Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Sciences Po, l'écologisme et le féminisme avec Vandana Shiva... l'obscurantisme... la honte

23 Octobre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #Vandana Shiva

Sciences Po, l'écologisme et le féminisme avec Vandana Shiva... l'obscurantisme... la honte

 

 

 

 

Le 21 octobre 2019, le PRESAGE, Programme de Recherche et d’Enseignement des SAvoirs sur le Genre de Sciences Po a organisé une « conférence exceptionnelle avec Vandana Shiva » sur le thème « écologie et féminisme ». Combien cela-a-t-il coûté ?

 

M. Mac Lesggy, vous avez zappé l'essentiel !

 

« Comment peut-on relayer ces propos obscurantistes ? Si @sciencespo s’intéresse à la médecine, ils pourraient inviter des médecins ? »

 

 

(Source)

 

 

Quels propos ?

 

« "Today, people are dying from chronic diseases (diabetes, cancers, etc.) that come from unbalanced foods. If you eat healthy organic food, you get rid of these chronic diseases." @drvandanashiva #ScPoShiva cc. @PRESAGEgenre »

 

« "Aujourd'hui, des gens meurent de maladies chroniques (diabète, cancers, etc.) dues à des aliments déséquilibrés. Si vous mangez des aliments biologiques sains, vous vous débarrassez de ces maladies chroniques." @drvandanashiva #ScPoShiva cc. @PRESAGEgenre »

 

La vraie question est : comment Sciences Po a-t-il pu inviter cet odieux personnage qui assimile le viol à la culture d'OGM, qui est ce que les anglophones appellent « a fraud », un escroc ou un imposteur – ainsi, elle ment ou laisse faire sur son titre universitaire de docteur, prétendument en physique quantique (chez Actes Sud, elle est même « Docteur en physique quantique et en philosophie !), ou sur son passé d'activiste – et dont la philosophie est une succession de lieux communs et d'âneries ?

 

Si vous avez du temps à utiliser utilement, voici une belle analyse du personnage et du phénomène. Et si vous avez deux heures à perdre, pour écouter le gloubi-boulga, c'est ici.

 

À preuve pour les âneries : mangez bio et vous guérirez du diabète et des cancers !

 

Mais votre question est pertinente, M. Mac Lesggy : comment Sciences Po peut-il relayer sur son compte Twitter officiel de telles sornettes ?

 

 

(Source)

 

 

Nous avons dit sornettes ?

 

 

(Source)

 

 

« "My book talks about #Monsanto’s new vision of #farming: without farmers. Their whole business model is based on chemicals.” @drvandanashiva #ScPoShiva cc. @PRESAGEgenre »

 

« "Mon livre parle de la nouvelle vision de # agriculture de# Monsanto : sans agriculteurs. Tout leur modèle commercial est basé sur les produits chimiques. ” @drvandanashiva #ScPoShiva cc. @PRESAGEgenre »

 

Vraiment ? Qui peut croire un instant à une agriculture sans agriculteurs ? Qui fait une fixation sur Monsanto, oubliant que la firme a été rachetée par Bayer ? Qui a oublié – ou fait semblant d'oublier pour les besoins de sa propagande du moment – que Monsanto est devenu principalement une entreprise de génétique, da variétés et de semences ?

 

À Sciences Po, il y a quelqu'un qui a trouvé le propos suffisamment fort et pertinent pour le gazouiller...

 

Le hashtag #ScPoShiva n'est pas bien peuplé. Serais-ce que, malgré l'enthousiasme avec lequel Mme Vandana Shiva a été accueillie, ses propos n'ont pas vraiment « percuté » ? Faut-il croire que, malgré l'« enseignement » qui est dispensé à Sciences Po, il reste des parcelles de rationalité dans les cerveaux des étudiants ?

 

Car voici un autre gazouillis émanant de Présage, le programme de recherche et d'enseignement des savoirs sur le genre de SciencesPo :

 

 

(Source)

 

 

« "Witches is a category to be reclaimed" explains @drvandanashiva at @sciencespo #ScPoShiva »

 

« "Les sorcières sont une catégorie à récupérer" explique @drvandanashiva at @sciencespo #ScPoShiva »

 

On peut être plongé dans un abîme de perplexité... Mais, pour ce dernier exploit du Sciences Po officiel, ce serait plutôt une plongée dans la sidération :

 

 

(Source)

 

 

« "The more your generation disobeys with the system, the better off you will be. You are a unique generation."

@drvandanashiva #ScPoShiva cc.

@PRESAGEgenre »

 

« "Plus votre génération désobéira au système, mieux vous vous porterez. Vous êtes une génération unique."

@drvandanashiva #ScPoShiva cc.

@PRESAGEgenre »

 

Une institution de la République – qui forme notamment les futurs cadres de la Nation – relayant un appel à la désobéissance... la chienlit, quoi…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hbsc Xris 23/10/2019 23:24

Ah et puis j'oubliais Seppi ! Puisque cette dame est une philosophe, plongez vous dans les programmes de philo et ce qu'on apprend aux ado en terminale. Déjà de mon temps, fin des années 1980, moi qui aimait les sciences nat, je me demandais ce que c'était que ces débilités du passé qu'on me faisait ingurgiter. Et bien cela n'a pas fondamentalement changé. Listez les auteurs au programme, on a même encore ce charlatan de Freud, manque juste La Bible et le Coran. Des scientifiques modernes, que nenni, on ne sait même pas ce que c'est. Et en philosophie de l'économie : point de salut hors Marx et ses disciples ! L'école autrichienne d'économie : que nenni comme Frédéric Bastiat, si célèbre à l'étranger.
Si un bastion de l'enseignement devait être attaqué par les scientifiques français (et étrangers) aux fins de rénovation complète, c'est bien la question de l'enseignement de la philosophie.

Il est là 27/10/2019 22:47

Hbsc

Je vous remercie pour ce long commentaire qui me permet de comprendre davantage votre positionnement, pas si éloigné du miens sur le fonds.

Cela dit quand vous dîtes "des études ont montré qu’il s’agit de la matière ayant le « biais » le plus élevé de notations entre plusieurs correcteurs (jusqu’à 10 points/20)." je veux bien vous croire mais avez vous quelques unes de ces études sous la main ?

Hbsc Xris 27/10/2019 20:10

@Il est là : Je ne conteste pas l’intérêt que peut avoir culturellement la philosophie pour apprendre à réfléchir et je me suis assez peu intéressé à la question des croyances religieuses. J'ai simplement coutume de dire que si Dieu existe, au vu des horreurs du monde, soit il n'est pas Dieu, et étant impuissant, il ne mérite pas d'être adoré, soit il est Dieu et c'est le dernier des sal... et il ne mérite pas d'être adoré non plus. Ok, c'est primitif, mais cela clos (pour moi du moins) la question des débats religieux. Sur l'enseignement de la philosophie, je ne conteste pas la matière en soit, je conteste 2 points. Le 1er que je n’avais pas évoqué et qu’il puisse s’agir d’une matière donnant lieu à épreuve notée alors même que des études ont montré qu’il s’agit de la matière ayant le « biais » le plus élevé de notations entre plusieurs correcteurs (jusqu’à 10 points/20).
Le 2d point que je conteste est le choix des référentiels officiels pour les sujets étudiés. Passons pour les grands chapitres de la philosophie sur la « politique » ou la « « morale, et encore il y aurait à dire. Mais sur « sujet », « conscience » et « raison et réel », je suis vent debout. Dans le domaine du langage, Saussure ou Chomsky ne sont même pas au programme, alors les découvertes des neuro-sciences et la génétique de Fox P2, je n’en parle pas. S’agissant de la « matière » et du « vivant », comment peut on étudier ces questions hors un cours de chimie, de biologie, de génétique ? Pas étonnant que l’on puisse ensuite être réceptif aux âneries de Vandana Shiva ! Freud pour la conscience : ben bravo, on doit être un des derniers pays au monde où ce charlatan est étudié. Et pas seulement en philo mais aussi en études de psychologie. Regardez simplement un cursus d’études de psycho en Belgique juste à côté de chez nous, Freud n’y existe plus que très brièvement à titre historique, sinon exit, les psy Belges ont su se tourner vers les neurosciences ! Prenez aussi les questions de « nature et culture », peut-on aujourd’hui disserter sur ces sujets en ignorant l’apport énorme de la génétique à la compréhension des comportements ? Regardez simplement la question passionnante de la génétique des dépendances (à l’alcool ou à différentes drogues). La génétique de la dépendance à l’alcool tout comme la génétique de l’assimilation de l’alcool (pour faire court, certains sujets digèrent bien l’alcool, d’autres moins, d’autres pas du tout…) sont des questions passionnantes qui remettent complètement en cause les conceptions passées que l’on pouvait avoir sur ces sujets.
Alors d’accord, un bon professeur de philo peut voir bien au delà des programmes officiels, et amener des concepts scientifiques récents dans la réflexion de ces élèves, mais je crois pour m’être chamaillé avec quelques « philosophes » que la plupart en sont au stade «Vendana Shiva » et il y a lieu de s'inquiéter de ce qu'ils mettent dans la tête des ado. Je vous livre la liste officielle des auteurs dont les textes doivent être étudiés au BAC (arrêté de 2003) jamais rénové depuis 16 ans.
Platon ; Aristote ; Épicure ; Lucrèce ; Sénèque ; Cicéron ; Épictète ; Marc Aurèle ; Sextus Empiricus ; Plotin ; Augustin ; Averroès ; Anselme ; Thomas d’Aquin ; Guillaume d’Ockham.
Machiavel ; Montaigne ; Bacon ; Hobbes ; Descartes ; Pascal ; Spinoza ; Locke ; Malebranche ; Leibniz ; Vico ; Berkeley ; Condillac ; Montesquieu ; Hume ; Rousseau ; Diderot ; Kant.
Hegel ; Schopenhauer ; Tocqueville ; Comte ; Cournot ; Mill ; Kierkegaard ; Marx ; Nietzsche ; Freud ; Durkheim ; Husserl ; Bergson ; Alain ; Russell ; Bachelard ; Heidegger ; Wittgenstein ; Popper ; Sartre ; Arendt ; Merleau-Ponty ; Levinas ; Foucault.

Il est là 27/10/2019 10:36

Je ne suis pas totalement d'accord avec vous deux, Hbsc et Max. Même si on trouve des conneries dans la Bible, le Coran et Freud et d'autres penseurs, on a aussi des messages intéressants qui peuvent enrichir nos rélfexions, il ne faut pas tout jeter mais garder ce qui peut être gardé. Et puis bon, la philosophie étant une matière très suybjective, le cours dépendra aussi du professeur qui va le donner. Ainsi j'ai eu des camarades qui ont eu des profs de philo athées qui faisaient de leur cours une véritable propagande antireligieuse. D'autres ont eu des profs libéraux qui défendaient le libéralisme pendant leurs cours plus qu'autres choses. Et à l'inverse, j'ai eu des camarades qui ont eu des profs de philo croyants ou communistes qui défendaient ces doctrines devant leurs élèves.

D'ailleurs moi même mon prof de philo que j'ai eu, sans être croyant, ne supportait pas les antireligieux et pour les cours sur la religion, il a pris soin de le finir sur les thèmes de Bergson qui, selon lui, permettent de défendre la foi contre les athées radficaux. De même il ne croyait pas en la psychanalyse et disait bien que c'était plus une religion qu'une science. Comme quoi le cours de philo dépend du prof.

Dernier exemple. En premier année de fac, j'ai eu une option de philo. Le prof était un matérialiste convaincu et il défendait ouvertement l'athéisme pendant ses cours. En revanche, son collègue était très croyant et pendant ses cours, il défendait la foi catholique.

max 24/10/2019 18:16

Moi c'était avec le concept d'enfant sauvage et de ce qui fait de nous des humain (l'éternel nature contre culture) le tous du point de vue de personne du 18èm siècle. Le fait de présenter les points de vue philosophique d’individué du passé (généralement l'antiquité) sans les contrebalancer avec les connaissance moderne est un problème. J'ai toujours trouvé que la philosophie (du moins celle des cours et des plateaux télé) n'était pas assez encré dans le réelle et dans les connaissances scientifique.
Donc je dormais en cours de philo.

max 23/10/2019 22:33

Un petit complément qui montre que l'infiltration des charlatans, pseudo-sciences et dérives sectaire est déjà effective dans les hautes sphère de l'état (sauf pour Agnès Buzin qui avec l'homéopathie et les vaccin reste une étrange anomalie dans le gouvernement. Il suffirait qu'elle comprenne les problèmes des hôpitaux et des urgences et agisse en conséquence et ce serait une des meilleurs ministre/personnalité politique que l'on est eux). Si Acermendax préfère rester prudent et ne pas tiré de conclusion hâtive, la présence de telles personnages et la promotion de pratique douteuse qui 'étend jusqu'au service public (FranceInfo et TV) indique que l'état est déjà dangereusement sclérosé par ces mouvement.
http://menace-theoriste.fr/qui-veut-la-peau-de-la-miviludes/

Hbsc Xris 23/10/2019 21:31

Ce billet de Médiapart sur Vandana Shiva est assez bon même s'il est daté : https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/240814/vandana-shiva-demythifiee
Concrètement, Sciences Po sert à quoi ? A envoyer vers l'ENA ou autre voie de la haute administration ? Et ces gens servent à quoi ? Une petite partie s'interroge sur son utilité sociale et sur le système qui lui a donné du pouvoir, preuve que certains réfléchissent. La plus grande partie ruine les finances de l'Etat et paralyse nos sociétés. Tiens jouons au coup de baguette magique... Un coup de baguette magique et demain tous les agriculteurs de la terre, du plus petit au plus grand agronome disparaissent : catastrophe inouïe... Un coup différent de baguette magique : tous les professionnels de santé, des infirmières aux professeurs de médecine disparaissent : catastrophe inouïe.... Un coup de baguette magique et tous les mécaniciens de la planète du mécano aux constructeurs et aux ingénieurs disparaissent : catastrophe inouïe. On pourrait égréner toutes les professions scientifiques, techniques et industrielles absolument indispensables à la survie de nos sociétés, l'effondrement d'un seul de ces pans mettrait gravement nos sociétés en péril. Mais imaginons un coup de baguette magique faisant disparaitre tous les équivalents Sciences Po et ENA de la planète : il y aurait quelques réajustements de pouvoir et d'organisation à faire, mais il n'y aurait aucune catastrophe inouïe car leurs savoirs ne sont aucunement des moteurs de fonctionnement des sociétés

Il est là 27/10/2019 10:28

Hbsc

Ce n'est pas nouveau, pendant la Restauration, Saint-Simon disait la même chose : supprimez les prêtres et les ministres et les écrivains quelles conséquences pour l'Etat ? rien. Supprimez les paysans, les ouvriers, les artisans que se passe-t-il pour l'Etat ? Catastrophe.

Jeremia 23/10/2019 11:52

"Plants also have integrity", on croit rêver ! Aurait-elle inventé un nouveau concept : la plantophobie ?

C-lavi 23/10/2019 11:13

Elle était sur France Inter hier, dans l'émission de Matthieu Vidard, "La terre au carré".
Je n'ai pas eu la patience de l'écouter