Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le clap d'ouverture de la « semaine sans pesticides » du lobby du biobusiness... par M. Gil Rivière-Wekstein

20 Mars 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #Pesticides, #Agriculture biologique

Le clap d'ouverture de la « semaine sans pesticides » du lobby du biobusiness... par M. Gil Rivière-Wekstein

 

 

Biocoop n'a évidemment aucun intérêt commercial dans la « SPAP » (ironie)...

 

 

20 mars 2018... Ouverture de la semaine sans pesticides ou, en formule développée, semaine pour les alternatives aux pesticides.

 

Le maître d'œuvre en est la petite entreprise incorporée sous forme d'association loi 1901 Générations Futures. Laquelle est devenue le porte-parole et agent publicitaire du biobusiness, et exécuteur des basses œuvres de dénigrement de l'agriculture conventionnelle.

 

Tout cela est expliqué dans une belle vidéo de 3 minutes.

 

 

M. Gil Rivière-Wekstein a aussi été interviewé par Valeurs Actuelles dans « Semaine sans pesticides : le marketing de la peur ».

 

Dans un de leurs documents, le « Dossier alimentation : des clés pour argumenter pendant la SPAP », les organisateurs écrivent :

 

« Or aujourd’hui, une partie de notre alimentation est contaminée par des substances chimiques dont des résidus de pesticides de synthèse. Ces substances toxiques sont dangereuses pour notre santé et notre environnement. Heureusement, des alternatives existent et se généralisent. En témoigne, la croissance de la consommation de produits biologiques en France.

 

Pour sa 13ème édition, la Semaine pour les alternatives aux pesticides met l’alimentation à l’honneur. Ce dossier fait le point sur l’exposition aux pesticides par l’alimentation mais aussi sur les solutions possibles pour se protéger ainsi que sur les leviers politiques qui pourraient améliorer la situation. »

 

Les solutions, c'est évidemment « manger bio »...

 

 

 

 

Fake News ! Un tribunal interdit à la Coop suédoise d'utiliser sa vidéo. Selon le jugement :

 

« Il n'y a pas d'effet bio. Il n'y a aucune preuve sous-tendant les allégations des études. En outre, les études sont truquées et inadéquates (voir ci-dessus dans l'allégation 1.1). Les niveaux mesurés concernent des résidus de pesticides à des niveaux très faibles, qui sont totalement inoffensifs pour une personne. »

 

Mais chez les marchands de peur, on n'en a cure...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article