azihari gazouille :

 

« Émission magistrale où même @sfoucart admet que les risques sanitaires du glyphosate sont faibles, à rebours de tous ses articles anxiogène sous les yeux ébahis de @d_schneidermann. […] »

 

M. Daniel Schneidermann répond :

 

« Résumé très partial d'une émission, à regarder entièrement, si on veut comprendre... »

 

Pourtant, selon son site, comme rappelé ci-dessus, « Glyphosate : "La probabilité d'un problème de santé publique est faible" »...

 

 

 

 

Les analyses de Monde Riant

 

Le Monde Riant a produit deux fils intéressants sur Twitter ici et ici. Deux morceaux, en tête d'article et ci-dessous.

 

 

 

 

Un « Prix Lyssenko » ou un prix … (le choix est grand...)

 

Sur Mythes et Mancies Mathématiques, un blogueur s'est donné la peine de retranscrire une partie des échanges, dans « Un étrange dialogue "à propos" du glyphosate ». Étrange en effet, si ce n'est qu'il est révélateur.

 

Ce qui s'est passé, c'est tout simplement une tentative de décrédibiliser l'AFIS et son représentant dans l'émission par le sophisme du déshonneur par association... déshonorant...

 

On vous livre le début (à partir de 20:02 de la vidéo) :

 

« Daniel Schneidermann : "Alors pour que les choses soient bien claires et c’est la dernière question sur ce sujet. L’Association Française pour l’Information Scientifique dont monsieur Le Bars est ici un représentant, vous ne la soupçonnez pas d’être achetée si peu que ce soit par Monsanto ?

 

Stéphane Foucart : – Je ne la soupçonne de rien du tout mais je note que, voilà quelques années, l’Association Française pour l’Information Scientifique était le porte-voix des climatosceptiques en France." »

 

L'opinion d'un commentateur :

 

« […] La bien-pensance — à savoir l’opinion convenue récoltant le plus de consensus dans la presse des journagandistes et du clergé cathodique — en est réduite à distribuer bon points et excommunications par arguments d’autorité.

 

Voilà comment l’idéologie s’impose aux dépens des faits. A quand un prix Lyssenko ? »

 

S'il devait être institué, il nous semble qu'il y a un journaliste du Monde Planète qui n'aura pas besoin d'un jury comprenant un membre du personnel du Monde (voir ici et ici) pour se le voir décerner.

 

 

 

 

Mais on peut aussi imaginer un prix portant le nom d'un journaliste qui s'est distingué dans le déshonneur apporté à sa profession. La concurrence sera rude…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Vous me semblez être un meilleur expert que les juges qui ont recemment condamnés Monsanto, et que tous ceux qui ont examiné les multiples effets du roundup lors du Tribunal Monsanto , et qui ont conclu sur la nécessité de créer le crime d'écocide. Ils se basent sur des fadaises, d'après vous?
La vraie question c'est: votre interêt dans ce déni de la nocivité d'un produit dont le fait d'être un cancérigène probable n'est que l'infime partie émergée d'un iceberg hautement toxique, et d'une entreprise hautement corrompue...
Répondre
S
Bonjour,

Merci pour votre commentaire (si, si…).

Un meilleur expert, je le suis assurément… parce que ces "juges" en manquaient totalement, d'expertise.

Etaient-ils, du reste "juges" ? Vérifiez leurs CV… vous serez surpris ! Vérifiez leurs compétences pour "examin[er] les multiples effets du Roundup". Le "Tribunal Monsanto" ? Une mascarade !

Ils "ont conclu sur la nécessité de créer le crime d'écocide" ? La conclusion était écrite dès le départ… singulière expression de la justice.

"Ils se basent sur des fadaises, d'après vous?" Oui, et pas seulement d'après moi.

Mon intérêt ? J'expose mes intérêts tous les jours… Quant au déni, n'avez-vous pas lu le titre de l'article sur l'émission Arret sur images : « Glyphosate : "La probabilité d'un problème de santé publique est faible" »? C'est cité de nul autre que le grand pourfendeur de pesticides et de Monsanto Stéphane Foucart… Si même lui le dit…

Vous devriez apprendre à vous servir de vos neurones plutôt que de gober la désinformation la plus crasse.


. Ils se basent sur des fadaises, d'après vous?