Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Six choses sur les tendances actuelles du marketing agroalimentaire qui me font peur

28 Décembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Six choses sur les tendances actuelles du marketing agroalimentaire qui me font peur

 

Amanda Zaluckyj*

 

 

 

 

Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas avec les tendances actuelles du marketing agroalimentaire. Du non-OGM au sans gluten, il crée la confusion chez les consommateurs et la frustration chez les producteurs. Mais il y a quelques éléments que je trouve inquiétants, terribles et, pour tout dire, effrayants.

 

 

1  Décourager l'innovation et la technologie permettant de lutter contre des problèmes importants

 

Savez-vous que les producteurs d'agrumes de Floride sont en difficulté à cause d'une maladie appelée Citrus greening (verdissement des agrumes) ? Les plantes génétiquement modifiées pourraient apporter une solution, mais le populaire étiquetage « sans OGM » pourrait dissuader les agriculteurs de les adopter. Dans d'autres parties du monde, les agriculteurs ont vu des solutions à des problèmes dévastateurs se manifester sous la forme d'OGM, mais le sentiment anti-OGM a empêché leur adoption. Dites-le aux enfants qui sont devenus aveugles à cause des carences en vitamine A, alors que le Riz Doré aurait pu leur sauver la vue. Il y a tellement de problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, et auxquels nous serons confrontés à l'avenir, pour lesquels la biotechnologie pourrait apporter des réponses... si seulement nous ne laissions pas les campagnes de marketing nous convaincre du contraire.

 

 

2.  Dénigrer la bonne nourriture

 

Qu'un produit alimentaire ne vienne pas avec une étiquette fantaisiste ne signifie pas qu'il n'est pas bon pour vous. Par exemple, les aliments conventionnels sont tout aussi sains et nutritifs que les aliments bio. Mais en l'absence d'étiquette bio, les gens pensent qu'il doit y avoir quelque chose de mal avec les aliments conventionnels. En réalité, les agriculteurs bio utilisent des pesticides et les aliments bio sont tout aussi sensibles aux pathogènes portés par les aliments. C'est vrai aussi pour l'étiquette « sans OGM ». Les gens pensent que la nourriture sans cette étiquette doit être en quelque sorte mauvaise pour eux, même si les scientifiques ont conclu que les OGM sont tout aussi sûrs que leurs homologues non GM. Mais le marketing est conçu pour faire peur sur ces produits conventionnels. Le résultat final est que la qualité, les produits nutritifs, est méprisée sans aucune raison.

 

 

3.  Créer des impacts négatifs sur les consommateurs à faibles revenus

 

Bien que nous soyons tous influencés par les tendances du marketing, celles de la commercialisation des aliments fondées sur la peur touchent le plus les consommateurs à faibles revenus. Les aliments bio sont généralement chers. En fait, lorsque les consommateurs à faibles revenus ne peuvent pas acheter ces articles à prix élevé, ils ont tendance à n'en acheter aucun. Ils optent pour plus d'aliments transformés plus riches en sel et en calories. Malheureusement, le marketing basé sur la peur détourne ces consommateurs de la consommation de fruits et légumes simplement parce qu'ils ne sont pas bio.

 

 

4.  Promouvoir les troubles issus d'une alimentation malsaine

 

L'orthorexie est un trouble alimentaire dans lequel une personne s'attache à manger « sainement ». Malheureusement, cela peut devenir une obsession. Quand on dit constamment aux gens qu'ils doivent manger des produits bio, non-OGM, naturels, et tout le reste... cela peut déraper. Les tendances alimentaires « saines » se nourrissent d'une nourriture idyllique qui n'a vraiment rien à voir avec une alimentation vraiment saine. Tout comme les autres troubles de l'alimentation, l'orthorexie peut nuire gravement à la santé des personnes qui en sont atteintes.

 

 

5.  Promouvoir une production agricole moins respectueuse de l'environnement

 

L'étiquetage « sans OGM » est particulièrement populaire en ce moment, mais en s'en prenant aux biotechnologies, on ignore en fait leurs avantages importants pour l'environnement. Les OGM ont réduit l'utilisation des pesticides, augmenté les rendements et rendu les pratiques comme le sans labour plus disponibles. D'autre part, les rendements du bio sont généralement très inférieurs aux rendements du conventionnel, ce qui signifie que l'ont produit moins sur la même surface de terre. Les consommateurs sont amenés à croire, à tort, que certaines étiquettes correspondent à de meilleures pratiques environnementales.

 

 

6.  Faire des agriculteurs familiaux les « méchants »

 

En règle générale, les agriculteurs se soucient de l'environnement, de la qualité et de la salubrité de leurs produits, et de la santé de leurs animaux. Mais vous ne le saurez pas à cause de certaines allégations de marketing. Nous sommes représentés comme de grandes entreprises à la recherche de profits supplémentaires. On dit aux consommateurs que les produits sont bourrés de pesticides et que les OGM sont des Frankenfoods effrayants. N'oublions pas tous ces animaux de ferme maltraités. Ces messages entraînent un écart encore plus grand entre les agriculteurs et les consommateurs, ce qui fait que les premiers passent pour des « méchants ». Croyez-moi, nous ne le sommes pas.

 

_______________

 

Amanda Zaluckyj blogue sous le nom The Farmer's Daughter USA. Son objectif est de promouvoir les agriculteurs et de lutter contre la désinformation qui tourbillonne autour de l'industrie agroalimentaire américaine.

 

Source : http://www.thefarmersdaughterusa.com/2017/10/6-things-current-food-marketing-trends-scares.html

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

patricia azoulay 29/12/2017 20:35

Mouais.. rendement vous avez dit? (page 4 du rapport) mais bon, vaut mieux faire une attaque ad personam pour décrédibiliser mes propos, c'est plus simple !
http://www.museum.agropolis.fr/pages/savoirs/biotechno_agricole/Biotechno_rapport.pdf

Seppi 01/01/2018 15:25

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour votre commentaire.

Texte ancien, très ancien...

Seppi 01/01/2018 15:21

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour votre commentaire.

Le riz doré avance aussi au Bangladesh, qui pourrait aussi être le premier pays à l'autoriser.

Seppi 01/01/2018 15:19

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour votre commentaire.

Le fond de commerce de Greenpeace, c'est d'entretenir la pompe à fric. Interdit d'admettre qu'on a trompé les donateurs.

Fm06 30/12/2017 03:25

Ou encore http://seppi.over-blog.com/tag/riz%20dore/
Il y a plusieurs articles édifiants sur la position de Greenpeace qui refuse le riz doré au mépris total des populations qui pourraient en bénéficier.

Fm06 30/12/2017 03:21

Le rapport que vous évoquez date de 2005... le riz doré a beaucoup progressé depuis. Voir par exemple http://seppi.over-blog.com/2017/08/le-riz-dore-avance-aux-philippines-marlo-asis-zones-avec-carences-en-vitamine-a-apres-plus-d-une-decennie-de-tests-scientifiques-rig

patricia azoulay 29/12/2017 18:58

Depuis quand Greenpeace est assez puissant pour que les agriculteurs du sud-est asiatiques lui obeissent en ne cultivant pas ce riz doré? ce serait pas plutôt parce que ce riz a un rendement proche de zéro?

Seppi 01/01/2018 15:28

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour vos commentaires (et pour ceux des lecteurs qui ont pris la peine de vous répondre).

Dans ce commentaire, vous posez la question du poids de Greenpeace. C'est simple : c'est la combinaison

de sa réputation (usurpée et infondées, mais cela n'est pas perçu par tout le monde) ; de sa grande technicité dans la désinformation et la manipulation des opinions ;

des messages anxiogènes et accusateurs (quand, pour changer de sujet, vous aurez vu Nicolas Hulot bafouiller qu'il ne veut pas s'exposer à des poursuites en justice parce qu'il aurait méconnu un danger non identifié du glyphosate, vous aurez compris) ;

des arguments totalement infondés et mensongers (souvent plus difficiles à réfuter que les arguments qui ont une certaine assise – principe de Goebbels : plus c'est gros...) ;

des soutiens – ou faut-il dire complicités – dans les médias et les sphères politiques, sans compter les réseaux sociaux ;

du vandalisme – le sien et celui des « organisations » locales vassales.

Le « rendement proche de zéro » ? Cela fait précisément partie des grossiers mensonges. Il est démontré qu'un bol de Riz Doré apporte la moitié des besoins journaliers en provitamine A. Quant au « rendement », le vrai, il n'y a aucune raison de croire que les variétés de Riz Doré qui seront produites – si les obstacles sont levés – pour répondre aux diverses conditions agro-climatiques seront moins performantes que les variétés traditionnelles.

Seppi 01/01/2018 15:27

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour votre commentaire.

I concur !

Mais, qui sait, cet échange ouvrira peut-être des yeux...

Seppi 01/01/2018 15:14

Bonjour et meilleurs vœux pour 2018,

Merci pour votre commentaire.

Mais je pense que nous devons faire preuve de compréhension. Les gens se laissent abuser, d'autant plus que le rationalisme n'est pas enseigné dans de nombreuses écoles (et qu'il est même combattu). Cela arrive même à des têtes d'œuf. Un exemple ancien : les avions renifleurs.

yann 30/12/2017 12:08

effectivement voila une remarque "ce serait pas plutôt parce que ce riz a un rendement proche de zéro? " digne de GP ! GP c'est ceux qui ont sont accusé depuis Juin 2016 de crime contre l'humanité par 129 PRIX NOBEL ( l'ensemble des Nobels scientifique vivant) et plus de 13000 scientifiques pour les mensonges minables permanent sur les PGM qui on permis de bloquer le développement du riz d'oré qui aurait du (sans GP) sauver environ 250 000 enfants par ans depuis aux moins 5 ans.
http://supportprecisionagriculture.org/
Soit il faut être d'une bêtise sans nom ou au minimum bloquer du cerveaux par ses croyances idiotes (résultats identique) pour continuer de raconter des conneries aussi énorme sur les PGM ou alors être comme les terroristes (responsable en fait de moins de mort) et valider le dicton horrible qu'est " la fin justifie les moyens" et donc prêt a tout pour valider ses croyances idéologique y compris mentir en connaissances de causes (et tan pis pour les "dégâts collatéraux") . C'est une habitude pour l'humanité: les guerre de religions tuent énormément de personnes innocentes.
En conclusion : les fan atique de GP sont responsables de million d'enfants morts en carence en vitamine A. Et il veulent donner des leçons aux autres quand même .
C'est une honte aujourd hui de défendre GP
Même certain des fondateurs donc Patrick MOORE hurlent ce fait depuis quelque années maintenant sans pouvoir sauver ses pauvres enfants nés aux mauvaise endroit sur la planéte.(Patrick MOORE parle de 2.5 millions d'enfant mort a cause de GP).
Des fondateurs de GP plus l'ensemble des Prix Nobels scientifique encore vivants, plus plus de 13000 scientifiques ne suffisent toujours pas a faire connaitre le vrai visage des activistes minables de GP!!!!!
Cela finira par arriver (avec un journaliste qui aura une grosse paire de c...e et a la recherche du super buz) et là il faudra mettre tous les nom au grand jour de ceux qui auront été responsables de crime contre l'humanité.

Gattaca 29/12/2017 19:42

Vous êtes certainement membre de greenpeace pour écrire une telle stupidité (rendement proche de zéro).
Savez vous seulement ce que représente le rendement pour une culture donnée ?
Vous êtes complètement inconsciente de votre degré de formatage par Greenpeace. C’est effectivement en cela qu’ils sont très puissants !