Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Tout de bon*, Didier !

21 Septembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Tout de bon*, Didier !

 

 

Voici un billet qui sort du cadre habituel de ce blog.

 

Hier, 20 septembre 2017, le Conseiller Fédéral suisse Didier Burkhalter a tiré sa révérence (enfin, presque : son départ sera effectif à la fin du mois prochain) et l'Assemblée Fédérale a élu M. Ignazio Cassis pour lui succéder.

 

On peut voir son discours d'adieu (devant l'Assemblée Fédérale) ici. Cela vaut les neuf minutes d'attention.

 

M. Burkhalter a été en quelque sorte le ministre des affaires étrangères de la Suisse à partir du 1er janvier 2012, dans un gouvernement pléthorique... de sept membres.

 

Il est parti, ayant éprouvé « le besoin d'écrire une nouvelle page dans ma vie ».

 

Dans celles qu'il a écrites en près de huit années de mandat, il y en a de remarquables. Président de la Confédération en 2014 – en Suisse, la présidence dure une année et est tournante – il a assumé la présidence de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). À ce titre, il a joué un rôle crucial dans la désescalade en Ukraine. Ce n'est pas, à mon sens, son seul mérite.

 

Il y a d'autres pages qu'il aurait aimé écrire, notamment sur les relations entre la Suisse et l'Union Européenne ; mais la situation politique est aussi devenue compliquée en Suisse, tout comme dans l'Union Européenne avec le Brexit et le désenchantement quasi généralisé.

 

Pendant un temps, il figurait dans la presse comme l'un des successeurs possibles de M. Ban Ki Moon comme Secrétaire Général des Nations Unies.

 

S'il est une image que l'on retiendra souvent de cet homme discret – qui préférait, selon une citation dont je ne garantis pas l'authenticité, le « jeu d’équipe plutôt qu’une audacieuse course solo sous les yeux des caméras » – c'est celle-ci :

 

 

Septembre 2014 : le Président de la Confédération Didier Burkhalter attend son train à la gare de Neuchâtel

 

_______________

 

* Un helvétisme pour souhaiter le meilleur quand on quitte quelqu'un.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article