Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Glyphosate épisode XXIII : le retour de la terreur qui fait très très peur » de M. Yann Kindo sur un blog Mediapart

27 Juin 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Glyphosate (Roundup), #Activisme, #Politique

« Glyphosate épisode XXIII : le retour de la terreur qui fait très très peur » de M. Yann Kindo sur un blog Mediapart

 

Glané sur la toile 260

 

 

Ce n'est pas de M. Kindo, mais cela vaut une large diffusion.

 

 

Dans « Glyphosate épisode XXIII : le retour de la terreur qui fait très très peur », M. Yann Kindo propose son décryptage des événements récents : la bouffée de chaleur activiste qui a suivi le rejet par l'Assemblée Nationale de la proposition d'inscrire l'interdiction à terme du glyphosate dans la loi « agriculture et alimentation » et les réactions à cet horrible attentat à la désinformation de M. Patrick Cohen.

 

C'est, comme d'habitude, une analyse perçante et solidement charpentée.

 

Extrait :

 

« Mais il me semble que, au-delà des problèmes liés à la communication scientifique et à l'absence de capacité à distinguer des notions comme celles de « danger » et de « risque », il y a un phénomène plus profond et plus global qui est à la racine du problème, à savoir l’idée désormais généralisée selon laquelle la chimie c’est intrinsèquement dangereux, alors que la nature, par contre, c’est ontologiquement vachement chouette. Ce qui en matière d’agriculture se traduit par la croyance selon laquelle le conventionnel c’est caca, alors que le bio c’est youpi. C’est ce soubassement intellectuel qui est selon moi le terreau sur lequel se développe la circulation de l’information, qui la conditionne et qui l’encadre.

 

De ce point de vue, la crise d’hystérie à propos du glyphosate est éclairante, par ce qu’elle met en lumière mais aussi par ce qu’elle laisse dans l’ombre.

 

On peut ainsi comparer le traitement médiatique du glyphosate, que nous venons d’évoquer, à celui réservé à d’autres pesticides, pour mesurer l’ampleur du décalage entre le réel et les perceptions.

Prenez par exemple le sulfate de cuivre, qui est utilisé comme fongicide en agriculture bio, et notamment en viticulture, sous le nom de "bouillie bordelaise". »

 

Pour connaître la suite, allez sur son blog.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article