Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Bio et cancer : deux Excellences ministérielles ont gazouillé...

30 Novembre 2018 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agriculture biologique, #Alimentation, #Politique

Bio et cancer : deux Excellences ministérielles ont gazouillé…

 

 

 

Reprenons de l'excellent article de M. Laurent Alexandre (ci-contre) dans l'Express, du 6 octobre 2018, « Posséder un Picasso protégerait du cancer », à propos de l'étude de chercheurs de l'INRA, de l'INSERM, du CNAM et de l'Université Paris-XIII selon laquelle les consommateurs de produits bio auraient un risque 25 % moins élevé de développer un cancer :

 

« Il est donc bien trop tôt pour affirmer un lien de cause à effet, et d'autres études seront nécessaires pour affiner ces résultats. Les corrélations accidentelles sont la hantise des scientifiques, mais la presse et les politiciens ne prennent aucune des précautions que les excellents auteurs de cette étude ont prises. »

 

C'est, incidemment, en partie faux : les corrélations accidentelles sont la bénédiction des scientifiques... militants.

 

 

Une corrélation sans lien de cause à effet qui ne sera jamais exploitée par la "science" militante...

 

 

Novethic, sous un titre à juste titre péremptoire, « Non, manger bio ne réduit pas de 25 % le risque de cancer », nous a mis sur la piste de M. Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, dont les déclarations nous donnent à penser que c'est un promoteur du bio. Il a gazouillé :

 

« Je salue l'étude épidémiologique de @Inra_France qui suggère qu'une alimentation riche en produits bio pourrait contribuer à la prévention des cancers. #inra »

 

 

 

 

C'est doublement prudent... et ce n'est pas vraiment un cadeau fait à l'INRA. Il est des moments où mieux vaut s'abstenir.

 

Et même si on est le ministre de tutelle de l'INRA, ce n'est pas très sérieux de « saluer » une étude (« qui suggère » que quelque chose « pourrait ») à 9 heures 20 du matin, le jour de la mise en ligne d'un article que, visiblement, ni lui, ni aucun de ses collaborateurs n'a lu. Par rapport à ce gazouillis, il n'aura fallu qu'un peu plus de deux heures à M. Jérôme Quirant pour interpeller le ministre avec une question des plus pertinentes.

 

 

 

 

Et, tout compte fait, c'est bien imprudent…

 

 

 

 

 

La volée de vois vert a été impressionnante.

 

 

 

 

 

Mme Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a été plus dithyrambique :

 

« Félicitations à l'@Inra_France pour son étude passionnante sur le lien entre une alimentation #bio et les risques de cancer. Une nouvelle preuve de la nécessité de développer des alternatives à l'utilisation des pesticides dans notre agriculture. »

 

 

 

 

« Une nouvelle preuve... » ? Même les auteurs de l'étude – dont certains sont affligés d'un beau conflit d'intérêts intellectuels – n'ont pas osé ! Rappelons ce « point clé » :

 

« Signification Une fréquence plus élevée de consommation de produits biologiques était associée à une réduction du risque de cancer ; si les résultats sont confirmés, promouvoir la consommation d'aliments biologiques auprès de la population générale pourrait constituer une stratégie préventive prometteuse contre le cancer. »

 

Ce qui est surprenant, c'est que Mme Frédérique Vidal (ou son collaborateur en charge de Twitter) copie un des tableaux de l'article scientifique... celui qui détaille... les facteurs de confusion... Quelqu'un a donc pu lire le résumé et les points clés... et notamment le « si les résultats sont confirmés »...

 

Les réactions ont été tout aussi pittoresques.

 

Il y a ce constat brévissime :

 

 

 

 

Et aussi cette interpellation :

 

« Encore une étude à ajouter à la liste déjà longue de la "science" militante produite par @Inra_France

Après le scandale @CNRS, nos instituts scientifiques seraient-ils en train de sombrer ?

Permaculture, biodynamie, souris obèses des pesticides...

L'argent public est dilapidée »

 

 

 

 

Que compte faire Mme Frédérique Vidal (et les autres ministres de tutelle) pour – tout en garantissant le degré de liberté nécessaire à la recherche – faire en sorte que l'argent public ne soit pas dilapidé ?

 

La réaction de M. Christian Rousseau devrait être perçu comme un appel pressant.

 

 

 

 

Le cancer de l'illettrisme scientifique (même à bac + 5, voire plus) et de l'aveuglement idéologique sévit aussi à l'Assemblée Nationale. Voici, répercuté par Mme Barbara Pompili, le cri de joie de M. Matthieu Orphelin, qui aura pris ses informations dans le Monde militant de M. Stéphane Foucart et Mme Pascale Santi :

 

« Consommer des aliments #bio réduit significativement le risque d’apparition de cancer. Cette étude sur 70000 personnes est une MAGISTRALE DEMONSTRATION de ce qui sonnait déjà comme une EVIDENCE: manger bio est bon pour la #santé! #alimentation #agriculture »

 

 

 

 

Mme Géraldine Woessner a fait œuvre, à nouveau, de pédagogie. Voici une des réponses de M. Matthieu Orphelin :

 

« J'attendais les résultats de cette étude depuis 2011. Vous comprendrez mon enthousiasme à la lecture de ses résultats. Je le redis, c'est une étude importante qui manquait et qui fera date. Et qui demande confirmation d'autres travaux. ;) »

 

 

 

 

M. Matthieu Orphelin contribue à faire les lois de la Nation... Evidence-based ? Que nenni !

 

Et Mme Géraldine Woessner n'a pas eu de réponse à la sollicitation suivante :

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article