Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les agriculteurs bio traitent aussi

20 Mars 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Schillipaeppa, #Pesticides, #Politique, #Agriculture biologique

Les agriculteurs bio traitent aussi

 

Schillipaeppa*

 

 

Capture d'écran de Cauliflower: How Does it Grow?

 

 

Oh, quelle grande excitation à nouveau hier [le 19 février 2018] sur internet et surtout sur les réseaux sociaux. Qu'est-il arrivé ? Le nouveau ministre fédéral de l'agriculture désigné Julia Klöckner, de la CDU, s'était exprimée sur l'utilisation des pesticides dans l'agriculture biologique. « Klöckner veut permettre aux agriculteurs bio d'utiliser des pesticides conventionnels », titre le portail spécialisé topagrar.com. Cela a déclenché des réactions violentes. Ainsi, Gerald Wehde, porte-parole de l'association agricole Bioland [une des chapelles allemandes de l'agriculture biologique] s'est irrité sur la Radio bavaroise :

 

« Le renoncement aux pesticides est un principe fondamental de l'agriculture biologique qui ne devrait pas être remis en cause.

 

De plus, aucun État-nation ne peut le faire seul. Dans toute l'Europe, c'est le règlement de l'agriculture biologique de l'UE qui s'applique. »

 

Que l'agriculture biologique renonce aux pesticides est purement et simplement faux. L'Office Fédéral de la Protection des Consommateurs et de la Sécurité Alimentaire a publié sur son site Internet une liste de plus de 120 pages de pesticides qui sont explicitement autorisés par le règlement de l'agriculture biologique évoqué par M. Wehde. Les directives de Bioland permettent également l'utilisation de ces substances.

 

Même Robert Habeck, encore Ministre de l'Agriculture vert du Schleswig-Holstein, fait comme s'il ne savait rien à ce sujet :

 

 

Ce n'est pas sérieux, Julia Gloeckner ! Nous n'avons pas besoin de pesticides dans l'agriculture biologique, simplement de moins en conventionnel

Est-ce vraiment sérieux ? Glöckner veut...

La vice-présidente fédérale de la CDU Julia Glöckner est actuellement traitée comme ministre fédérale de l'agriculture. Elle veut...

 

 

Mais qu'a dit exactement Julia Klöckner ? Voici le passage crucial de l'interview donnée au Redaktionsnetzwerk Deutschland (réseau éditorial allemand) :

 

« Afin de sauver leur récolte, de nombreux agriculteurs bio aimeraient pouvoir utiliser de manière ponctuelle des pesticides conventionnels. Mais ils ne le peuvent pas. Pour certains agriculteurs, cela signifie la ruine – et beaucoup hésitent à se lancer dans l'agriculture biologique. Nous devons permettre aux agriculteurs bio d'utiliser des pesticides conventionnels dans les moments difficiles, mais cela nécessite des recherches supplémentaires. Et bien sûr aussi l'approbation de la branche et des associations. Cela ne va pas l'un sans l'autre. »

 

Julia Klöckner pense probablement à la viticulture bio – après tout, elle a été autrefois une reine du vin. L'année 2016 a été très difficile pour les viticulteurs bio en Allemagne, parce qu'ils avaient à combattre le mildiou du fait des conditions météorologiques. Jusqu'à 2012, ils pouvaient utiliser du phosphonate de potassium, qui était jusque-là considéré comme un fortifiant, en association avec des composés de cuivre contre cette maladie. Entre-temps, le phosphonate de potassium a été approuvé comme pesticide et n'est donc plus disponible pour les viticulteurs bio car il est considéré comme un « produit chimique de synthèse ». Le Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft e.V. (BÖLW – fédération des produits alimentaires biologiques) a tenté de prouver en 2012 par un rapport d'expertise que le phosphonate de potassium a un « caractère de substance naturelle », mais de toute évidence n'a pas convaincu.

 

Les Verts ont appelé en 2016 dans un communiqué de presse à quelque chose de très similaire à ce que dit Mme Klöckner aujourd'hui :

 

« Tant qu'il n'y a pas d'alternatives, nous exhortons le gouvernement fédéral à travailler avec l'UE pour examiner une autorisation de l'utilisation du phosphonate de potassium limitée dans le temps et pour les quantités dans la viticulture biologique. Nous soutenons expressément les demandes des ministères spécialisés du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat. »

 

Je pense que « utilisation ... limitée dans le temps et pour les quantités » est grosso modo la même chose que « pouvoir utiliser de manière ponctuelle des pesticides conventionnels ». Non ?

 

 

Incidemment, la photo montre un travailleur agricole californien traitant des choux-fleurs bio avec une solution de savon naturel pour contrôler les insectes. De telles substances actives sont également autorisées en Allemagne pour la culture du chou-fleur bio. Notez l'équipement de protection du travailleur.

 

 

Liens :

 

• ECOVIN: 2016 – Herausforderungen beim Pflanzenschutz im Bioweinbau (ECOVIN : 2016 – Défis de la protection des végétaux dans l'agriculture biologique)

BÖLW: Öko-Weinbau und Kaliumphosphonat  (BÖLW : viticulture biologique et phosphonate de potassium)

• Nur Bio-Pestizide dürfen Bienen töten! (seuls les pesticides bio sont autorisés à tuer les abeilles !)

• Zwei-Klassen-Chemie (chimie à deux classes)

Mythenjagd (1): Bio bedeutet ungespritzt (Chasse aux mythes (1): bio signifie non-traité)

 

________________

 

* A étudié la philosophie, rédactrice diplômée ; a atterrit à la campagne.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2018/02/20/auch-bio-bauern-spritzen-pestizide/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yann 22/03/2018 11:48

oui oui Physicien vous avez bien compris l'hérésie du cahier des charges bio.
La chaux vive, c'est du calcium "chauffé" donc transformé donc interdit en bio également.....
La règle de base du cahier des charges bio est très simple: C'est naturel , c'est donc bon (comme l'huile de nem) c'est "artificiel" modifié par l'homme, égale ==> c'est pas bon du tout et interdit!!!

Seppi 29/03/2018 14:52

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Vous ouvrez un horizon, me semble-t-il : la chaux est bien utilisée pour produire de la bouillie bordelaise... mais n'est pas autorisée comme amendement. Me trompe-je ?

un physicien 21/03/2018 10:35

Ai-je bien compris ? Un produit - phosphonate de potassium - pourrait être interdit ou autorisé selon qu'il est considéré comme "de synthèse" ou "naturel" ?

Seppi 29/03/2018 14:45

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Oui, euh... non, vous n'avez pas bien compris. S'ils veulent pouvoir l'utiliser en « bio », il faudra trouver une astuce...

http://seppi.over-blog.com/2016/09/et-hop-c-est-bio-un-pesticide-qui-sort-de-l-usine-devient-naturel.html