Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Cash Investigation « répond » à Limagrain

21 Juin 2019 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme

Cash Investigation « répond » à Limagrain

 

 

 

Reproduction partielle (source)

 

 

Dans notre billet précédent, « Cash Investigation et semences (Limagrain) : répondrez-vous, Mme Élise Lucet ? », nous avions rapporté que Limagrain avait répondu très fermement à ce qu'il convient d'appeler des accusation portées contre la coopérative dans le Cash Investigation « Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes ».

 

L'équipe de Cash Investigation a répondu... enfin « répondu ». En toute discrétion, pas comme la dernière fois sur le glyphosate... Uniquement (sauf erreur de notre part) sur le compte Twitter et la page Facebook de Cash.

 

 

 

 

 

 

Résumons :

 

1. CI : Limagrain fait travailler des enfants.

L. : C'est faux.

CI : Le chiffre donné par M. Jean-Christophe Gouache est un chiffre fourni par Limagrain. Sous-entendu : nous ne croyons pas Limagrain (ni toute autre entreprise que Cash Investigation a entrepris, ou entreprendra, de dénigrer.

 

  1. CI : Limagrain sous-paye ses/certains salariés.

L. : C'est faux.

CI : Les documents fournis par Limagrain après l'interview sont incohérents (c'est l'avis de Cash Investigation, malgré leur certification par un expert comptable local). Sous-entendu : bis et puisqu'ils sont incohérents, nous, chez Cash Investigation, nous diffusons ce qui nous plaît.

 

3. CI : Limagrain fraude s'agissant de la législation sur les variétés et les semences.

L. : C'est faux.

CI : Silence.

 

Notons cette perle :

 

« Premièrement, à en croire le listing des salariés permanents de HM Clause ci-dessous » – notons que Cash Investigation ne se prive pas de l'outrecuidance de publier des données personnelles, quoique d'ouvriers et d'agriculteurs indiens – « la filiale de Limagrain, les salariés surlignés en jaune, gagneraient 386 roupies, soit 4,96 euros par mois ! »

 

Nous voulons bien croire que les gens de Cash Investigation puissent croire que les méchantes multinationales du « monde merveilleux des affaires » (voir la description de leur compte Twitter) rémunèrent leurs salariés moins de 5 euros par mois... Pour notre part, nous avons du mal à croire que des ouvriers, même indiens, puissent accepter de travailler pour cette rémunération.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques Lemiere 22/06/2019 07:50

elise lucet...quoi dire...?

comprenez bien elle est sans doute sincère..
je regardais l'inteview de peter ridd qui fut viré de la cook university...

they are not corrupt they are emotional...et il parle de "scientifiques"..

et c'est ça on se heurte à un mur...le cerveau est inaccessible.

Seppi 25/06/2019 08:20

Bonjour,

Je ne me prononcerai pas sur la sincérité de Mme Elise Lucet. On peut monter toutes sortes d'hypothèses. Aucune n'est charitable, ni pour elle, ni surtout pour la direction de la chaîne.

J'ai supprimé un de vos commentaires. M. S. ? Sujet sensible...