Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Même pas faux : Seneff et Samsel démystifiés par l'équipe de Séralini

27 Décembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique, #Activisme

Même pas faux : Seneff et Samsel démystifiés par l'équipe de Séralini
 

Hank Campbell*

 

 

Crédit: Stephan Neidenbach

 

J'ai gardé le titre de l'article original. Cela fonctionnera (un peu) comme un piège à clics.

 

La vérité est cependant qu'il s'agit ci-dessous de la critique d'un article de Robin Mesnage et Michael N. Antoniou, tous deux au King's College à Londres. « Facts and Fallacies in the Debate on Glyphosate Toxicity » (Faits et erreurs dans le débat sur la toxicité du glyphosate) est maintenant en ligne ici (traduction du résumé ici).

 

Ce n'est donc pas l'équipe de M. Séralini qui a produit cet article, et M. Séralini n'y pour rien... sauf que M. Mesnage est un de ses anciens élèves.

 

 

En voyant ce qu'il considérait comme un article mal construit par un collègue en physique, Wolfgang Pauli aurait dit : « Ce n'est pas correct. Ce n'est même pas faux. »

 

Il voulait dire par là que l'auteur n'avait même pas assez de maîtrise des bases pour être dans l'erreur, c'était juste du charabia. Cela s'applique maintenant au travail de l'informaticienne du MIT Stephanie Seneff et à tout ce dont Anthony Samsel prétend être expert. Quand un collaborateur d'un véritable cas de l'anti-science, Gilles-Éric Séralini, célèbre pour des affirmations étranges comme les OGM qui seraient des « éponges à pesticides » et qui a produit un papier (maintenant rétracté) affirmant que les rats développent un cancer quand ils sont nourris avec des aliments GM, vous démystifie, alors vous n'êtes « même pas dans l'erreur » selon des gens qui ne sont « même pas dans l'erreur ».

 

Je ne sais pas quel terme il faudrait employer pour un ordre supérieur à « même pas faux » ; alors si vous avez une idée, aidez-moi dans un commentaire.

 

Seneff est aussi célèbre parmi les biologistes que l'est Mark Jacobson, un informaticien, parmi les climatologues : ils apprécient généralement toute aide, la science est après tout un grand parapluie, mais ils souhaitent que les Seneff, Jacobson et consorts soient ou bien dans le vrai, ou bien silencieux.

 

Ce n'est pas le cas. Et cela est donc particulièrement humiliant quand des chercheurs du domaine de la science-poubelle écrivent, dans ce que certains considèrent comme une revue prédatrice « pay-to-play », que vous n'êtes même pas qualifié pour être admis en leur sein.

 

« […] Le but de cette analyse est d'examiner la base probante de ces prétendus effets négatifs sur la santé et les mécanismes supposés être à leur base. Nous avons constaté que ces auteurs utilisent de façon inappropriée une approche de raisonnement déductive basée sur le syllogisme. Nous avons constaté que leurs conclusions ne sont pas étayées par les preuves scientifiques disponibles. Ainsi, les mécanismes et la vaste gamme d'affections dont il est suggéré par Samsel et Seneff dans leurs commentaires qu'elles résultent de la toxicité du glyphosate sont au mieux des théories non fondées, des spéculations, ou tout simplement incorrectes. Cette représentation erronée de la toxicité du glyphosate trompe le public, la communauté scientifique et les organismes de réglementation. Bien qu'il y ait des preuves que les herbicides à base de glyphosate sont toxiques en dessous des limites de sécurité réglementaires, les arguments de Samsel et Seneff servent largement à détourner l'attention plutôt qu'à donner une direction rationnelle aux futures recherches sur la toxicité de ces pesticides, surtout aux niveaux d'ingestion qui sont typiques pour les populations humaines. »

 

Wouaouh, « une approche de raisonnement déductive basée sur le syllogisme » et « au mieux des théories non fondées, des spéculations, ou tout simplement incorrectes » – ce sont des cris de guerre dans les cercles qui se fondent sur des preuves ; je ne peux donc pas m'imaginer quels noms d'oiseaux seraient échangés dans un milieu qui pense que la science traditionnelle est une conspiration conservatrice contre la nature.

 

Vous pouvez lire le tout ici [traduction du résumé ici] si vous n'avez pas saisi l'essentiel. Ils croient que le glyphosate est toxique malgré toutes les preuves contraires, mais croient-ils vraiment à leurs salades de mots sur la toxicologie et la biologie qui pourraient tout aussi bien relever de la pensée magique ? Samsel ne donne pas accès à ses commentaires sur Disqus, mais vous pouvez vous faire une idée de ses délires à partir de cet article.

 

Mesnage et Antoniou ne sont pas les seuls à rejeter les activistes les plus marginaux qui s'opposent à la science agricole. Le célèbre activiste anti-OGM Michael Hansen de Consumers Union (l'auteur de Consumer Reports) – qui a participé à The Dr. Oz Show à de nombreuses reprises et proféré ses croyances en matière de conspirations dans le domaine de la science – pense que Samsel est si cinglé qu'il faudrait l'éviter de peur de perdre le peu de crédibilité que l'on a.

 

 

 

 

L'enseignant – considéré comme la mouche du coche pro-science par les activistes – Stephan Neidenbach a créé cette image quand il a vu l'article de Mesnage et Antoniou.

Je parie que si Twitter avait existé à l'époque de Wolfgang Pauli, il aurait fait la même chose.

 

_____________

 

* Fondateur de Science 2.0® en 2006 et, depuis juin 2015, Président de l'American Council on Science and Health.

 

Source : https://www.acsh.org/news/2017/11/09/not-even-wrong-seneff-and-samsel-debunked-seralini-crew-12126

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article