Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les colz-âneries de M. Yannick Jadot

18 Juin 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #Glyphosate (Roundup), #critique de l'information

Les colz-âneries de M. Yannick Jadot

 

 

M. Yannick Jadot, présentement député européen « écologiste » – une auto-qualification qui lui permet de taire la chapelle et la sous-chapelle d'affiliation – a récemment été l'hôte de nombreux médias qui lui ont complaisamment tendu le micro. C'est le cas depuis le vote de l'Assemblée Nationale refusant la proposition d'inscrire l'interdiction à terme du glyphosate dans la loi « agriculture et alimentation » portée en particulier par M. Mathieu Orphelin, dont le nom est presque invariablement suivi dans les médias par « un proche de Nicolas Hulot ».

 

M. Yannick Jadot – dont on rappellera aussi qu'il fut de 2002 à septembre 2008 directeur des campagnes de Greenpeace France (où il côtoya Mme Michèle Rivasi, une autre « Verte » – fut donc l'invité de « l'Interview J-1 » sur France Info le 8 juin 2018. On en a un compte rendu sous le titre : « Nicolas Hulot "est asphyxié, il est dans les cordes", estime le député européen écologiste Yannick Jadot ».

 

Cela fait un bout de temps que l'on entend cette rengaine, complaisamment relayée par des médias qui nous paraissent complices d'une belle opération politicarde : pousser M. Nicolas Hulot à la démission du gouvernement, c'est récupérer une belle locomotive pour les élections européennes qui pointent à l'horizon. Enfin, si M. Hulot se prête au jeu, lui qui fut rejeté par les Verts lors d'une précédente primaire. Mais même si le rabibochage n'était pas au rendez-vous, cela priverait le parti de Jupiter Macron d'un argument de vente...

 

Mais trève de politique. M. Jadot s'est aussi exprimé sur l'utilisation d'huile de palme par Total dans sa bio-raffinerie de Mède :

 

« Le seul problème que j'ai avec la FNSEA, c'est que la FNSEA veut aussi faire des agro-carburants de ce qu'on appelle de première génération, issus d'une agriculture très intensive. J'étais hier avec les apiculteurs. Les grands champs de colza arrosés de RoundUp, c'est la fin des abeilles, c'est la fin des apiculteurs et c'est la fin de la biodiversité. Donc oui à l'arrêt du projet La Mède. »

 

Comme l'a écrit M. Gil Rivière-Wekstein, c'est deux inepties dans une seule phrase !

 

Et encore, il a été généreux. Non, on n'arrose pas les champs de colza – petits ou grands – avec du RoundUp. Non, le RoundUp n'est pas toxique pour les abeilles (et s'il détruit la flore mellifère, il a le même effet que, par exemple, le désherbage mécanique auquel doivent recourir les agriculteurs bio en l'absence de solution chimique autorisée). Et non, ce n'est la fin ni des apiculteurs, ni de la biodiversité.

 

 

 

 

Il est, théoriquement, étonnant que depuis que le temps qu'ils martèlent que le glyphosate est le père de tous les maux de la planète, Yannick Jadot et Cie ne se soient pas encore demandés pourquoi il y a toujours des apiculteurs et de la biodiversité (à commencer par ces satanées mauvaise herbes qui ont l'audace de repousser chaque année, qui font le bonheur des marchands d'herbicides et aussi des « écologistes » marchands de peur). Mais nous connaissons la réponse : plus le mensonge est gros...

 

M. Yannick Jadot (ou son équipe) a-il suivi le fil sur la page Twitter de M. Gil Rivière-Wekstein ? Ce n'était certes pas très didactique, mais il aurait pu apprendre qu'il avait fait une boulette.

 

 

 

 

Mais il y en a qui osent tout... M. Yannick Jadot gazouille donc le 11 juin 2018 :

 

« Vous connaissez visiblement très mal l’usage du glyphosate en pré récolte (pour dessiccation) comme en pré semis et en post récolte. Par ailleurs je vous invite à soutenir l’action des apiculteurs de l’Aisne contre Bayer pour présence de glyphosate dans leur miel!

 

Le mille-feuille argumentatif, c'est même sur Twitter...

 

 

 

 

Les réactions furent nombreuses. En voici des exemples :

 

 

 

 

 

 

Mais quelqu'un est venu au secours de M. Yannick Jadot :

 

 

 

 

Étonnant que M. Laurent Pinatel, président de la Confédération Paysanne, écrive : « Stop désinformation »... à la suite d'une prodigieuse fake news.

 

On pourrait s'arrêter là, sur une si belle chute. Mais M. Yannick Jadot était aussi l'invité des Grandes Gueules de RMC le 15 juin 2018. Voici son rêve de société idéale :

 

 

 

 

Post scriptum

 

Voici une autre colz-ânerie de l'Expansion/l'Express dans « L'huile de palme à la sauce Bruxelles »

 

« Ces derniers sont en effet très dépendants du colza, "qui leur permet de faire deux récoltes dans l'année. Une première au printemps pour alimenter le marché des biocarburants, une seconde de blé à l'été pour compléter les revenus", rappelle une source européenne. »

 

« ... deux récoltes dans l'année... » de plus en plus fort !

 

Décidément, le glyphosate rend fou et rien ne nous sera épargné.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Que ces sales lobbystes PROMOTEURS DE POISONS PESTICIDES-OGM cessent leur balivernes !!!
Répondre
S
@fm06 et Yann

Merci pour votre commentaire.

Ce pauvre monsieur L. P. doit avoir de longs moments de solitude, ou des remontées de méchancetés. Après avoir pollué le site de Greenpeace Agriculture, il vient régulièrement ici pour répandre ses insanités. Je supprime (enfin, je mets en réserve)... Juste un clic, mais j'en ai oublié un.
Y
Vous avez tous et toujours, le même niveau de capacité argumentaire les antis " on en sait même plus quoi"!
F
Et à part des insultes, vous avez quelque chose à dire?