Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La filière colza ne va pas bien

20 Octobre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agronomie

La filière colza ne va pas bien

 

Glané sur la toile 593

 

 

« Colza : l'inquiétante chute des surfaces se poursuit en 2020 » est un article de Réussir Grandes Cultures.

 

Presque tout est dit en un graphique :

 

 

 

 

Conditions météorologiques et parasites et maladies se conjuguent.

 

« Le contrôle des insectes devient de plus en plus délicat sur colza, en raison du retrait de certaines matières actives et de la résistance que les ravageurs ont développé vis-à-vis des produits restants, notamment les pyréthrinoïdes. Il en va ainsi des méligèthes, redoutables ravageurs du printemps. Les attaques d’insectes mal maîtrisées dégradent les rendements, réduisant plus encore l’attrait de la culture.

 

Il faudra relancer les questions qui fâchent : quid de l'irrigation ? Quid d'une gestion des produits de protection des plantes fondée sur des évaluations des risques réalistes et sur des évaluations coût-bénéfices ?

 

Petite piqûre de rappel : les apiculteurs de l'Alberta, au Canada, sont ravis de mettre leurs ruches aux abords des champs de colza issu de semences enrobées avec des néonicotinoïdes.

 

Petite piqûre de rappel 2 : le colza, comme la betterave à sucre, c'est une filière diversifiée.

 

Divulgâcheur : ce billet n'est pas un informercial pour les néonics... juste un appel à la raison et au bon sens.

 

Divulgâcheur 2 : moins de colza, c'est moins de nourriture pour les abeilles...

 

Ajout de 14h30

 

Divulgâcheur 3 : Au-delà du colza, c'est le plan de reconquête de notre souveraineté protéinique qui ne va pas bien.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article