Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Faut-il croire tout ce que rapporte le ministre de l’agriculture à propos de la sécurité alimentaire ?

26 Juillet 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Albert Amgar, #Santé publique

Faut-il croire tout ce que rapporte le ministre de l’agriculture à propos de la sécurité alimentaire ?

 

Albert Amgar*

 

 

On ne fera pas ici au ministre de l’agriculture le procès de ne pas être un spécialiste de la sécurité des aliments, mais sans aucun doute celui de ses collaborateurs…

 

De quoi s’agit-il ?

 

Répondant à une question à l’Assemblée Nationale le 24 juillet 2018*, le ministre de l’agriculture a dit : « Mon engagement pour la sécurité alimentaire des Français est total ».

 

On aurait plutôt attendu des preuves sur le nombre d’inspections et de contrôles comme confirmation de cet « engagement total »…

 

On se rappellera aussi ce que j’écrivais en décembre 2014, « Il était une fois l’Etat, les consommateurs et des belles paroles ».

 

Il poursuit ainsi,

 

Vous soulignez la défaillance de certain nombre de professionnels, d'industriels, mais également les dysfonctionnements dans les opérations de procédures retrait/rappel de la part des distributeurs, et dans la réalisation des auto-contrôles des laboratoires. Le gouvernement en a pris totalement la mesure.

 

N’y a-t-il pas des oublis ? Et les pouvoirs publics, où sont-ils ? Oubliée la « guerre des polices » ? Oubliée l’« armée mexicaine » ? Oubliés les retards dans les rappels ? Oubliée la baisse drastique des inspections en sécurité des aliments ?

 

On apprend ainsi :

 

Des amendements ont été adoptés dans ce sens dans le projet de loi Agriculture et Alimentation pour sécuriser la production :

 

  • Renforcer la fiabilité des tests réalisés par les laboratoires, et ceux-ci devront désormais comparer leurs résultats entre laboratoires à des fréquences régulières.

  • L'obligation, pour les industriels, de transmettre les auto-contrôles défavorables réalisés sur les produits encore présents dans l'usine et sur l'environnement des produits. À l'heure actuelle, ne sont transmis que les auto-contrôles portant sur les produits déjà commercialisés.

  • Renforcer les sanctions sur les mesures de retrait/rappel et d'autres mesures comme le blocage des produits en caisse ou la création d'un site d'information destiné aux consommateurs, travaux qui ont été menés et engagés par le ministère de l'Économie et des Finances.

  • Accroître l'efficacité et la pertinence des contrôles, et leur coordination.

 

 
Sur la « comparaison des résultats entre laboratoires »

 

Les discours du ministre sont rédigés par des fonctionnaires des services concernés. Soit le rédacteur vient d'arriver dans le service et il n'a pas pris la mesure des choses, soit, plus généralement, le ministre a demandé à en mettre le plus possible, de façon à satisfaire le grand public en accumulant les propositions, sans se préoccuper du public des spécialistes...

 

Et oui, les labos accrédités doivent participer à des essais inter-laboratoires, et cela était déjà le cas des laboratoires sous-traitants de Lactalis qui sont tous accrédités… comme la quasi-totalité des laboratoires d’analyses et essais qui réalisent des analyses pour les industriels alimentaires…

 

 

Sur « L'obligation, pour les industriels, de transmettre les auto-contrôles défavorables réalisés sur les produits encore présents dans l'usine et sur l'environnement des produits. »

 

Je souhaite bien du plaisir à ceux qui vont devoir réaliser la mise en œuvre de cette « obligation ».

 

Juste un exemple, que faire avec un siphon de sol dans la laverie d’une usine où la présence de Listeria a été détectée depuis une dizaine d’année ?

 

 
Sur les retraits-rappels.

 

À l’heure où le nombre d’avis de rappels de 2018 a déjà dépassé celui de toute l’année 2017, la proposition de « création d'un site d'information destiné aux consommateurs » et de « renforcer les sanctions sur les mesures de retrait/rappel » apparaît comme le minimum des minimum… étant donné que plusieurs distributeurs ne signalent pas sur leur site Internet le rappel d’un produit alimentaire…

 

Un exemple, voici un avis de rappel de fromage de brebis pour cause de présence de Listeria vendu chez Système U. Ce distributeur a bien une page Internet de rappel de produit alimentaire qui est désespérément vide… comme d’autres, n’est-ce pas Monoprix

 

Comme me disait un internaute, « Systeme U n'est pas le seul mais ce qui m'énerve c'est qu'un jour le patron de Système U faisait le malin à la radio, suite à l'affaire Lactalis, en disant que lui tous les jours dans ses magasins, il avait des dizaines de rappels et que ça se passait bien et moi je me suis dis que j'aimerais bien les voir ses rappels car c'est pas sur internet qu'on est au courant. »

 

Système U est un des spécialistes du marketing de la sécurité des aliments…

 

Attendons donc de voir ce que sera ce site unique de retraits-rappels de produits alimentaires … mais actuellement le site Oulah! fait très bien le job…

 

 
Sur « Accroître l'efficacité et la pertinence des contrôles, et leur coordination »

 

Ce serait donc la fin de la guerre des polices ?

 

Cela étant, on ne nous dit pas si les contrôles et/ou inspections vont augmenter…

 

* On lira le texte de la question de M. Besson-Moreau au ministre de l’agriculture et la réponse ici (vidéo ici).

 

_______________

 

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d'une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n'exerce plus aujourd'hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments. Désormais, je l'accueille avec plaisir.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Albert Amgar 26/07/2018 20:06

Une délégation du SNISPV (Syndicat National des Inspecteurs en Santé Publique Vétérinaire) a été reçue le 24 juillet 2018 au cabinet du ministre de l'agriculture et de l'alimentation. Vous pourrez lire le compte-rendu (https://xrm.eudonet.com/XRM/datas/6618A2911A201A311A211A2D1A3E1A101A171A181A141A1C2911A201A311A211A2D1A3E1A101A171A181A141A1C/annexes/CR%20r%C3%A9union%20cabinet%2024%2007%2018.pdf), c'est édifiant de la situation de la sécurité des aliments en France ...