Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« L’agriculture livrée à l’opportunisme des lobbies environnementalistes » – une tribune de Jean-Paul Pelras dans l'Opinion

28 Mai 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

« L’agriculture livrée à l’opportunisme des lobbies environnementalistes » – une tribune de Jean-Paul Pelras dans l'Opinion

 

Glané sur la toile 541

 

 

Il a encore tonné, Jean-Paul Pelras... et ça fait du bien ! « L’agriculture livrée à l’opportunisme des lobbies environnementalistes », une tribune dans l'Opinion, est chapeauté : « Le paysan est devenu le subalterne d’une société guidée non plus par ses besoins, mais par ses caprices ».

 

Ben oui ! C'est comme dans une pyramide de Maslow : les besoins étant satisfaits – et ayant oublié comment se fait ce précieux privilège – les consommateurs (enfin, les aisés et les bruyants nantis) peuvent exiger la réalisation de leurs caprices.

 

Cette tribune est une des – plutôt nombreuses* – réponses à l'indigente tribune d'un « collectif de personnalités, dont Madonna, Cate Blanchett, Philippe Descola, Albert Fert, […] un appel, initié par Juliette Binoche et Aurélien Barrau » publiée par le Monde le 6 mai 2020 (date sur la toile). Lisez le titre au premier degré : « Non à un retour à la normale » !

 

Mais là, à part souligner la vacuité du fond et le besoin impérieux d'exister des signataires, le sujet est mince. Il a été expédié en deux paragraphes, dont :

 

« Privés de festivals, les artistes cosignent des tribunes. Privés de strapontin politiques, les écologistes cherchent à capter le prisme des caméras. Privés de débat public, les politiciens du moment se transforment en prescripteurs d’opinion. Et voilà que chacun, dans ce boustrophédon médiatique, devient intercesseur d’une cause si possible écologique. Puisque c’est sur ce terrain-là qu’il faut se transporter, si l’on veut, contexte anxiogène oblige, consolider son fonds de commerce. »

 

D'une tribune, M. Jean-Paul Pelras fait deux coups. L'autre cible est une tribune (encore une...) publiée dans Libération le 12 mai 2020, au titre grandiloquent mais explicite : « La souveraineté alimentaire sera paysanne ou ne sera pas ». Lorsque vous saurez que parmi les signataire on trouve M. Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne, vous aurez compris de quoi il en retourne.

 

Au-delà des quolibets sur une vision de l'avenir qui se sert d'un rétroviseur, la réponse fuse :

 

« Le monde agricole, pour garantir à l’aune des années 2050 une alimentation suffisante à neuf milliards d’individus, devra compter sur des modèles de production autrement plus performants que l’agriculture bio et la permaculture. Elle ne pourra pas se contenter de circuits courts pour livrer intra-muros des villes de plusieurs millions d’habitants où la moindre épidémie, où le moindre mouvement social, où le moindre blocus routier suscitera des émeutes que seule la garantie d’un approvisionnement conséquent et sécurisé pourra juguler. »

 

M. Jean-Paul Pelras passe ensuite à un autre sujet crucial :

 

« le Grand débat agricole ImPACtons [qui] sera à nouveau d’actualité, conduit davantage par des experts en urbanisme qu’en ruralité… Avec en parallèle, une appropriation du métier distillée par certains courants de pensée qui est en train de faire son chemin dans l’esprit de nos concitoyens. »

 

Si « certains courants de pensée » peuvent instiller leurs conceptions dans l'opinion publique, c'est aussi le résultat d'une insuffisance de la communication de cette agriculture qui nous nourrit. Moyennant quoi la « propension qui tend à usurper le savoir-faire en usant du "faire savoir" [et qui] relève de l’indécence » peut s'éclater...

 

« Penser que les agriculteurs peuvent négocier avec leurs détracteurs, aussi célèbres, vertueux, désignés ou cultivés soient-ils, relève de l’inconscience. »

 

Ne pas apporter de réponse forte et cohérente à la nébuleuse d'usurpateurs et ne pas faire l'effort adéquat pour faire comprendre les véritables enjeux de l'agriculture – de l'approvisionnement alimentaire – relève aussi de l'inconscience. Vis-à-vis tant des agriculteurs que de la citoyenneté en général.

 

______________

 

* On se pourra aussi se délecter de la lecture de « Binoche, Hulot, Lindon...: dix principes contre la montée du peopolisme, cette radicalité-caviar ».

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pphilippe 08/06/2020 11:32

JP Pelras écrivain et journaliste ... voire. Journaliste surveillé par les 602 cookies (je les ai compté à mesure que je les ai désactivé, la liste est accessible cliquez sur "en savoir plus")
lesdits cookies représentent autant d'intérêts économiques qui n'ont aucune appétence pour l'agriculture paysanne et qui sont plutôt satisfaits du fait que
"chaque fois que l’agriculture de notre pays a accepté la négociation, elle a perdu la partie"
Bien sur ça se comprend, l'alimentation industrielle, les transports, les médias, les lobbies du surpoid et des maladies modernes n'ont aucun intérêt à ce que le "mieux disant" gagne les négociations économiques et surtout politiques.
Outre son côté défaitiste et aveugle des modifications de ce que le terme même de production alimentaire recouvrira dans peu de temps, Pelras devient le "subalterne" d'une société folle gagnée par l'externalisation des moyens de production, surveillé qu'il est par 602 mouchards qui n'hésiterons pas à le remplacer s'il ne remplit pas la fonction de propagande qui est la sienne ! Belle journée à vous tous.

pphilippe 10/06/2020 13:38

"Personnellement, je juge(...) un écrivain et journaliste par ce qu'il écrit" .
Oui d'accord, parlons en :

Il faudra, entre autre, m'expliquer comment "un modèle de production performant"* donc sensible aux chaînes de productions techniques pourra assurer l'approvisionnement dans un monde où ces chaînes techniques seraient très endommagées.
On pourrait se rappeler ici le blocus routier de 1992 qui a très sérieusement mis à mal l’approvisionnement en fongicide dans le sud où j'étais, mettant ainsi en danger nombre d’exploitations.

Peut-être que la communication peut faire basculer l’avis de l’opinion sur "le paysan subalterne" mais il faut faire attention que la communication demande en retour de la transparence, et il faudra alors que le "paysan" explique sa gestion de la fertilité des sols sur la durée, la qualité de l’eau des rivières, leur lien avec la biodiversité et la qualité des aliments qu’il fournit à la collectivité, il apparaîtra alors que la résilience des systèmes de production n’est pas vraiment où cet article semble le situer.
Selon la qualité des informations fournies par cette communication souhaitée, les "nantis" mais aussi tous les autres pourraient alors voir le paysan pour ce qu’il est, c’est à dire un exploitant agricole, ce qui sous ma plume n’est pas un gros mot, mais relègue les paysans majoritairement à la source des circuits courts.
Je pense en fait que la société a besoin des deux filières, la force de l’une compensant la faiblesse de l’autre. Belle journée à vous.

[*tiens d'ailleurs performant sur quelle base ? ]

Seppi 08/06/2020 13:13

Bonjour,

Merci pour votre commentaire (si, si…).

Personnellement, je juge -- au sens d'apprécier -- un écrivain et journaliste par ce qu'il écrit et non par ce qu'il est être entre les mains de lobbies...

Coq de France 02/06/2020 14:55

@Il est là, fils spirituel de Seppi01/06/2020 00:11

"Qu'est-ce que vous en savez ? Vous connaissez Yann Kindo en personne pour savoir ce qu'il sait fair ?"
Inutile de le connaitre en personne la simple lecture de ses écrits demontre à elle seule l'incompétence agricole.
"En plus, Seppi ne cite pas que Yann Kindo mais aussi des agriculteurs, regardez son site, on a pleins d'articles écrits par des agriculteurs Africains ou Américains ou Bengladeshi etc. Et il lui arrive de parler de tweet d'agriculteurs comme Christophe B"
Sa collection de pro pesticides /OGM est suffisamment connu, ceci n'en fait pas pour autant de sérieuses références.


"Oui et combien de paysan gagnaient assez pour avoir une vie assez décente ? "
C'est la totalité des paysans qui gagnaient assez pour vivre décemment et faisaient vivre 5 à 6 familles à leur coté (sans aides PAC) alors qu'aujourd'hui les agriculteurs (avec aides PAC) manifestent très régulièrement car ils ne vivent plus de leur travail!!!


"Ah bon la FAO n'est pas une référence sérieuse pour Bionel ?"
Absolument pas !
"Mais alors qu'elles sont les références solides et sérieuses ? "
La plupart de celles que vous dénigrez systématiquement et en permanence car elles annoncent la vérité qui vous dérange.


"Du coup Bionel sait-il combien d'argent prennent les firmes agrochimiques sur toutes les productions vendues et combien sont données aux producteurs ?"
Quelle magnifique question de personnage ignare qui étale ici son immense incompétence!"
Oui et j'attends une réponse claire et consise, vous ne répondez qu'avec des insultes et des attaques personnelles qui laissent à penser que vous n'en savez pas plus vous non plus.
Puisqu'il faut vous mette les points sur les (i) et les barres aux (t) commencez donc par apprendre la différence entre firmes agrochimiques et firmes agroalimentaires ensuite vous serez en mesure de venir parler correctement.

"Bionel ne comprend pas que les agriculteurs bio ont aussi de grosses difficultés au point que beaucoup abandonnent."
C'est argument est complètement bidon et fallacieux, simplement digne des ragots anti agriculture biologique que seppi s'amuse à rabâcher dans son intox.

"Bionel ne comprend pas que la haine des consommateurs envers les OGM et les pesticides viennent de propagande des ligues biotausaurus et de chercheurs idéologues ou corrompus par Big Bio. "
Comment comprendre quelque chose qui est complètement faux ?

"Bionel ne comprend pas que l'agriculture bio peut être économique et écologique que si elle cohabite avec dautres formes d'agriculture"
Comment comprendre quelque chose qui est complètement faux ?
"Bionel ne sait pas que de nombreux agriculteurs bio pour produire doivent avoir reccours à de la main d'oeuvre gratuite ou sous-payée sinon ils n'auraient pas de quoi vivre. "
Comment connaitre quelque chose qui est complètement faux ?


""(obligé de booster les importations, d'augmenter les élevages, d'agrandir les surfaces cultivables)" Ces arguments sont totalement fallacieux et démontrent parfaitement une incompétence totale en agriculture biologique"

"Non une réalité démontrée par de nombreuses études scientifiques."
Les nombreuses études bidon au service de TOUTE l'intox anti bio, vous voulez dire ?

Coq de France 31/05/2020 21:34

@Il est là, fils spirituel de Seppi30/05/2020 00:27

Yann Kindo??? seppi, vous avez de sacrée références en terme d'agriculture! Vous citez toujours en références des personnes totalement incapables de produire quoi que ce soi, totalement incompétente en parasitologie... Imaginez-vous être crédible?

Je dis que les paysans gagnaient leur vie par leur travail, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui pour les agriculteurs!!!
On retrouve la récurrente sale habitude de seppi à déformer les propos de ses interlocuteurs.

La FAO? Pourquoi vous avez toujours de drôles de références??? Vous annoncé plats transformés moins chers que les autres; mais quel sont vraiment les autres ???
Pourquoi Il est là, confondez-vous toujours agrochimie et agroalimentaire?
C'est encore un super témoignage d'une extrême incompétence !!!

"Du coup Bionel sait-il combien d'argent prennent les firmes agrochimiques sur toutes les productions vendues et combien sont données aux producteurs ?"
Quelle magnifique question de personnage ignare qui étale ici son immense incompétence!
(MDR) (MDR) (MDR)

seppi ne comprend pas que produits chers ou pas les agriculteurs ne vivent toujours pas de leurs travail le constat est là !!!

seppi ne comprend pas que ce qui fait monter la haine c'est que les consommateurs ne veulent plus de POISONS pesticides/OGM !

seppi ne comprend pas que l'agriculture scientifique est un fiasco et que les consommateurs refusent les POISONS pesticides/OGM.

seppi ignore que seule l'agriculture BIO est économiquement, socialement, écologiquement viable et durable; constamment dire, écrire, ressasser le contraire n'est que pur mensonges.

"(obligé de booster les importations, d'augmenter les élevages, d'agrandir les surfaces cultivables)" Ces arguments sont totalement fallacieux et démontrent parfaitement une incompétence totale en agriculture biologique.

Une chose certaine, un agriculteur bio est entièrement capable de produire sans être dépendant des firmes agrochimique; ce qui dérange profondément les lobbyistes à la botte des firmes agrochimiques.

Il est là, fils spirituel de Seppi 01/06/2020 00:11

"Yann Kindo??? seppi, vous avez de sacrée références en terme d'agriculture! Vous citez toujours en références des personnes totalement incapables de produire quoi que ce soi, totalement incompétente en parasitologie... Imaginez-vous être crédible?"

Qu'est-ce que vous en savez ? Vous connaissez Yann Kindo en personne pour savoir ce qu'il sait fair ? En plus, Seppi ne cite pas que Yann Kindo mais aussi des agriculteurs, regardez son site, on a pleins d'articles écrits par des agriculteurs Africains ou Américains ou Bengladeshi etc. Et il lui arrive de parler de tweet d'agriculteurs comme Christophe B

"Je dis que les paysans gagnaient leur vie par leur travail, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui pour les agriculteurs!!!"

Oui et combien de paysan gagnaient assez pour avoir une vie assez décente ? C'est ce que je demande et vous répondez à côté de la plaque, on a bien l'habitude de Bionel de répondreà côté de la plaque.

"La FAO? Pourquoi vous avez toujours de drôles de références??? Vous annoncé plats transformés moins chers que les autres; mais quel sont vraiment les autres ???"

Ah bon la FAO n'est pas une référence sérieuse pour Bionel ? Mais alors qu'elles sont les références solides et sérieuses ?


"Du coup Bionel sait-il combien d'argent prennent les firmes agrochimiques sur toutes les productions vendues et combien sont données aux producteurs ?"
Quelle magnifique question de personnage ignare qui étale ici son immense incompétence!"
Oui et j'attends une réponse claire et consise, vous ne répondez qu'avec des insultes et des attaques personnelles qui laissent à penser que vous n'en savez pas plus vous non plus.

Bionel ne comprend pas que les agriculteurs bio ont aussi de grosses difficultés au point que beaucoup abandonnent
Bionel ne comprend pas que la haine des consommateurs envers les OGM et les pesticides viennent de propagande des ligues biotausaurus et de chercheurs idéologues ou corrompus par Big Bio.
Bionel ne comprend pas que l'agriculture bio peut être économique et écologique que si elle cohabite avec dautres formes d'agriculture
Bionel ne sait pas que de nombreux agriculteurs bio pour produire doivent avoir reccours à de la main d'oeuvre gratuite ou sous-payée sinon ils n'auraient pas de quoi vivre.

""(obligé de booster les importations, d'augmenter les élevages, d'agrandir les surfaces cultivables)" Ces arguments sont totalement fallacieux et démontrent parfaitement une incompétence totale en agriculture biologique"

Non une réalité démontrée par de nombreuses études scientifiques.

Coq de France 30/05/2020 22:50

@ Jopari30/05/2020 02:26

"En agriculture comme dans d'autres sujets, il st dommage que ce soit ceux qui en savent le moins qui ont le plus d'influence."

Vous avez raison, il suffit de lire toute les âneries et intox des lobbyistes défenseurs de pesticides et OGM pour s'en rendre compte.
Ils s'infiltrent partout sur le net et dans toutes les instances pour prêcher leur immonde promotion de leur POISONS sans rien connaitre en agriculture.

Faire croire que leur POISONS sont incontournables; du vrais délire lorsque l'on connais l'agriculture et que l'on n'est au courant de c'est faux et mensonger.

Il est là, fils spirituel de Seppi 31/05/2020 00:21

Allons mon vieux Bionel vous devez voir au vu des évolutions de la législation en Europe que les biotausaurus ont bien plus d'influence sur les instances décisionnels que les pro-OGM et pro-glyphosate alors que ces biotausaurus connaissent le moins le sujet. Ainsi des études ont montré que les plus grands oppposants aux OGM, globalement, connaissent moins le sujet que les partisans des OGM. Ainsi faire croire qu'on peut faire une agriculture stable et durable et pérenne sans pesticides et sans OGM est un délire de biotausaurus déconnecté de la réalité.

Jopari 30/05/2020 02:26

En agriculture comme dans d'autres sujets, il st dommage que ce soit ceux qui en savent le moins qui ont le plus d'influence.

pphilippe 06/08/2020 11:02

"Ainsi des études ont montré que les plus grands oppposants aux OGM, globalement, connaissent moins le sujet que les partisans des OGM"

___ Si vous pouviez, Monsieur, nous faire profiter de vos sources.
___ Si vous pouviez AUSSI nous faire parvenir vos sources pour ce que vous appelez REALITE que vous semblez si bien connaître, j'en serai assez curieux.
Dans le cas contraire, j'en retournerai à ce que je sais connaître de l'un et de l'autre pour l'avoir tant expérimenté.
Bien à vous