Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

La technologie des mini-capsules permet de lutter contre les moustiques sans insecticide

4 Juin 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Article scientifique, #Santé publique

La technologie des mini-capsules permet de lutter contre les moustiques sans insecticide

 

Joan Conrow*

 

 

Grâce à une nouvelle technologie développée par Oxitec Ltd, il est désormais possible de lutter efficacement contre les moustiques sans utiliser d'insecticides en trempant une mini-capsule remplie d'œufs dans de l'eau.

 

L'entreprise britannique, qui développe des solutions biologiques ciblées pour lutter contre les insectes qui transmettent des maladies et détruisent les cultures, vient de terminer un essai de sa technologie de mini-capsules. Les recherches, menées en partenariat étroit avec la ville d'Indaiatuba, au Brésil, ont permis de constater que la méthode supprimait avec succès 95 % de la population de moustiques Aedes aegypti dans l'environnement urbain ciblé après seulement 13 semaines de traitement.

 

« Nous sommes confrontés à une épidémie de dengue dévastatrice au Brésil et de nouveaux outils de contrôle des vecteurs sont désespérément nécessaires pour les villes et les communautés », a déclaré Natalia Ferreira, directrice d'Oxitec Brésil. « C'est pourquoi ce produit en mini-capsules "Friendly" va avoir un tel impact – il peut assurer un contrôle supérieur de l'Aedes aegypti en toute sécurité grâce au déploiement facile de minuscules capsules dans des boîtes qui ne nécessitent pas d'infrastructures coûteuses ou d'opérations complexes. Nous le rendons simple, durable et déployable. En d'autres termes, c'est exactement ce dont les villes et les communautés du Brésil ont besoin en ce moment critique. »

 

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu'il y a 390 millions d'infections de dengue par an, avec environ la moitié de la population mondiale à risque. Le nombre de cas de dengue signalés à l'OMS a été multiplié par plus de 15 au cours des deux dernières décennies. L'Aedes aegypti est une espèce de moustique envahissante qui transmet des maladies comme le chikungunya, le Zika, la dengue et la fièvre jaune.

 

La technologie des mini-capsules fonctionne en utilisant un système « propriétaire » [propre à l'entreprise] qu'Oxitec a développé pour maintenir les œufs de ses mâles Aedes aegypti non piqueurs et autolimités. Lorsqu'elle est placée dans une petite boîte remplie d'eau, la capsule libère les mâles, qui se dispersent ensuite pour s'accoupler avec les femelles sauvages de l'Aedes aegypti sur une surface pouvant atteindre un hectare ou plus. Comme les mâles contiennent un gène autolimitant, la progéniture qu'ils produisent ne vit pas jusqu'à maturité, ce qui supprime naturellement la population.

 

L'essai d'Indaiatuba a été mené en plaçant les mini-capsules dans des propriétés résidentielles une fois par semaine, ce qui a permis une suppression rapide des moustiques sur une zone habitée par environ 1.000 personnes. L'essai a démontré une efficacité à 100 % de la fonction de destruction des larves femelles tout en validant sa totale biosécurité. Oxitec a également commandé une recherche indépendante qui a révélé que 94 % des 1.200 habitants d'Indaiatuba interrogés étaient favorables à cette technologie et à son utilisation dans leur quartier.

 

« Cet essai était révolutionnaire », a déclaré le PDG d'Oxitec, Grey Frandsen, dans un communiqué de presse. « Pour commencer à lutter contre l'expansion des maladies transmises par l'Aedes aegypti, nous avons besoin d'une toute nouvelle génération d'outils de contrôle des vecteurs, économiquement accessibles, qui puissent permettre à une coalition plus large de participer à la lutte. Comme nous l'avons démontré avec succès lors de cet essai, notre approche de mini-capsules "Friendly" est précisément cela. Cet essai a dépassé nos objectifs de performance et nous nous préparons maintenant à nos prochains essais sur le terrain de plus grande envergure. »

 

Au début de ce mois, l'Agence Américaine de Protection de l'Environnement (EPA) a accordé à Oxitec un permis d'utilisation expérimentale (EUP) pour tester cette même technologie aux États-Unis.

 

La mini-capsule est en cours de développement pour être la première technologie à base d'insectes Aedes aegypti qui peut être fabriquée dans des installations centralisées dans le monde entier, puis expédiée, stockée et déployée à la demande n'importe où, sans avoir besoin de personnel spécialisé ni d'équipement ou d'outils spéciaux pour la manipulation.

 

Elle se veut une approche rentable et personnalisable pour lutter avec succès contre les moustiques porteurs de maladies dans toute une série d'environnements, « permettant ainsi aux gouvernements, aux communautés et aux autres utilisateurs finaux de tous types et niveaux de revenus de profiter davantage des avantages des solutions biologiques de santé publique », selon le communiqué de presse.

 

_____________

 

* Source : https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2020/05/mini-capsule-technology-controls-mosquitoes-without-insecticides/

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc 10/06/2020 16:24

Les Européens, France en tête, vont bien trouver un OGM ou apparenté dans cette nouveauté !

Il est là, fils spirituel de Seppi 04/06/2020 20:21

Oui mais quand on sera tous vegans antispécistes on fera comment vu que cette capsule est fabriquée à partir d'oeuf ? On les remplacera par des pousses de soja ?