Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Des militants anti-OGM perdent un procès historique au Nigeria

29 Septembre 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM, #Afrique, #Activisme

Des militants anti-OGM perdent un procès historique au Nigeria

 

Nkechi Isaac*

 

 

 

 

[Ma note] Les bonnes nouvelles ne sont pas légion ces temps-ci. Alors apprécions... Le système judiciaire fonctionne bien... c'est ce qu'on dit toujours quand on gagne.

 

 

Deux semaines seulement après que le gouvernement fédéral du Nigeria a approuvé la commercialisation du cotonnier Bt, les scientifiques ont remporté une autre victoire par un jugement qui a rejeté les objections soulevées par des groupes activistes anti-OGM.

 

En septembre 2017, un groupe de 17 organisations non gouvernementales, dirigé par la Health of Mother Earth Foundation (HOMEF), a intenté une action contre le gouvernement fédéral devant la Haute Cour Fédérale d'Abuja afin de bloquer le déploiement du cotonnier Bt et de variétés génétiquement améliorées de maïs.

 

Les personnes désignées comme défendeurs dans le cadre de l’action comprenaient l’Agence Nationale de Développement des Biotechnologies (NABDA), l’Agence Nationale de Gestion de la Biosécurité (NBMA), le Ministère de l’Environnement et d’autres organismes.

 

Les groupes d'activistes ont demandé au tribunal de révoquer les permis accordés à la NABDA pour des essais au champ en conditions confinées des maïs NK603 et MON89034 x NK 603 au Nigeria ; ils ont affirmé que les permis avaient été délivrés un jour non ouvrable, le 1er mai 2016, soit un dimanche et un jour férié, la Fête du Travail.

 

Les groupes ont également affirmé que la délivrance des permis à Monsanto et à la NABDA constituait une menace pour les droits humains fondamentaux du grand public et une violation de la Constitution de 1999 telle que modifiée en 2011.

 

Rendant son jugement hier, le juge A.R. Mohammed, président du tribunal, a rejeté l’action au motif qu’elle était prescrite et que le tribunal n’avait pas compétence pour en prendre connaissance, affirmant que l’affaire avait été introduite plus d’un an après la cause de l’action. Il a ajouté que l'affaire ne constituait pas une question de droits fondamentaux, comme le prétendaient les plaignants.

 

Le juge a également noté que les groupes anti-GM peuvent faire appel de la décision, mais il le leur a déconseillé car cela pourrait être un « lock-out technique ». Il a également expliqué que la relation opérationnelle entre la NBMA et la NABDA ne violait aucune loi de la société civile ou les lois de la République Fédérale du Nigeria.

 

S'exprimant exclusivement devant l'Alliance pour la Science sur les implications de la victoire des défendeurs devant le tribunal, le Dr Rufus Ebegba, directeur général de la NBMA, a déclaré que le système judiciaire du Nigeria était efficace et que le système de biosécurité du pays était raisonnable.

 

Dans ses remarques après le prononcé du jugement, le Dr Rose Gidado, directrice adjointe de la NABDA, a déclaré que la victoire était une étape importante pour la biotechnologie au Nigéria.

 

« C'est une étape importante », a-t-elle déclaré. « Cela signifie que le Nigeria est prêt à aller de l'avant, à adopter réellement cette technologie et à avancer. Cela signifie beaucoup pour la sécurité alimentaire. »

 

Gidado, qui est également le coordinatrice nationale de la section nigériane du Forum Ouvert sur la Biotechnologie Agricole (OFAB), a ajouté que le goulet d’étranglement que les groupes anti-OGM avaient souhaité mettre en place a maintenant été supprimé. « Nous sommes donc heureux d'aller de l'avant et d'aller vers les autres régions du monde qui ont déjà commercialisé [des plantes génétiquement modifiées] et progressé. »

 

En outre, Gidado a déclaré que le jugement était très technique et que la décision était censée et solidement étayée, ce qui montre que le système judiciaire du Nigeria est bien informé et fonctionne efficacement.

 

____________

 

Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2018/08/anti-gmo-activists-lose-landmark-court-case-nigeria/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

andré 02/10/2018 00:04

Problème rencontré

Présence d’un taux supérieur à la valeur limite relative aux aflatoxines ou aux ochratoxines (mycotoxines).
Les aflaxtoxines et ochratoxines appartiennent au groupe des mycotoxines (moisissures toxiques). Ces dernières sont des produits metaboliques naturellement présents dans plusieurs sortes de moississures.


https://www.oulah.fr/rappel-produit-popcorn-mais-a-eclater-500g-de-marque-seeberger/


Bas merde alors les pesticides ne servent à rien !!!!!!!!!!!! Hormis polluer et nous empoisoner .

Seppi 02/10/2018 10:03

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Bah non! Ils ne servent à rien ! Mais il n'y a pas que polluer et nous empoisonner. Il y a aussi remplir les poches de Bayer-Monsanto...

Les gens qui crachent dans la soupe sont d'une ingratitude indécente. Mais il est vrai que la dernière vraiment grosse affaire, le pain maudit de Pont-Saint-Esprit, date de 1951.