Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Une expérience japonaise : manger « bio » pendant 10 jours... et enfumer

21 Mars 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #Pesticides, #Greenpeace, #Générations futures

Une expérience japonaise : manger « bio » pendant 10 jours... et enfumer

 

 

 

Nos « amis » de Générations Futures ont mis en ligne un « Dossier alimentation : des clés pour argumenter pendant la SPAP » pour convaincre les gogos des bienfaits de l'alimentation « bio ».

 

Nous avons vu précédemment, dans « Le clap d'ouverture de la "semaine sans pesticides" du lobby du biobusiness... par M. Gil Rivière-Wekstein », qu'ils se sont référés à une « étude suédoise » dont ils ne pouvaient pas ignorer qu'elle a été invalidée dans le cadre d'une action en justice. Entendons-nous bien : le juge ne s'est pas livré à une analyse scientifique ; il a constaté sur la base du dossier qu'il y a eu entourloupe.

 

Il y a aussi, à l'appui de leur propagande, une « étude japonaise » :

 

« Même constat pour une famille japonaise qui a mangé entièrement bio pendant 10 jours (voir ici). Ces tests montrent bien le rôle primordial de l'alimentation sur notre exposition quotidienne aux pesticides et qu'il est tout à fait possible de s'en protéger grâce à l'agriculture bio. »

 

Un « test » sur une mère et ses deux filles plus deux parents et deux garçons pour une affirmation aussi ambitieuse... il y a de quoi s'esclaffer.

 

Le lien nous mène à « Après 10 jours de repas bio, les membres de cette famille n'ont plus de pesticides dans le corps ». Lequel nous mène à un article de blog de Greenpeace Japon. Lequel nous mène à une étude style Canada Dry : ça a l'air scientifique, avec une introduction... des résultats, une discussion, une conclusion et plein de références. Une analyse sur deux familles, 7 personnes au total... avec des analyses statistiques et des valeurs de p...

 

Mais ce qui est important ici, c'est la présentation des résultats :

 

 

 

 

Si vous croyez qu'il n'y a plus de pesticides « après », c'est que vous avez mal vu (ou êtes daltonien) : le vert pisseux a été choisi pour se fondre dans l'arrière-plan !

 

Greenpeace a produit une petite vidéo que l'on trouve avec des sous-titres en français :

 

 

Il montre aussi les deux graphiques. Observez la différence de couleurs :

 

 

 

 

 

Nous avons reproduit ci-dessus les graphiques pour les adultes (3 personnes). La vidéo contient aussi les graphiques pour les enfants, et ceux-ci ont été reproduits dans le texte de Greenpeace puis de We Demain. Pourquoi ? Ils sont « meilleurs » que ceux des adultes !

 

Par ailleurs, le titre de We Demain – « Après 10 jours de repas bio, les membres de cette famille n'ont plus de pesticides dans le corps » est manifestement faux.

 

Voyons aussi la conclusion de l'analyste de l'Université allemande d'Erlangen :

 

« Nos résultats démontrent un effet bénéfique de la conversion d'une alimentation conventionnelle à une alimentation bio pour des individus de la population générale japonaise s'agissant de l'exposition aux pesticides. Cet effet a été le plus prononcé pour les paramètres de l'exposition aux organophosphorés, aux pyréthrinoïdes et au glyphosate. Cependant, une exposition considérable subsistait dans les individus dans le cas de la consommation de produits bio, ce qui peut indiquer une protection peu fiable du marché des produits bio contre la pollution par les pesticides. »

 

Une « exposition considérable » ? On est dans le domaine des microgrammes par litre... Bouh ! Faites-nous peur !

 

Voilà comment on nous enfume...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article