Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'innovation agricole, clé de la sécurité alimentaire

15 Mars 2020 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

L'innovation agricole, clé de la sécurité alimentaire

 

Alliance Cornell pour la Science

 

 

L'agriculteur Milon Mia discute des avantages de la culture du brinjal génétiquement modifié Bt.

 

 

Dans le but d'accroître la sensibilisation au rôle des innovations agricoles dans la réalisation de la sécurité alimentaire, Farming Future Bangladesh (FFB) a organisé un récent programme de formation pour les scientifiques et d'autres au Four Points Sheraton Hotel à Dacca.

 

Le programme, intitulé « Agribiotechnology for Food Security: Communicating Science, Evidence and Policy » (l'agrobiotechnologie pour la sécurité alimentaire : communiquer la science, les preuves et la politique), était axé sur les compétences nécessaires pour communiquer efficacement à la fois sur la science qui sous-tend les innovations agricoles et sur les avantages sociétaux associés à son acceptation et à son adoption par le public.

 

« Si nous voulons vraiment mettre fin à la faim et à la pauvreté, nous devons transformer l'agriculture mondiale », a déclaré Md. Arif Hossain, PDG et directeur exécutif de FFB. « La biotechnologie agricole est un outil important dans cette transformation. Nous avons offert cet atelier de formation pour aider nos chercheurs et d'autres chefs de file du secteur agricole à communiquer plus efficacement sur cette technologie. »

 

Les participants comprenaient notamment des scientifiques et des spécialistes du Bangladesh Rice Research Institute (BRRI), du Bangladesh Agricultural Research Institute (BARI), du Cotton Development Board (CDB), de l'Institut International de Recherche sur le Riz (IRRI), du Department of Agricultural Extension (DAE), de l'Agriculture Information Service (AIS), du South Asia Biosafety Program, de l'Imam Training Academy (ITA) et de l'Alliance Cornell pour la Science.

 

« Davantage de programmes de formation de ce type doivent être organisés à travers le Bangladesh, ainsi que dans le monde entier, pour promouvoir des outils de communication efficaces qui peuvent éliminer les idées fausses sur les techniques scientifiques », a expliqué le Dr Md. Farid Uddin, directeur exécutif du Cotton Development Board.

 

« Au cours des dernières décennies, la biotechnologie agricole a contribué à l'amélioration de la qualité et de la quantité des aliments à travers le monde, tout en aidant les agriculteurs à réduire leurs coûts de production », a déclaré le Dr Yousuf Akond, chef de la division biotechnologie, BARI.

 

« La biotechnologie des cultures contribue également à la durabilité environnementale et économique », a-t-il ajouté.

 

 

Une récente session de formation de Farming Future Bangladesh a attiré un large éventail de participants.

 

 

« La biotechnologie agricole a un énorme potentiel pour mettre fin aux pénuries alimentaires et à la "faim cachée" issue de carences en nutriments », a déclaré la Dr Sarah Evanega, directrice de l'Alliance Cornell pour la Science. « Elle peut également améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs et les aider à relever les défis du changement climatique. »

 

Cependant, l'acceptation sociale est cruciale lorsqu'il s'agit de réussir la mise en œuvre des applications de l'agro-biotechnologie, a noté Hossain. Et l'acceptation sociale dépend du partage d'informations précises sur la façon dont la technologie est développée et mise en œuvre, ainsi que des détails sur les avantages pour les agriculteurs et les consommateurs.

 

Le Bangladesh a déjà adopté une culture biotechnologique, le brinjal Bt résistant à des ravageurs. Les agriculteurs qui utilisent des semences de brinjal améliorées ont considérablement réduit leur utilisation de pesticides et multiplié par six leurs revenus. Ils ont également amélioré leurs rendements.

 

Les agriculteurs et les consommateurs peuvent bénéficier d'avantages similaires avec l'adoption d'autres cultures actuellement en cours de développement par des scientifiques bangladais, y compris une pomme de terre résistante au mildiou et un riz doré enrichi en vitamine A, a déclaré Hossain.

 

Evanega, une spécialiste des plantes, a noté que des outils d'édition de gènes de pointe comme CRISPR peuvent accélérer le développement de ces cultures améliorées, les rendant plus accessibles et abordables pour les agriculteurs pauvres en ressources.

 

« Nous sommes impatients de voir le Bangladesh et d'autres pays étendre leur utilisation des innovations agricoles pour mettre fin à la faim et améliorer la vie de leur peuple », a déclaré Hossain.

 

FFB est une initiative globale de communication et d'autonomisation des communautés pour aider à mieux faire connaître les innovations agricoles modernes, y compris la biotechnologie végétale, au Bangladesh. Basée à Dacca, l'initiative fonctionne sous les auspices de l'Alliance Cornell pour la Science, basée à l'Université Cornell, avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates.

 

______________

 

https://allianceforscience.cornell.edu/blog/2020/02/agricultural-innovation-key-to-food-security/

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Il est là 15/03/2020 10:19

Voyant cela je me dis qu'un reportage pour montrer le succès des cultures GM au Bangladesh pourrait être intéressant pour inciter els gens à changer de regard. Mais l'idéologie biotausaurus est trop bien implanté dans la télé française, un tel reportage ne passera jamais. On voit bien tout le mal de Food Evolution pour être diffusé dans les salles...