Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les surfaces cultivées avec des PGM atteignent un niveau record

15 Février 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM

Les surfaces cultivées avec des PGM atteignent un niveau record

 

Joan Conrow*

 

 

L'Inde reste le premier producteur de coton au monde et 96% de la production est GM. Photo : Genetic Literacy Project

 

 

La culture de plantes génétiquement modifiées (OGM ou PGM) a atteint un niveau record en 2016, avec 18 millions d'agriculteurs semant 185,1 millions d'hectares de cultures biotechnologiques dans le monde, selon un nouveau rapport.

 

Le total représente une augmentation de 5,4 millions d'hectares, soit 3 %, par rapport à 2015, selon un article publié dans GMO Crops & Food par Rhodora R. Aldemita et Randy A. Hautea du Service International pour l'Acquisition d'Applications Agro-biotechnologiques (ISAAA).

 

« C'est la plus grande superficie de cultures biotechnologiques depuis la première année de commercialisation, 1996, où elle était de 1,7 million d'hectares », écrit Hautea, coordinateur mondial de l'ISAAA, dans le rapport annuel de l'organisation. « Ainsi, il y a eu une augmentation d'environ 110 fois sur une période de 21 ans, faisant des cultures biotechnologiques la technologie de culture la plus rapidement adoptée de ces derniers temps. »

 

Des OGM ont été semés dans 26 pays, dont 19 pays en développement. Le Brésil, les États-Unis, le Canada, l'Afrique du Sud, l'Australie, la Bolivie, les Philippines, l'Espagne, le Vietnam, le Bangladesh, la Colombie, le Honduras, le Chili, le Soudan, la Slovaquie et le Costa Rica ont tous augmenté leurs surfaces ; la Chine, l'Inde, l'Argentine, le Paraguay, l'Uruguay, le Mexique, le Portugal et la République tchèque ont réduit les surfaces de production. Le Pakistan et le Myanmar n'ont signalé aucun changement dans la surface semée en OGM.

 

Les chercheurs ont attribué les augmentations et les diminutions des surfaces en OGM à l'acceptation et à la commercialisation de nouveaux produits, à la demande accrue de viande et d'aliments pour le bétail, à l'utilisation d'éthanol, aux conditions climatiques, aux prix mondiaux, aux maladies/ravageurs et aux politiques en matière d'OGM adoptées par les gouvernements.

 

Les États-Unis sont le premier producteur d'OGM, suivis par le Brésil, où 93,4 % des cultures de soja, de maïs et de cotonnier sont GM. Le pays développe également des variétés génétiquement modifiées de haricot, de canne à sucre, de pomme de terre, de papaye, de riz et d'agrumes.

 

L'Argentine est le troisième producteur mondial, avec du soja, du maïs et du coton. Le pays a récemment approuvé une pomme de terre résistante à des virus développée par un scientifique argentin. Les chercheurs travaillent également sur un blé résistant à la sécheresse et une canne à sucre résistante à un herbicide.

 

Le Canada est le quatrième plus grand producteur, avec du canola, du soja, du maïs et de la betterave à sucre GM. Il a récemment approuvé la commercialisation de la pomme Arctic, qui ne brunit pas, des pommes de terre InnateTM comportant quatre transgènes et d'un nouveau soja avec un empilement de tolérances à des herbicides. Les consommateurs peuvent également acheter le saumon AquaBounty à croissance rapide.

 

Aux Philippines, l'adoption du maïs transgénique a augmenté de 65 % par rapport à l'année précédente, les petits agriculteurs ayant choisi des variétés résistantes un herbicide et tolérantes à la sécheresse. Des essais au champ confinés se poursuivent sur l'aubergine Bt, la papaye résistante à un virus, le cotonnier Bt et le Riz Doré.

 

Dans l'Union européenne, seulement quatre nations ont semé des OGM, menées par l'Espagne, suivie par le Portugal, la Slovaquie et la République tchèque. Bien que le maïs résistant à des insectes soit la seule plante transgénique approuvée pour la culture dans l'UE, la surface cultivée avec ce maïs a augmenté de 17 % entre 2015 et 2016.

 

L'Inde reste le premier producteur de coton au monde et 96 % de ce coton est génétiquement modifié avec le trait de résistance à des insectes Bt. Cependant, pour la première fois en 14 ans, une légère baisse a été enregistrée dans la superficie cultivée en cotonnier Bt. Des essais sur le terrain ont été approuvés pour le pois chiche, le riz, le cotonnier, le maïs, la canne à sucre et le brinjal Bt, mais l'adoption de la moutarde GM a été bloquée en raison de l'opposition des activistes.

 

« Les agriculteurs biotech de divers pays, qui déclarent que la culture d'OGM les a aidés à envoyer leurs enfants à l'école, à acquérir une maison pour leurs familles et à mener une vie plus saine avec moins de pesticides, continueront de nous inspirer pour faire de notre mieux dans le partage des connaissances, l'engagement et le soutien au développement technologique », a écrit Hautea.

 

_____________

 

Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/gmo-crops-hit-record-high-production-level

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article