Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Quand WWF Deutschland contredit ses propres affirmations...

27 Août 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme

Quand WWF Deutschland contredit ses propres affirmations...

 

 

 

 

Souvenez-vous de « Lettre ouverte à la Ministre de l'Environnement allemande, Dr Barbara Hendricks, à propos du glyphosate : "Prenez vos responsabilités" ». Trois blogueurs avaient notamment écrit :

 

« En outre, les opérations de travail mécanique du sol impactent massivement la faune. Selon le WWF, 90 pour cent des amphibiens sont tués par le labour. »

 

Cela se poursuivait par :

 

Ce n'est pas seulement pour cette raison que s'est développée la méthode de travail du sol réduit dans le secteur agricole. Dans l'agriculture biologique, la charrue est beaucoup plus souvent utilisée pour le contrôle des mauvaises herbes. »

 

Le WWF allemand n'a pas –mais alors pas du tout – apprécié que ses écrits servent à la défense d'une matière active herbicide honnie – et que l'on mette en cause les vertus bibliques de son mode de gestion agricole préféré. Il l'a fait savoir – le jour même de la publication de la lettre ouverte – dans « Stellungnahme: „Bauer Willi und Co.“ spielen falsch bei Glyphosat » (prise de position : "Willi l'Agriculteur et Cie" trichent sur le glyphosate). Voici donc leur texte :

 

« Dans une lettre ouverte à la ministre fédérale Hendricks du 13 juillet 2017, les blogueurs agricoles (www.blogagrar.de et www.bauerwilli.com) affirment que la protection des sols n'est possible qu'avec des herbicides totaux. À l'appui de cet argument, ils font valoir une prétendue déclaration [angebliche Aussage] du WWF. Birgit Wilhelm, experte en protection des sols au WWF répond : »

 

Notons à ce stade que cette introduction est un superbe homme de paille. Les blogueurs n'ont pas affirmé que « la protection des sols n'est possible qu'avec des herbicides totaux ». Quant à la « prétendue » déclaration du WWF... patience...

 

« Les blogueurs agricoles affirment dans leur lettre ouverte que le WWF annonce que 90% des amphibiens sont tués sur la surface par le labour. Les blogueurs agricoles extraient, ce faisant, une affirmation du "Handbuch Landwirtschaft für Artenvielfalt - ein Naturschutzmodul für ökologisch bewirtschaftete Betriebe" [manuel d'agriculture pour la biodiversité – un module de protection de la nature pour les exploitations gérées selon le mode biologique) et la présentent de manière fausse. Le "manuel d'agriculture pour la biodiversité" se réfère à des mesures de soutien à la biodiversité dans l'agriculture biologique. Contrairement à la situation dans le secteur conventionnel, les amphibiens y trouvent encore de bonnes conditions pour y vivre. Car les agriculteurs biologiques renoncent aux engrais et aux pesticides minéraux/synthétiques. Les herbicides totaux tels que le glyphosate et les engrais chimiques et synthétiques garantissent, entre autres, qu'il n'y a guère plus de biodiversité dans les champs menés en conventionnel, que l'on devrait protéger de la charrue. La protection des sols est un des fondements de toute agriculture. Une protection des sols efficace nécessite une grande diversité biologique dans le sol lui-même, ce qui n'est pas possible avec les herbicides totaux, comme l'a constaté le WWF, entre autres, dans son manifeste pour le ver de terre. Le WWF promeut une agriculture écologique qui préserve les sols et demande une nouvelle politique agricole qui soit juste pour l'homme et la nature. Les soutiens doivent être orientés vers une gestion durable, par exemple orientée vers la protection des sols – sans glyphosate. »

 

Le sous-titre de cette déclaration est « Offener Brief der „Agrarblogger“ an BM Hendricks ist Eigentor » (la lettre ouverte des « blogueurs agricoles » à la ministre fédérale Hendricks est un autogoal). On peut discerner un vrai autogoal (but contre son camp en français non helvétique) dans la réponse – verbeuse, sinueuse et alambiquée – du WWF : les produits de synthèse honnis feraient en sorte qu'il n'y ait plus rien à protéger de la charrue... cet instrument utilisé de manière plus intensive en agriculture biologique. La charrue détruit donc...

 

L'article se termine par une citation :

 

« La déclaration dans son libellé :

 

"Les amphibiens migrateurs bénéficient du fait qu'on ne laboure pas à proximité de l'eau au printemps et en fin d'été. Le travail du sol sans retournement, comme le passage d'un cultivateur, est beaucoup moins nocif pour les animaux car ils ne sont pas enterrés dans les couches profondes du sol […] Les amphibiens séjournent dans les champs en été et quand ils migrent vers les terres arables ou pour les quitter et sont donc potentiellement affectés par le travail du sol ; lors du labour, plus de 90% des amphibiens peuvent être tués ou blessés mortellement, alors que beacoup moins sont affectés par les façons superficielles. ("manuel d'agriculture pour la biodiversité – un module de protection de la nature pour les exploitations gérées selon le mode biologique", p. 54) »

 

En fait, c'est aux pages 52 et 53, mais passons.

 

D'où il s'ensuit que la déclaration selon laquelle « lors du labour, plus de 90% des amphibiens peuvent être tués ou blessés mortellement » – dûment citée et référencée par le WWF dans l'article examiné ici – est une « prétendue déclaration » [angebliche Aussage].

 

Alors, vraie fausse déclaration ou fausse vraie déclaration ? À vous de juger... Mais que ce soient des faux-culs au WWF Deutschland, ce n'est guère contestable.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article