Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

De M. Philippe Stoop sur Forumphyto : « Inutile, le désherbage ?? Quand l’agroécologie nie l’agronomie… et l’écologie »

1 Mars 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Pesticides, #Politique, #Activisme

De M. Philippe Stoop sur Forumphyto : « Inutile, le désherbage ?? Quand l’agroécologie nie l’agronomie… et l’écologie »

Glané sur la toile 228

 

 

Ya comme un défaut dans l'échelle de l'abscisse !

 

 

« There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics »... il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques. Cet aphorisme est souvent attribué à Mark Twain... qui l'a attribué à Benjamin Disraeli... dont aucun écrit qui nous est parvenu en accrédite la paternité.

 

Quoi qu'il en soit, le dernier opus de M. Philippe Stoop sur Forumphyto, « Inutile, le désherbage ?? Quand l’agroécologie nie l’agronomie… et l’écologie », est une lecture incontournable.

 

Il s'agit de la mise en pièces de « Herbicides do not ensure for higher wheat yield, but eliminate rare plant species » (Les herbicides ne garantissent pas des hauts rendements, mais éliminent des espèces rares de plantes), de Sabrina Gaba, Edith Gabriel, Joël Chadœuf, Florent Bonneu et Vincent Bretagnolle.

 

 

 

 

Voici deux extraits :

 

« Ceci n’est pas un titre de Cash Investigation, mais d’un article de Nature, c’est vous dire si c’est scientifique ! Bon, pas tout-à-fait Nature, c’est paru dans Nature Scientific Reports pour être plus précis, mais ne soyons pas mesquins, c’est presque aussi prestigieux. Comment les auteurs en sont-ils arrivés à ces conclusions décapantes, qui annulent et remplacent 50 ans de recherche agronomique ?

 

« A la lecture de ce genre de résultats, les non-agronomes risquent de se demander comment ces benêts d’agriculteurs ont pu se faire berner si longtemps par les agrochimistes qui leur vendent des produits aussi inutiles. Les agronomes, eux, ont plutôt tendance à pouffer de rire, ou à s’étrangler d’indignation, selon l’humeur, tant la méthode suivie par les auteurs est absurde et contraire aux concepts les plus basiques des bonnes pratiques phytosanitaires.

 

M. Stoop est bien généreux : comment ces benêts d'agriculteurs ont-ils pu s'échiner à désherber – à la houe, la binette, etc. – pendant des siècles ?

 

Deux auteurs de l'« étude » ont participé à un travail parlementaire :

 

« Le compte-rendu de l’audition sur La Chaine Parlementaire est révélateur de l’incroyable condescendance de ces chercheurs vis-à-vis des agriculteurs, et aussi des glissements entre une publication écrite déjà peu concluante, et la façon dont elle est présentée oralement aux parlementaires. »

 

Un aperçu des horreurs agronomiques, économiques et morales (de 1:15 à 3:20 – c'est 5 minutes au total).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article