Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Christmas-tree-gate bordelais : le hideux visage de l'intolérance et du totalitarisme Vous n'êtes pas d'accord avec lui ? Vous êtes fiché F...

15 Septembre 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #EELV, #Pierre Hurmic

Christmas-tree-gate bordelais : le hideux visage de l'intolérance et du totalitarisme

 

Vous n'êtes pas d'accord avec lui ? Vous êtes fiché F...

 

 

Attention : la citation est tronquée mais reflète l'état d'esprit (Source)

 

 

 

Nous l'avons rapporté dans « Les folies des nouveaux kh'maires verts – la "Charte des Droits de l'Arbre » (repris par Contrepoints) : le maire Vert de Bordeaux Pierre Hurmic a annoncé en conférence de presse, le 10 septembre 2020 vouloir supprimer le traditionnel sapin de Noël, qualifié d'« arbre mort ».

 

 

Les réactions outrées ne se sont pas fait attendre. À l'heure où nous écrivons, une pétition sur Change.org, « Bordeaux veut garder son sapin de Noël ! », a dépassé les 12.700 signatures. En voici le texte :

 

« Le Maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a annoncé la disparition du traditionnel sapin de Noël sur la place Pey Berland. 

 

Nous demandons le maintien de ce sapin, symbole de tradition, de fête et de magie pour les petits comme les grands. Nous ne voulons pas que Bordeaux devienne une ville triste, en particulier lors des fêtes de fin d’année. 

 

La mairie propose qu’un spectacle vivant remplace le sapin de la place Pey Berland. Ce spectacle peut s’inscrire en complément de l’installation du sapin, mais ne doit pas le remplacer. »

 

La situation est évolutive et il est difficile de savoir précisément où on en est.

 

Des médias ont annoncé le début d'un commencement de retraite. Ainsi, France 3 Régions titre le 14 septembre 2020, dans la matinée : « Bordeaux : la pétition pour le maintien du sapin de Noël prend de l'ampleur, la mairie envisage une consultation », avec en chapô :

 

« Depuis vendredi 11 septembre la polémique sur le maintien, ou non, du sapin de Noël ne retombe pas. Alors qu'une pétition appelant à garder le sapin dépasse les 9 000 signatures, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic se dit prêt à lancer une consultation. »

 

Mouais... l'article se résume en un mot : enfumage.

 

Une autre version voit le jour dans la soirée, dans Actu Fr qui titre : « Non, Pierre Hurmic ne fera pas de consultation pour le sapin de Noël à Bordeaux malgré la pétition ».

 

En chapô :

 

« Ce 14 septembre 2020, contrairement à la rumeur, le maire Pierre Hurmic a nié vouloir mener une consultation citoyenne sur le retour ou non du sapin de Noël à Bordeaux (Gironde). »

 

Ce qui importe ici, c'est la teneur des réponses. L'intertitre « L’opinion des fachos, je m’assieds dessus ! » est une citation tronquée mais reflète bien l'état d'esprit :

 

« Les signatures viennent de la France entière. Toute la fachosphère s’est mobilisée pour rentrer dans ce débat puéril. Avec la recrudescence de cas de Covid ou l’insécurité, il y a des sujets plus importants à Bordeaux. Pendant ce temps, vous avez des gens qui se passionnent pour la présence ou non d’un sapin de Noël coupé à Bordeaux. Autant l’opinion des Bordelais m’intéresse beaucoup, autant l’opinion des fachos de Lille, de Strasbourg et de Marseille, je m’assieds dessus. »

 

Le média écrit encore :

 

« Et à ces [sic] détracteurs, qui l’accusent de renier les traditions chrétiennes, Pierre Hurmic – qui est par ailleurs catholique pratiquant – ne mâche pas ses mots : "Ce sont des catholiques incultes traditionalistes et fachisants (sic) qui disent ça. Le sapin est avant tout une tradition païenne." »

 

Vous n'êtes pas d'accord ? Vous êtes fiché F...

 

Le point de la situation par Actu Fr :

 

« Peu importe, Pierre Hurmic a tranché : il n’y aura pas de sapin de Noël à Bordeaux en 2020, ni de consultation citoyenne en ce sens contrairement à ce que pouvait sous-entendre l’adjoint au maire chargé de la nature en ville. »

 

 

 

 

Ouest France a écrit le 15 septembre 2020 sur le coup de midi, dans « Pas de sapin de Noël à Bordeaux : le maire écologiste persiste et signe », citant M. Pierre Hurmic qui lui a accordé un entretien :

 

« J’ai eu une expression malheureuse lors de ma conférence de presse (de rentrée jeudi) […] Le buzz n’est pas venu des journalistes présents mais de la fachosphère qui s’est emparée du sujet en disant que j’étais contre les fêtes de Noël […] Je regrette quand même que certains élus de l’opposition s’en soient, eux aussi, emparés. »

 

Et encore :

 

« Qui sont-ils ? Où habitent-ils ? Lyon ? Toulouse ? Combien sont Bordelais ? Par qui sont-ils manipulés ? [...] Céder à cette agitation n’est pas ma façon de concevoir la politique municipale. Cela ne me fera pas changer de position et ne modifiera pas mes choix. »

 

Le 12 septembre 2020, le Figaro rapportait aussi les propos suivants de M. Pierre Hurmic dans « Les producteurs de sapins de Noël dénoncent les propos du maire de Bordeaux » :

 

« "On a des gens totalement incultes : le sapin n'est pas un symbole chrétien de Noël ! On a le droit de modifier un certain nombre de traditions... Le pouvoir des conservateurs et réactionnaires, dans cette ville comme ailleurs, est hallucinant", s'est-il emporté. Sa décision représente seulement un "changement à la marge. C'est peanuts", a estimé Pierre Hurmic, appelant à "passer rapidement à des sujets un peu plus sérieux que la suppression d'un arbre mort sur une place de Bordeaux à l'occasion des fêtes de Noël". »

 

Nous sommes certainement nombreux à penser qu'au-delà de la décision en cause, ce n'est pas « peanuts ».

 

 

 

Post scriptum

 

Le Figaro a aussi mis en ligne une séquence d'entretien avec M. David Belliard. J'avoue ne pas avoir bien mesuré la hauteur de la pensée belliardienne. Il a quitté l'orbite terrestre...

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Il est là, fils spirituel de Seppi 16/09/2020 00:33

Du coup est-ce que ce Maire accepterait d'aller encore plus loin en abolissant la fête de Noël à Bordeaux ? Après tout, rien ne justifie que dans notre République laïque on célèbre encore cette fête religieuse si ce n'est la tradiion, en plus, Noël est une fête devenue très anti écolo, c'est le moment où met des dcorations électriques énergivores, où on mange des mets riches et impactant la planète, où on offre des cadeaux (donc consumérisme fort). Du coup qu'attend-il pour aller au bous de sa logique ?

douar 15/09/2020 16:12

Rappelons que M.Hurmic est un chrétien touché par la grâce de l'encyclique Laudate Si, disciple de J.Ellul.
rappelons nous encore la récente équipée de citoyens totu à fait ordinaies (Juliette B., Audrey P....) à Rome pour rencontrer le Saint Père, le Pape François devenu leur idôle.

Bon , sans rire, il fut savoir que pas mal d'évêques voient dans l'écologie, une bouée de sauvetage pour leur église.
A mon avis, c'est une bouée de sauvetage lestée au plomb: peut être que les récentes prises de décision des nouveaux maires verts vont leur faire retrouver leurs esprits?

Fm06 16/09/2020 07:05

@hbsc Xris un exemple de ces mystiques est Gaël Giraud, économiste, prêtre jésuite et militant fou furieux du climat entre autres nobles causes. Voir par exemple https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2019/09/06/gael-giraud-chez-les-scouts/

Hbsc Xris 15/09/2020 21:10

Il faut s'intéresser au mouvement catholique qui se réclame du concept de l'écologie intégrale. J'ai eu l'occasion de feuilleter leur revue "Limites" et d'en rencontrer un. Effarant, et surtout, on est face à pire que des croyants, mais des mystiques, donc moins de dialogue possible qu'avec la mouvance écolo de gauche qu'on peut parvenir à faire réfléchir.
Et quand on est une femme, leur conception de la place "naturelle" de la femme fiche la nausée. Ils n'ont rien à envier dans ce domaine aux islamistes radicaux, juste le voile en moins.

Murp 15/09/2020 20:12

Bien vu douar. Le réveil des catholiques va être douloureux, cette fameuse bulle papale ressemble à une grosse charge de profondeur anti sous marine.
C'est d'autant plus surprenant qu'en général les analyses sociales et politiques des conciles romains sont pertinentes.