Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Halloween : alerte aux courges amères !

31 Octobre 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #Santé publique

Halloween : alerte aux courges amères !

 

 

 

 

C'est bien tardif, mais mieux vaut tard que jamais : l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) a publié ce jour « Attention aux courges amères ! »

 

En bref :

 

« A l’approche d’Halloween et en pleine saison des citrouilles, potirons, potimarrons, pâtissons et autres cucurbitacées qui égaient les recettes d’automne, il est important de rappeler que toutes les « courges » ne sont pas comestibles. Certaines courges amères peuvent être à l’origine d’intoxication alimentaire parfois grave. »

 

Le problème n'est pas anodin :

 

« Dans une autre étude rétrospective sur les confusions de plantes toxiques avec des plantes comestibles enregistrées par les CAP de 2012 à 2018, parmi les 1159 confusions recensées, celles de courges amères ou coloquintes avec des courges comestibles représentaient la 3e confusion la plus fréquente (8,5% du total des confusions), après les confusions de plantes à bulbes toxiques avec des bulbes comestibles (12%) et les confusions de marron d’Inde avec des châtaignes (11%). »

 

 

 

 

L'article se termine par trois conseils :

 

  • Les courges ornementales (coloquintes) : Toutes toxiques, elles ne doivent pas être consommées. Vérifiez l’étiquette ou demandez conseil aux vendeurs sur les lieux de vente.

     

  • Les courges alimentaires, achetées dans le commerce ou cultivées dans le potager familial : Goûtez un petit morceau de courge crue et si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge : elle ne doit pas être consommée, même cuite.

     

  • Les courges issues de potagers familiaux : Ne consommez pas de courges « sauvages » qui ont poussé spontanément. Ne récupérez pas non plus les graines des récoltes précédentes pour les ressemer. Achetez de nouvelles graines à chaque nouvelle semence dans le potager.

 

L'ANSES pourrait aussi recommander aux vendeurs de ne pas commercialiser des coloquintes dans le rayon fruits et légumes et de mettre des avertissements. Y aurait-il un député ou un sénateur en mal de notoriété assez audacieux pour présenter une proposition de loi ou d'amendement en ce sens, bravant l'idéologie « écolo » qui veut que tout ce qui est naturel est bon ? Stop ! Nous persiflons...

 

Rappelons que la cucurbitacine a fait au moins un mort en Allemagne.

 

Sur ce, joyeux Halloween.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xc 01/11/2019 10:28

@Seppi 01/11/2019 07:52

Que voulez-vous, je ne pratique pas quotidiennement les lois de Mendel ;-)

Seppi 01/11/2019 10:34

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

J'apprécie l'humour !

xc 31/10/2019 17:54

Pourquoi ne faut-il pas ressemer les graines des courges des récoltes précédentes ? N'est pas ce que font les semenciers ?

Seppi 10/11/2019 14:51

Bonjour,

Merci pour ce complément d'information.

Félicitations à cet homme. C'est, il me semble, rare d'entendre cette information (qui devrait figurer sur tous les paquets de semences de courge).

Philippe 01/11/2019 14:58

Bonjour
Merci pour toutes ces explications
Ce printemps j’ai suivi une formation en malherbologie avec MONSIEUR Philippe Jauzein
Lorsque nous sommes passés à côté d’un plant de bryone une autre cucurbitacée encore appelée le navet du diable dans son nom vernaculaire en raison justement de sa toxicité , notre formateur nous a bien à propos rappelé toutes ces précautions à propos des resemis de graines de courges et des précautions à prendre pour éviter la fécondation par une espèce ou variété toxique qui transmettrait ainsi cette toxicité

Seppi 01/11/2019 07:52

Vous ne semblez pas comprendre.

Le jardinier ne connaît que l'identité de la plante-mère, pas celle de la plante-père qui a fourni le pollen. A moins, comme cela vous a été dit, qu'il ait pris la précaution d'isoler la fleur femelle et de la féconder manuellement.

Seppi 01/11/2019 07:35

Bonjour,

Merci pour cette réponse.

Seppi 01/11/2019 07:34

Bonjour,

Merci pour votre question.

Le réponse que vous a donnée Audrey est exacte.