Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Opinion : pro-science, pro-glyphosate, un « vrai héros de l'agriculture »

26 Juillet 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme

Opinion : pro-science, pro-glyphosate, un « vrai héros de l'agriculture »

 

David Alvis*

 

 

 

 

Comparée à certaines des rivalités les plus notables de l'histoire – Wellington et Napoléon, Gladstone et Disraeli, Ali et Frazier –, une prise de bec entre deux universitaires belges relativement inconnus ne risque guère de résonner dans l'opinion publique.

 

Mais pour ceux qui espèrent vivre de l'agriculture conventionnelle, les événements qui ont mené à la récente mise à l'écart de David Zaruk de son poste de professeur auxiliaire de communication à l'Université Saint-Louis de Bruxelles revêtent une signification un peu plus grave qu'on pourrait l'imaginer.

 

Le professeur Zaruk est mieux connu de tous ceux qui ont suivi le processus déplorable qui a mené à la ré-autorisation à la dernière minute du glyphosate par l'UE par son pseudonyme en ligne, le Risk-monger.

 

Il ne serait pas exagéré de dire qu'il a probablement fait plus que quiconque, avec son excellent blog, pour exposer à quel point ce processus avait été pris en otage par le lobby anti-science à Bruxelles.

 

En bref, le professeur Zaruk a mis en évidence à quel point les lobbyistes financés par des ONG et des universitaires ont manipulé les preuves scientifiques qui réfutaient définitivement la prétendue cancérogénicité du glyphosate, afin de miner la confiance du public dans la sécurité de l'herbicide le plus utilisé au monde.

 

Le professeur Zaruk s'est longtemps opposé à l'approche « principe de précaution » dans l'évaluation de la sécurité des pesticides en Europe, qui semble exiger une certitude absolue quant à la toxicité, ou son absence, de tout pesticide, quel que soit le niveau d'exposition et quels que soient les avantages que l'on pourrait retirer de son utilisation judicieuse et appropriée.

 

Ses révélations sur la campagne à motivation idéologique pour discréditer le glyphosate l'a mis en conflit avec un certain nombre d'adversaires politiquement puissants, parmi lesquels Olivier De Schutter, un militant pro-agroécologie de haut niveau et opposant de longue date de Monsanto.

 

Le professeur De Schutter est en ce moment activement à la recherche de soutiens de la part de collègues universitaires à travers l'Europe pour faire pression sur l'UE pour qu'elle annule sa décision de réautorisation du glyphosate.

 

Son travail de jour est professeur de droit des droits de l'Homme à l'Université Catholique de Louvain en Belgique. Cette université a récemment fusionné avec l'ancien employeur du professeur Zaruk, l'Université Saint-Louis de Bruxelles, pour former une nouvelle entité appelée UC Louvain.

 

Bien que l'expression « prise de contrôle » soit peut-être un peu vulgaire pour certaines sensibilités académiques, le nom de la nouvelle institution en dit long sur l'équilibre des pouvoirs dans cette relation.

 

En avril de cette année, à peine quelques mois après que l'UE a réapprouvé la licence du glyphosate, le professeur Zaruk a été convoqué au bureau de son vice-recteur pour défendre sa position sur le glyphosate et la biotechnologie en général – une position qui était considérée comme préjudiciable à la réputation de l'université.

 

Il a été dûment informé que son poste avait été rendu vacant et qu'il pouvait, s'il le souhaitait, présenter sa candidature. Moment intéressant, à tout le moins.

 

Le professeur Zaruk a estimé, probablement à bon escient, que cela n'aboutirait qu'à une nouvelle humiliation et a donc choisi de ne pas faire acte de candidature.

 

Mais il a fait observer sur son blog : « La seule chose qui me dérange de cette lamentable affaire est l'hypocrisie inhérente ou les doubles standards. Imaginez que j'avais été un militant anti-industrie et pro-bio renvoyé pour son point de vue passionné contre l'agritech, et que l'assassin avec du sang sur les mains était un avocat de l'industrie... »

 

Alors, la prochaine fois que vous remplirez la citerne de votre pulvérisateur avec du Roundup, pensez à David Zaruk, un véritable héros de l'agriculture. Son blog [dont nous traduisons beaucoup d'articles] est ici : www.risk-monger.com

 

______________

 

* Directeur général du Beef Improvement Group, Grande Bretagne.

 

Traduction de « Opinion: Pro-science, pro-glyphosate backer a ‘true farming hero’ », paru dans l'hebdomadaire agricole Farmers Weekly du 24 juin 2018.

 

Source : https://www.fwi.co.uk/news/opinion-pro-science-pro-glyphosate-backer-true-farming-hero

 

Une version un peu condensée a paru dans la France Agricole du 27 juillet 2018 sous le titre « Proscience, proglyphosate et viré de l'université ». Dessin de la FA.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yann 07/08/2018 13:20

Dramatique situation !
demain il donneront la place a MMR qui elle à "carrément reçu" la légion d'honneur en France sur le site de NDL(en plus).
La situation devient vraiment grave!
Encore merci de faire circuler ces infos.

Seppi 08/08/2018 11:32

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Et merci de me rappeler que la légion d'honneur – devenue symbole républicain par excellence – lui a été remise (par Mme Dominique Meda) dans un bastion du négationisme de l'ordre républicain.