Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Willi l'agriculteur : « Construire des ponts – élargir les horizons – encourager »

3 Octobre 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Willi l'agriculteur : « Construire des ponts – élargir les horizons – encourager »

 

 

Dr Willi Kremer-Schillings, dit « Bauer Willi », « Willi l'Agriculteur »

 

Cela fait maintenant 1300 jours qu'existe « Bauer Willi », le site du blogueur agricole le plus célèbre d'Allemagne. Nous lui avons posé quelques questions à cette occasion.

 

Où as-tu l'impression qu'après cette période, tu as fait évoluer ou changé quelque chose ?

 

Ce qui me frappe, c'est qu'il y a depuis environ un an un nombre croissant de questions qui me sont posées en provenance du monde non agricole. Quand le mouvement « Wir haben es satt » [Nous en avons marre, un mouvement en faveur de l'agriculture paysanne et de l'agro-écologie] me demande d'intervenir comme orateur en tant qu'agriculteur traditionnel, les choses bougent entre les deux fronts. Je viens d'écrire un article pour la revue « Politische Ökologie », qui paraît chez oekom-Verlag. Lorsque je leur ai demandé pourquoi ils venaient me voir, ils m'ont répondu : « Vous avez été recommandé par Greenpeace ». Cela n'arrive pas à beaucoup dans le secteur agricole. Et encore une fois, on me demande ici mon avis en tant qu’agriculteur traditionnel, sans fioritures. Il y a donc, semble-t-il, un intérêt pour une description de la réalité. Et c'est aussi notre objectif : construire des ponts.

 

 

Où est-ce que rien ne bouge?

 

Quelque chose bouge partout, mais dans nos organisations d'agriculteurs très lentement. Certains sont un peu plus rapides, mais ils sont ensuite « repris » par d’autres associations agricoles ou par la Centrale. La diversité d'opinion y est un problème. J'ai aussi l'impression que l'on pratique beaucoup la politique des symboles pour éviter autant que possible les changements. Et puis il y a le dissensus discernable entre le DBV [Deutscher Bauernverband, le principal syndicat agricole] et la DLG [Deutsche Landwirtschafts-Gesellschaft, une association d'utilité publique promouvant le progrès scientifique et technique de l'agriculture]. Bien que l'on fasse maintenant un peu de cosmétique avec la stratégie agricole commune, les approches différentes restent reconnaissables.

 

 

Internet sert-il de plate-forme au discours politique ou ne fait-il que nous opposer les uns les autres ?

 

Oui, c'est également possible via Internet. Cependant, sur notre blog, c'est beaucoup mieux que sur Facebook, où cela dérape parfois plus rapidement. Sur le blog, moins de gens écrivent, mais de manière beaucoup plus réfléchie. On peut remarquer à la lecture des commentaires qu'il y a une volonté sérieuse de dialoguer.

 

 

Les discussions tournent souvent en rond au sein de communautés définies. Comment peut-on faire pour briser le cercle et impliquer les autres ?

 

Nous aimerions aussi avoir la réponse à cette question ! Car même chez nous, ce sont souvent les mêmes commentateurs. Cela ne signifie pas que les autres ne lisent pas, mais ils ne s'expriment pas. Je sais cela grâce aux retours de secteurs dont je n’aurais jamais pensé qu'ils nous lisent. J'entends par là surtout les ONG. Et cela nous ramène à la première question. Nous sommes en quelque sorte connectés avec tout le monde, avec les agriculteurs, les citoyens et les critiques de l'agriculture.

 

Comment réussir à briser le cercle ? Juste comme ça : briser, c'est-à-dire abandonner les schémas de pensée habituels. Cela est parfois compris comme une provocation. Et c'est peut-être le cas. Pour élargir l'horizon, vous devez quitter votre propre position.

 

 

Le secteur agricole compte de plus en plus sur la publicité centrée sur l'image au lieu de construire sa propre crédibilité et sa propre réputation. Ça marche ?

 

Est-ce vrai ? Je ne vois rien de la publicité centrée sur l'image dans le secteur agricole. Et de la publicité sur les produits comme à l'époque de la CMA [Centrale Marketing-Gesellschaft der deutschen Agrarwirtschaft mbH], rien non plus. Ce ne serait certainement pas mauvais pour la gamme des produits animaux (lait, viande), non ?

 

Le secteur agricole semble réfléchir à travers la banque : « Il faut que quelque chose change de toute urgence, mais cela ne doit rien coûter. »

 

 

Quel rôle jouent les blogueurs agricoles, en particulier pour les associations ? Comment les classiques « intervenants de la branche » gèrent cela ?

 

Je ne peux pas parler pour les « blogueurs agricoles », mais seulement pour Willi l'Agriculteur. Je n'ai aucun contact actif avec les associations. C'est différent pour d'autres blogueurs agricoles et par conséquent, ceux-ci sont « courtisés » par les associations professionnelles. On reste alors entre soi et on se félicite mutuellement.

 

Bauer Willi, on essaie toujours de l'instrumentaliser. Mais cela ne marche pas, parce que j'attache une grande importance à l'indépendance. Et puis, nous n'appartenons pas vraiment à l'un ou l'autre milieu.

 

 

Cela semble un peu frustrant. Où trouvez-vous votre motivation ? Vous êtes toujours sur la brèche et apportez quelque chose de nouveau chaque jour.

 

Non, ce n'est pas ce que je veut dire. Nous sommes même fiers de ne pas être affiliés à l'un ou l'autre « club ». Donc, nous ne semblons pas seulement plus crédibles, mais nous le sommes réellement. Cela est particulièrement important si nous avons des contacts en dehors de la scène agricole, par exemple avec les médias du service public. Nous ne représentons pas un modèle économique spécifique et n'acceptons de suivre aucune opinion d'association. Cela est apprécié car nous ne donnons pas les bulles habituelles. Et ceux qui se mettent dans le vent doivent accepter qu'il y a aussi des vents contraires. Mais c'est le « sel dans la soupe », ce qui pimente la vie. Nous souhaitons donc encourager nos collègues à participer à la discussion publique.

 

_____________

 

Source : https://agrarblogger.de/2018/08/10/bauer-willi-bruecken-bauen-horizonte-erweitern-mut-machen/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Seppi, Bonjour un petit mot pour te dire qu'on ce fou pas mal de toute ton intox,de toutes tes fackes-news à la noix. Depuis des lustres tu pollues le net en affichant des commentaires d'une idiotie affligeante.
Avec tes glanes plus pourries les une que les autres, ton blog ce transforme en ramassis de merdes, le plus drôle c'est que tu en es très fier :-))

Avant de te quitter je veux aussi te préciser qu'il serais bien venu que tu ne supprimes pas ce message comme tu le fais très souvent de façon systématique pour d'autre.

A bon entendeur ...
Répondre
F
Quel plaisir de débattre entre internautes civilisés :-D
S
Quelle superbe capacité argumentative ! Et des menaces ?