Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Gherardi : Mediatic story (2 ou 3 vérités embarrassantes sur ses études) » sur Rougeole Épidémiologie

24 Novembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Santé publique

« Gherardi : Mediatic story (2 ou 3 vérités embarrassantes sur ses études) » sur Rougeole Épidémiologie

 

Glané sur la toile 194

 

 

 

Notre ami du blog Rougeole Épidémiologie s'est livré à un démontage en règle des dernières allégations du Pr Romain Gherardi sur l'aluminium dans les vaccins. Cela a donné : « Gherardi : Mediatic story (2 ou 3 vérités embarrassantes sur ses études) ».

 

La mise en route :

 

« Assez régulièrement, le professeur Romain Gherardi parle de ses études dans les médias. Dernièrement, sur l'antenne de RMC, Jean-Jacques Bourdin lui demandait si les adjuvants dans les vaccins étaient neurotoxiques. Sa réponse a été (voir ici à 8'30''):

 

"Chez l'animal, ils sont neurotoxiques. Il n'y a aucune espèce d'hésitation à le dire."

 

Voici donc une affirmation qui ne laisse aucune place à l'ambiguïté. Pour être aussi affirmatif, il dispose certainement des meilleurs arguments, des études les plus parlantes! Pour le vérifier, lisons la dernière étude à laquelle il a participé: "Non-linear dose-response of aluminium hydroxide adjuvant particles: Selective low dose neurotoxicity", disponible ici et publiée dans la revue "Toxicology". Il s'agit d'une étude sur la souris. »

 

Sur le même sujet des vaccins, il nous semble que tant que la proposition d'augmenter le nombre de vaccins obligatoires de 3 à 11 était en chantier, les médias télévisuels avaient une fâcheuse tendance à privilégier les interviews d'hommes et de femmes de la rue opposés au projet gouvernemental (interviewer des quidams qui distillent l'opinion souhaitée par l'intervieweur, c'est une des formes post-modernes de l'« information »...).

 

Le 27 octobre, les députés ont voté l'extension. Et le journal télévisé de 13 heures de France 2 a rapporté l'événement le lendemain. Surprise, surprise ! Les interviewés sont soudainement favorables à la mesure !

 

 

 

C'est-y pas beau la complaisance ?

 

Mais nous aurions pu éviter bien des débats et des gesticulations si les médias avaient fait preuve d'esprit civique.

 

D'ailleurs, parle-t-on encore de la mesure, maintenant qu'elle est adoptée ? Les médias s'interrogeront-ils un jour sur leur responsabilité dans la création, l'intensification et la rémanence de controverses qui n'ont guère lieu d'être ?

 

En tout cas, nous sommes à la fois chagriné et ravi de pouvoir lire Rougeole Épidémiologie. Chagriné parce que l'auteur aura trouvé un motif de s'opposer à la désinformation ; ravi parce qu'il aura produit une réfutation.

 

Voici une autre séquence utile, du JT de France 2 du 28 septembre 2017.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article