Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Mme Géraldine Woessner sur Europe 1 : « Le glyphosate est-il dangereux pour la santé des agriculteurs ? »

29 Novembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Glyphosate (Roundup), #critique de l'information

Mme Géraldine Woessner sur Europe 1 : « Le glyphosate est-il dangereux pour la santé des agriculteurs ? »

 

 

 

« Le glyphosate est-il dangereux pour la santé des agriculteurs ? », c'est à voir (on peut ci-dessus) ou à lire sur le site d'Europe 1.

 

Une analyse d'une très grande qualité. Sauf, à notre sens :

 

« Est-ce les résultats de cette étude américaine ont pesé dans la décision de l’Europe ?

 

Evidemment [...] »

 

Le renouvellement de l'autorisation du glyphosate a essentiellement reçu le soutien des États qui y étaient déjà favorables lors du premier vote (alors pour quinze ans), plus l'Allemagne (qui s'était abstenue lors du premier vote pour cause de dissensus au sein du gouvernement et dont le revirement est expliqué ici).

 

La récente étude sur la cohorte AHS sera bien sûr exploitée par les adeptes des théories du complot (cela a déjà commencé en cinémascope dans le Monde des deux Stéphanes...). Elle est effectivement tombée à point et cela ne peut évidemment qu'être le fruit d'une manœuvre pour les adeptes de l'influence du Mal. Ce n'est cependant qu'une goutte de plus dans le grand lac des études qui infirment le classement du glyphosate en « cancérogène probable » par le seul CIRC.

 

Mais cela fait vraiment plaisir de voir et d'entendre une goutte de bon sens dans cet océan de bêtises médiatisées.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

angryagronomist 03/12/2017 23:25

Très dommage que la journaliste mette en doute l'honnêteté des multinationales. C'est un travers typiquement Français. Jean Marc Jancovici l'explique assez bien dans ses conférences. Le journaliste d'état se doit, pour préserver sa crédibilité, de cracher dans la soupe et stigmatiser les grands groupes. Dommage, car ce n'est certainement pas l'INRA ou les PME bio qui vont trouver une alternative au glyphosate. Ça fait 40 ans que les plus grands groupes agroindusctriesl travaillent là dessus. Pour le moment à part nous ressortir des OGM résistants à des trèèèèès vielles molécules (dicamba, 2,4D), il n'y a rien en vue. La question n'est donc pas l'interdiction du glypho, mais la maximisation de sa durée de vie...

Seppi 09/12/2017 19:07

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Vu l'ensemble du son discours, on lui pardonnera d'avoir succombé à un penchant français, qui ne s'exprime pas seulement à l'égard des multinationales.

Maximiser la durée de vie du glyphosate ? C'est une évidence pour qui a des notions basique d'agronomie et de biologie (et d'économie).