Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Créosote : vers une crise sanitaire plus grave que le glyphosate ? » sur Atlantico

4 Janvier 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Glyphosate (Roundup), #Politique

« Créosote : vers une crise sanitaire plus grave que le glyphosate ? » sur Atlantico

 

Glané sur la toile 216

 

« Créosote : vers une crise sanitaire plus grave que le glyphosate ? » sur Atlantico est un article qui fleure bon l'alarmisme :

 

« Quelques jours après que l'Union Européenne ait autorisé pour cinq nouvelles années l'utilisation du glyphosate, elle autorise pour deux ans la créosote, un produit qu'elle décrit comme "substance cancérogène, très persistante, très bioaccumulable et toxique", utilisée pour traiter le bois. De quoi se poser encore des questions. »

 

L'information est intéressante. Mais l'auteur ne s'est pas posé la bonne question : si la gesticulation autour du glyphosate et l'ambition macrono-hulotique de l'interdire devaient devenir la nouvelle norme de sécurité sanitaire et environnementale, que resterait-il à notre disposition ?

 

Pour prendre l'exemple de la créosote, quels risques issus de son emploi comparés aux risques de son non-emploi (par exemple le risque de voir un poteau téléphonique vermoulu vous tomber dessus) ?

 

L'article comporte une citation :

 

« L’appellation "produits biocides" regroupe un ensemble de produits destinés à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre, par une action chimique ou biologique. Bien que ciblant les organismes nuisibles, les biocides sont par définition des produits actifs susceptibles d’avoir des effets sur l’homme, l’animal ou l’environnement. »

 

La source n'a pas été indiquée, mais nous avons trouvé le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. « par définition » ? Vraiment ?

 

Il est vrai que le propos est tempéré par « susceptibles ».

 

Mais on peut se demander si le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire ne voit pas « par définition » dans toute substance chimique un ennemi, surtout de l'environnement...

 

Pathétique... Et inquiétant pour l'avenir de notre société.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Vivement l'interdiction de l'antirouille sur la Tour Eiffel !
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Excellente suggestion ! À transmettre d'urgence à Notre Drame de Paris.<br /> <br /> 60 tonnes de produits polluants non déployés tous les sept ans en moyenne...<br /> <br /> http://www.metaltop.fr/content/236-faq-mise-en-peinture-tour-eiffel<br />
J
Espérons que les professionnels du bois préparent rapidement la riposte à la nouvelle campagne des écolos.
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci pour votre commentaire.<br /> <br /> Les professionnels ont la chance que le produit ne se trouve pas en supermarché, ni dans les assiettes. L'utilisation de la créosote est déjà fortement limitée, et le problème de l'exposition est essentiellement limité aux travailleurs. Ceux-ci ne sont pas le cœur de cible des écolos et autres bien-pensants...