Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Fipronil : les données de surveillance de l’EFSA contredisent-elles les contrôles du ministère de l’agriculture ?

9 Mai 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Albert Amgar, #Santé publique

Fipronil : les données de surveillance de l’EFSA contredisent-elles les contrôles du ministère de l’agriculture ?

 

Albert Amgar*

 

 

D’un côté il y a cet article, « Fipronil dans les œufs : un bilan très satisfaisant des contrôles officiels », publié le 31 octobre 2017 par le ministère de l’agriculture...

 

Sur l'ensemble des 781 prélèvements effectués sur le territoire, seul un résultat s'est avéré non conforme pour des muffins fabriqués en Belgique et retirés de la vente dès le 18 septembre 2017.

 

[…]

 

Si les enquêtes officielles sur les produits alimentaires ne sont pas closes, les données obtenues s'avèrent d'ores et déjà représentatives et favorables, notamment en terme d'absence de risque pour la santé publique.

 

De l’autre nous avons cette publication de l’EFSA du 3 mai 2018, « Fipronil : publication des résultats du programme de surveillance » :

 

Les États membres ont soumis à l'EFSA les résultats de l’analyse de plus de 5 000 échantillons d'œufs et de poulets collectés entre le 1er septembre et le 30 novembre 2017.

 

Les échantillons ont été analysés pour y détecter d’éventuelles traces de fipronil et d'autres substances actives spécifiées par la Commission européenne. L'analyse a révélé que 742 des échantillons contenaient des résidus en quantités dépassant les limites légales, presque toutes associées au fipronil.

 

La majorité des dépassements ont été relevés dans des échantillons déjà suspectés, c’est-à-dire issus de produits ou de producteurs où une utilisation illégale était connue ou supposée.

 

Les produits dépassant les limites légales provenaient de huit États membres – Pays-Bas, Italie, Allemagne, Pologne, Hongrie, France, Slovénie et Grèce.

 

Les produits alimentaires touchés étaient principalement des œufs de poule non transformés et de la graisse de poules pondeuses. Certains dépassements ont été signalés dans des muscles des poules pondeuses et dans des œufs en poudre.

 

Le rapport complet : « Occurrence of residues of fipronil and other acaricides in chicken eggs and poultry muscle/fat ».

 

D’après le résumé de ce rapport,

 

Dans l'ensemble, les résultats de 5 439 prélèvements ont été soumis à l'EFSA à partir de la période de prélèvements du 1er septembre 2017 au 30 novembre 2017, couvrant au total 53 655 déterminations individuelles. Parmi ces prélèvements, 742 prélèvements contenaient des résidus dépassant la limite légale (c'est-à-dire au-dessus de la LMR). Les dépassements de LMR étaient presque exclusivement liée au fipronil et ont été associés à des œufs de poule non transformés (601 prélèvements), de la graisse de poules pondeuses (134 prélèvements), du muscle de poules pondeuses (5 prélèvements) ainsi que des œufs déshydratés (2 prélèvements).

 

Les prélèvements dépassant la limite légale provenaient des Pays-Bas (664 prélèvements), de l'Italie (40 prélèvements), Allemagne (13 prélèvements), Pologne (11 prélèvements), Hongrie (6 prélèvements), France (5 prélèvements), Slovénie (2 prélèvements) et Grèce (1 prélèvement).

 

Parmi les 66 substances qui ont été recommandées à analyser dans le cadre du programme de surveillance ad hoc, les seules substances présentes dans des concentrations quantifiables étaient le fipronil (915 déterminations) et l'amitraz (2 déterminations).

 

La stratégie d'échantillonnage appliquée a eu une influence majeure sur les dépassements de la LMR.

 

Bien entendu, certains objecteront qu’il s’agit d’une différence liée au plan de prélèvements des échantillons ; quoiqu’il en soit, espérons donc que le ministère de l’agriculture publiera ces résultats, au nom de la transparence, mais ce n’est pas gagné, et alors, on va finir par croire qu’ « on cherche toujours le Ministre de l’agriculture ! », un an après l’arrivée du nouveau Président...

 

______________

 

* Albert Amgar a été pendant 21 ans le dirigeant d'une entreprise de services aux entreprises alimentaires ; il n'exerce plus aujourd'hui, car retraité. Au travers de son blog il nous a livré des informations dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité des aliments. Désormais, je l'accueille avec plaisir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article