Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Couches pour bébé : Règlement de compte entre associations de consommateurs en France ?

6 Octobre 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Albert Amgar, #Pesticides, #Santé publique

Couches pour bébé : Règlement de compte entre associations de consommateurs en France ?

 

Albert Amgar*

 

 

Après une étude récente en Suisse indiquant que les couches pour bébé sont sans risque, voici que Que Choisir, à mon sens plus ONG qu’une association de consommateurs, enfonce le clou sur ce sujet, à moins que cela ne soit l’association rivale 60 Millions, en indiquant dans un article (réservé aux abonnés) :

 

Diverses communications ont fait état de présence possible de résidus toxiques dans les couches. Or, sur ce marché très concurrentiel, les fabricants revendiquent des produits 100 % sûrs. Entre craintes démesurées et publicités rassurantes, Que Choisir fait la part des choses.

 

Pour mémoire le titre de l’article de la Fédération Romande de Consommateurs (Suisse) avait indiqué, « Couche-culotte -- Au sec et en sécurité » ::

 

Nous avons mis le paquet pour ce test en recherchant 114 substances chimiques dans 21 références du marché. Verdict: toutes sont sans risque.

 

Alors règlement de comptes entre associations rivales ou tentative de rétablir une certaine réalité ?

 

UFC Que Choisir 1 - 60 Millions 0 ?

 

Dans un dossier de Que Choisir, « Les couches pour bébés, Le point sur les risques » (article réservé aux abonnés), on apprend :

 

Une étude publiée fin août par le magazine 60 millions de consommateurs concluait à un résultat un peu déroutant : les marques de couches « posant problème » lors d’analyses effectuées en 2017 en raison de résidus de substances soupçonnées toxiques ne l’étaient plus … tandis que certaines, auparavant indemnes, devenaient suspectes.

 

Des conclusions à nuancer forcément ! La faiblesse des traces détectées (dans notre test, leurs concentrations sont aussi très limitées) et l’absence de confirmation de certains résultats rendent difficiles une généralisation.

 

Rappelons que, jusqu’à présent, dans toutes les analyses sur les couches ayant été publiées, les résidus ont été retrouvés à l’état de traces.

 

La seule information sensible de cette enquête de Que Choisir est d’apprendre que l’étude de l’Anses programmée en 2017 ne sera publiée que début 2019.

 

On aurait aussi aimé, mais c’est beaucoup lui demander, que Que Choisir ait le même discernement sur les résidus de pesticides présents dans des fruits et légumes, quand il s’agit de résidus très faibles à la limite des seuils de quantification

 

Il faudra certainement un arbitre de la taille de l'Anses pour départager ces deux associations de consommateurs apparemment en mal de repères ; et désormais irréconciliables ?

 

En attendant, les résultats de l’Anses à propos des « Substances chimiques dans les couches pour bébés », je conseille aux consommateurs français d’aller lire l’étude de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) qui « considère que les langes ne contiennent pas de substances chimiques susceptibles de présenter des risques pour la santé des nourrissons et des enfants en bas âge. »

 

______________

 

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d'une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n'exerce plus aujourd'hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments. Désormais, je l'accueille avec plaisir.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article