Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La technologie agricole peut aider à freiner le changement climatique

29 Juin 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agronomie

La technologie agricole peut aider à freiner le changement climatique

 

Joshua Raymond Muhumuza*

 

 

 

Photo Lachetas / Freepix

 

 

La demande incessante de ressources par une population en plein essor exerce une énorme pression sur la biodiversité de notre planète, menaçant notre bien-être futur et, en fin de compte, élevant les températures mondiales. Les changements climatiques restent l'un des plus grands défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui.

 

Ironiquement, l'agriculture – notre principale source de nourriture et par extension, de la vie – est l'un des plus grands contrevenants, produisant jusqu'à un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). En revanche, l'agriculture contribue à peine trois pour cent au produit intérieur brut (PIB) mondial, ce qui indique que l'agriculture est fortement axée sur les GES.

 

Les implications climatiques pour l'agriculture sont remarquables et claires. De même, l'agriculture a des conséquences importantes sur le climat mondial. Les principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre (GES) comprennent le défrichage et le labourage, l'élevage et l'utilisation de combustibles fossiles pour les équipements et les intrants agricoles, tels que les engrais.

 

Avec des statistiques aussi stupéfiantes et une population mondiale qui atteindra 9 milliards d'ici 2050, il est peu probable que nous assistions à un changement de dynamique alors que nous continuons à mobiliser plus de ressources de l'environnement – à moins que des efforts délibérés ne soient faits pour racheter ce qui reste de notre planète et réparer les dommages qui lui ont déjà été infligés.

 

Le plus grand défi de l'adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation dans l'agriculture est de produire plus de nourriture plus efficacement dans des conditions de culture plus capricieuses, tout en réalisant simultanément des réductions nettes d'émissions de GES provenant de la production alimentaire et de la commercialisation.

 

Les technologies agricoles peuvent jouer un rôle central dans la résolution de ces problèmes fondamentaux. Alors que la plupart des technologies ont des implications climatiques, certaines sont particulièrement pertinentes pour l'agriculture et les changements climatiques, en particulier dans les pays en développement. Le rythme effréné des changements climatiques exige également un changement rapide et radical des stratégies d'adaptation pour l'agriculture.

 

Plusieurs nouvelles technologies agricoles offrent aux agriculteurs une foule d'avantages, tels qu'une productivité accrue et des cultures offrant une plus grande souplesse d'adaptation aux changements climatiques. Ces semences améliorées ont été sélectionnées pour inclure des caractères qui confèrent une tolérance aux stress comme la sécheresse, la salinité, les ravageurs et les maladies.

 

D'autres nouvelles caractéristiques réduisent les émissions de carbone en minimisant le besoin de labour et son utilisation de carburant, diminuent ou éliminent le besoin d'applications de pesticides et permettent aux cultures de mûrir tôt afin de réduire l'exposition des agriculteurs aux risques de phénomènes météorologiques extrêmes.

 

Ces technologies prometteuses peuvent émerger de techniques de sélection traditionnelles qui tirent parti des variétés existantes bien adaptées aux aléas des environnements de production locaux, ainsi que de techniques de biotechnologie plus avancées, telles que la modification génétique.

 

La biotechnologie agricole fournit un ensemble d'outils particulièrement prometteurs pour la durabilité environnementale. Les cultures biotechnologiques, telles que celles génétiquement modifiées pour conférer une résistance à des ravageurs et la tolérance à des herbicides, contribuent déjà à réduire les émissions. La séquestration de carbone agrégée bénéficie de la réduction de la consommation de carburants et du stockage supplémentaire de carbone issu de l'adoption de cultures biotechnologiques, soit, entre 1996 et 2015, environ 26,7 milliards de kilogrammes, ce qui équivaut à retirer 12 millions de voitures de la route pendant un an.

 

Des pays en développement comme l'Ouganda ont réalisé des progrès notables dans la recherche biotechnologique pour faire face à une diversité de défis environnementaux. Ces cultures ont le potentiel de réduire l'empreinte carbone de l'agriculture, d'améliorer la productivité et de soutenir la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Les cultures biotechnologiques actuellement en cours de développement en Ouganda comprennent le bananier, le manioc, la pomme de terre, le maïs, le riz et la patate douce.

 

Dans un pays où les conditions climatiques erratiques constituent une grave menace pour la sécurité alimentaire, de telles technologies ne peuvent être ignorées. Malheureusement, les agriculteurs ougandais – comme beaucoup de leurs homologues africains – restent à la traîne du reste du monde en matière d'adoption de cultures GM, principalement en raison de goulets d'étranglement réglementaires.

 

Il est peut-être techniquement possible d'inverser le changement climatique, mais la volonté politique de prendre les décisions difficiles et nécessaires en Ouganda et dans la plupart des pays en développement reste ténue.

 

Répondre durablement à la « question des 9 milliards d'êtres humains » exigera des changements fondamentaux dans nos pratiques agricoles. L'adoption de technologies agricoles novatrices ayant le potentiel d'augmenter la productivité tout en réduisant les changements climatiques est une mesure cruciale. Sinon, nous cultiverons littéralement la sortie de la nourriture – et détruirons notre planète dans le même temps !

 

_______________

 

* Joshua Raymond Muhumuza est assistant de recherche au Uganda Biosciences Information Centre.

 

Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2018/04/agricultural-technology-can-help-curtail-climate-change/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article