Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Abeilles : l'industrie de la pétition au secours de la science militante ?

19 Septembre 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Abeilles, #Activisme

Abeilles : l'industrie de la pétition au secours de la science militante ?

 

SumOfUs quête pour le Groupe de Travail (de l'UICN) sur les Pesticides Systémiques

 

 

Vraiment ?

 
 
SumOfUs ?

 

Selon Wikipedia,

 

« SumOfUs est une communauté internationale de travailleurs, consommateurs et investisseurs qui forcent les grandes entreprises et les gouvernements qui sont sous leurs influences à rendre des comptes à l'aide de campagnes sur des enjeux comme le changement climatique, le droit du travail, la protection de l'environnement, les discriminations, les droits humains, les droits des animaux, la corruption et le pouvoir croissant des multinationales. »

 

La réalité est plus prosaïque : c'est une entreprise incorporée sous une forme qui lui permet d'échapper à l'impôt aux États-Unis d'Amérique selon l'article 501(c)(4) du Internal Revenue Code. Une entreprise qui milite pour les bonnes manières politiques, économiques et sociales... en principe – en pratique les thèmes retenus sont comme dans toute entreprise ceux qui sont « vendeurs », qui apportent notoriété, et surtout cash. Et c'est une entreprise bien opaque... faites ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais. La page « Comment sommes-nous financés? » vaut le détour ! Aucun chiffre brut, rien que des pourcentages !

 

« L’humain avant les profits », tel est son mot d'ordre. Et que se passe-t-il quand un appel à dons dépasse l'objectif ?

 

« Nos membres sont très généreux et il nous arrive donc de lever plus de fonds que nécessaire pour une campagne ou une action spécifique. Quand c’est le cas, nous utilisons cet argent pour financer nos activités principales et/ou le fonctionnement général de SumOfUs. Cela peut, par exemple, servir à payer nos employé-e-s et les services qui nous permettent de mener et remporter des campagnes.

 

Nous offrons à tous nos membres la possibilité d’être remboursé sans qu’aucune question sur les raisons de leur retrait ne soit posée. »

 

Dans le cas qui fait l'objet du présent billet, il n'y a aucune indication de la somme à récolter, ni de celle déjà récoltée... Et, bien entendu, il n'y a aucune adresse sur le site pour la « possibilité d’être remboursé ». Il nous semble que ce genre de détournement de fonds de l'objectif initial a une qualification pénale...

 

Mais il y a la déclaration fiscale états-unienne : environ 4.850.000 dollars EU de recettes pour 1.600.000 dollars de salaires en 2015. Il est difficile d'interpréter cette déclaration. Mais retenons qu'il y a une ligne « frais de campagne et média » pour 520.000 dollars. Soit 11 % des recettes. Comparez à la page « Comment sommes-nous financés? »... on y dit que 90 % des « Frais généraux 2015 de SumOfUs » sont affectés aux campagnes !

 

 

Le Groupe de Travail de l'UICN sur les Pesticides Systémiques

 

Il a été beaucoup question de ce groupe de travail sur ce site et, précédemment, sur le site Imposteurs de notre ami Anton Suwalki. Le Risk-monger a aussi fait un énorme travail d'enquête.

 

Ce groupe est certes mentionné sur le site de l'UICN, mais nous avons des questions sur les véritables liens organiques. Il a son site propre et l'histoire qu'il raconte de sa création laisse penser que ce fut une initiative autonome :

 

« En Juillet 2009, un groupe d’entomologistes et d’ornithologues s’est rencontré à Notre Dame de Londres, un petit village dans le département français de l’Hérault, à la suite d’une enquête internationale parmi les entomologistes sur le déclin catastrophique des insectes (et arthropodes en général) partout en Europe.

 

[…]

 

[…] Sur la base d’études existantes, et de nombreuses observations de terrain, aussi bien que sur des preuves circonstancielles accablantes, ils sont arrivés à l’hypothèse qu’une nouvelle génération de pesticides, les néonicotinoïdes, persistants, systémiques et neurotoxiques, et le fipronil, introduits au début des années 1990, étaient susceptibles d’être responsables, au moins en partie, de ces baisses.

 

En réponse, un groupe de travail scientifique international sur les pesticides systémiques de scientifiques indépendants a été mis en place peu de temps après. »

 

L'association des mots « preuves circonstancielles accablantes » et « hypothèse... » nous paraît particulièrement... accablante : le verdict se trouve dans la prétendue hypothèse. En fait, comme plusieurs d'entre nous l'ont montré, l'objectif du groupe de travail n'a pas été de produire une analyse impartiale, mais une série de documents à l'appui d'un objectif politique. C'était du reste relativement facile : les preuves proviennent du groupe lui-même.

 

« "La condamnation d'abord ! La motivation ensuite !"... Malice au Pays des Abeilles, par Wackes Seppi » (voir aussi les commentaires qui apportent d'autres informations).

 

 

Une légende qu'il faut bien interpréter comme signifiant qu'il s'agit d'une initiative en dehors du cadre de l'UICN.

 

 

Et maintenant, l'alliance de l'industrie de la pétition et de l'industrie de la pseudo-science ?

 

Cette page vaut vraiment le déplacement :

 

« Une étude pour sauver les abeilles

 

Nous sommes plus proches que jamais d'une interdiction des néonicotinoïdes qui changerait la donne et aiderait à sauver les abeilles d'Europe.

 

C'est une grande nouvelle ! Mais je dois être honnête : je suis inquiet. Le lobby des pesticides travaille très dur pour stopper cette interdiction dans l'œuf.

 

Et ils n'hésitent pas utiliser les arguments les plus scandaleux pour convaincre les gens : un de leurs avocats d'affaires a même suggéré que les infâmes néonics ne font pas de mal, mais protègent les abeilles !

 

Cela ne fait que le démontrer : pour gagner ce combat, il faut briser une fois pour toutes le mythe des néonicotinoïdes inoffensifs.

 

Et nous avons trouvé les gens qui peuvent faire exactement cela : un groupe de scientifiques indépendants ont travaillé à la mise à jour de l'étude la plus complète jamais entreprise sur les néonicotinoïdes – une mise à jour qui ôtera toute crédibilité à ceux qui déclarent que les néonicotinoïdes sont inoffensifs.

 

Il n'y a qu'un seul problème : ils n'ont pas l'argent pour publier leurs résultats.

 

C'est là que vous intervenez ! Si nous sommes assez nombreux à intervenir, les scientifiques peuvent acheter les droits de publication et partager leurs résultats avec le monde entier – ce qui empêchera l'industrie des pesticides de balayer leur étude sous le tapis. Tu es partant ?

 

Fais un don dès maintenant pour que des scientifiques indépendants puissent partager leurs découvertes sur les néonicotinoïdes et d'autres pesticides dangereux avec le monde entier !

 

Le « groupe de scientifiques indépendants » n'est pas précisé dans ce texte, mais il y a un lien vers le groupe de travail...

 

Cela nous laisse donc deux hypothèses : ou bien cette levée de fonds est une arnaque ; ou bien le groupe de travail, effectivement ou prétendument de l'UICN, a sollicité SumOfUs pour des fonds.

 

Une chose est cependant certaine : le caractère politique – et non scientifique – de la mise à jour est proclamé sans ambages.

 

 

Le grand silence

 

Nous avons écrit pour demander des précisions à la fois à l'UICN et au Groupe de Travail. Nous avons patienté deux semaines... Pas de réponse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rednaj 19/09/2017 19:16

Concernant les chiffres bruts de SumOfUs, ils sont disponibles en bas de la page finances : https://www.sumofus.org/about/funding/
"You can download our annual Form 990, an official US Internal Revenue Service form that provides public information about nonprofit organizations: 2012, 2013, 2014, 2015"
Pour 2015 ils ont un revenu de 4.857.359$ : https://www.sumofus.org/images/2015_990_SumOfUs.pdf
Apparemment, il n'y a pas encore les chiffres de 2016.

Seppi 07/10/2017 13:13

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

J'ai utilisé cette source dans mon texte. Il est difficile d'interpréter cette déclaration et de savoir ce qu'elle rapporte dans la réalité (les chiffres états-uniens ou mondiaux?). En tout cas, il y a manifestement un loup.