Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le clonage animal sur Genius Science

17 Novembre 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Le clonage animal sur Genius Science

 

Glané en kiosque 8

 

 

 

Une nouvelle revue

 

Genius Science, c'est une nouvelle revue lancée en juin 2016 :

 

« Plus connu sous la marque Focus Science chez les anglo-saxons, le magazine édité par BBC Science World, débarque ce jeudi dans les kiosques. Baptisé Genius Science en France, c'est via un accord de licence avec le groupe de presse Oracom […] que ce bimestriel ambitionne de se faire une place sur le segment des titres dédiés aux sciences, au sens large. "Nous serons fidèle à l'ADN d'origine de ce magazine très connu des passionnés" pour cette 4ème édition internationale, nous a expliqué la directrice générale d'Oracom Nathalie Cohen. »

 

La BBC au chevet de ce nouveau-né qui en est à son troisième numéro (bimestriel) ? C'est de bon augure.

 

 

Un excellent article

 

En tout cas, ce No 3 nous propose un excellent « Où sont les clones ? » à l'occasion des 20 ans de la naissance de Dolly, la brebis clonée, le 5 juillet 1996.

 

C'est l'occasion de faire un petit point.

 

Le clonage végétal est un phénomène naturel que l'Homme utilise depuis des temps immémoriaux et qu'il a développé de diverses manières – traditionnelles comme le greffage, modernes comme la micropropagation.

 

 

Le clonage animal est exceptionnel (un ver de terre coupé en deux peut régénérer deux vers). La technique mise au point par les chercheurs n'est pas efficace. À l'Institut Roslin d'Édimbourg, l'équipe de Keith Campbell et Ian Wilmut a produit 277 fusions cellulaires (Genius Science écrit : 227) ; 29 ont commencé à se diviser et furent implantées dans des brebis porteuses... et Dolly naquit.

 

Et, avec Dolly, naquirent des perspectives réalistes d'applications pratiques, des espoirs extravagants et des craintes millénaristes.

 

La technique s'améliorera sans nul doute. Mais il est illusoire de croire qu'on pourra cloner un individu, à l'aide d'un seul ovule et, surtout, d'une seule mère porteuse. L'intérêt de la méthode en agriculture sera forcément limité. Nous en avons déjà parlé dans « Parlement européen : l'attaque des clones ».

 

Et Genius Science nous présente une vision réaliste de la situation. Pour 4,90 € en kiosque.

 

 

La dictature de l'équilibre journalistique

 

Ajoutons qu'il y a une colonne « pour ou contre » résumée par un très neutre : « Sur le plan éthique, certaines formes de clonage sont plus faciles à justifier que d'autres. »

 

 

Mme Angelika Schnieke, titulaire de la chaire de biotechnologie de l'élevage à l'Université Technologique de Munich énonce quelques avantages pour la science biomédicale :

 

« Si je peux faire quelque chose plus précisément en utilisant moins d'animaux, c'est plus sensé. Le monde serait meilleur pour les humains et les animaux si nous adoptions cette technologie intelligemment. »

 

Pour le niet, la parole est donnée à Mme Helen Wallace, directrice de GeneWatch UK. La création de Dolly aurait été :

 

« un pas significatif vers une vision des animaux comme de simples commodités, créés pour notre convenance. »

 

Au final :

 

« Des alternatives devraient toujours être envisagées et les tests n'utilisant pas d'animaux devraient être davantage développés. »

 

Que ce prêchi-prêcha est lassant ! Les animaux « simples commodités » est une exagération ignominieuse pour un état de fait qui a commencé avec la... domestication. Et qui fait que ces animaux sont essentiellement tributaires de l'Homme pour leur survie en tant qu'individus et espèces.

 

Et les bons conseils prodigués par la bonne dame n'ont pour seul but que de camoufler l'indigence du positionnement.

 

Mais ce qui est encore plus lassant, c'est qu'on donne une tribune à des gens qui ont un fond de commerce à entretenir... et qu'on leur permet ainsi de l'entretenir. Les objections au clonage animal méritent mieux que ça.

 

Et, bien sûr, il y a les applications médicales – recherche et production de médicaments (source)

 

 

Photos :

 

M. Ian Wilmut et Dolly (source)

Dolly et sa mère porteuse (source)

Dolly et son premier agneau, Bonnie (source)

La technique de clonage (source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article