Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Dénigrement des aliments « conventionnels » en faveur du « bio » : importante décision suédoise

4 Juillet 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Agriculture biologique

Dénigrement des aliments « conventionnels » en faveur du « bio » : importante décision suédoise

 

La Coop suédoise interdite d'utiliser la vidéo de marketing« The Organic Effect » sous astreinte d'un million de couronnes

 

Thoughtscapism*

 

 

Ma note : La plainte avait été déposée par Svenskt Växtskydd, l'association suédoise de protection des plantes. À quand une décision française pour mettre fin aux abus ?

 

 

Des nouvelles rapides : les médias suédois semblent très silencieux sur le sujet, alors qu'un tribunal a décidé d'interdire à la chaîne d'épicerie Coop de continuer à utiliser sa vidéo de marketing « The Organic Effect » (l'effet bio) lancée en 2015, ou les arguments de cette campagne, y compris des slogans comme « nous mangeons des pesticides » et « des produits chimiques ôtés du corps de mes enfants », ou encore « les aliments bio sont cultivés sans pesticides chimiques ». Si elle utilise les slogans ou la vidéo, mais persiste à ne pas fournir de preuves à l'appui de telles affirmations, elle est menacée d'une amende de 1 million de couronnes (environ 100.000 euros/près de 120 000 dollars).

 

 

Un tribunal suédois décide que COOP doit payer 1 million de couronnes s'il continue à utiliser la vidéo de marketing trompeuse « The Organic Effect »...

…ou les arguments de cette campagne – affirmant que les aliments bio sont « plus sains » ou « plus sûrs » – en l'absence de preuves.

 

 

Voici un extrait de la couverture du procès par Kavin Senapathy sur Forbes :

 

« Les résultats exagérés de l'expérience mal conçue montrent exactement ce à quoi nous pouvons nous attendre en renonçant aux aliments produits de manière conventionnelle : le niveau des pesticides utilisés dans l'agriculture conventionnelle disparaît pratiquement de l'urine de la famille. Mais où est le truc ? La plupart des gens ne se rendent pas compte que l'agriculture biologique utilise également des pesticides, bien que différents. Et l'expérience n'a pas testé les pesticides utilisés dans l'agriculture biologique. »

 

Le laboratoire qui a effectué les tests pour Coop avait indiqué clairement dans son rapport que les résidus trouvés étaient considérablement inférieurs aux limites de sécurité fixées par bon nombre d'autorités de sécurité alimentaire, suédoises et étrangères.

 

La vidéo de Coop n'a pas seulement exagéré les risques liés aux résidus de pesticides hors de toute proportion, et est restée silencieuse sur l'absence d'analyse des résidus de pesticides bio ; ils ont aussi laissé simplement de côté les preuves en sens contraire de leur propre petit échantillon, comme l'a révélé Debunking Denialism dans : « Coop sued for misleading ‘organic effect’ marketing campaign » (Coop poursuivi pour tromperie dans sa campagne « Organic effect ») :

 

« La vidéo a également caché des données qui ne soutiennent pas la position pro-bio. Selon l'étude, le père présentait des quantités plus élevées de certains pesticides conventionnels pendant les semaines d'alimentation bio par rapport à la période précédente. Cela n'a jamais été montré dans la vidéo. »

 

Note importante : Les décisions des tribunaux ne sont pas des éléments de preuve. À la lumière de mes connaissances et de mes écrits sur le sujet, je suis simplement heureuse de constater que, à mon avis, les tribunaux ont bien évalué les éléments de preuve dans cette affaire.

 

Malheureusement, la plupart des dégâts ont déjà été faits depuis que cette campagne de marketing trompeuse a été lancée, il y a deux ans, et Coop a incité les gens à croire qu'ils devraient avoir peur de leur nourriture, qu'ils « mangent du poison », etc.

 

Pour ceux qui sont intéressés, la décision du tribunal est disponible sur demande, en suédois ; il suffit d'adresser un courriel au Patent- och marknadsdomstolen (tribunal des brevets et du marché) Les conclusions du jugement sont reproduites ci-dessous. Par exemple, à la page 17, selon le jugement, les allégations de Coop constituent :

 

« ...des tactiques de peur et des incitations à se détourner de la nourriture issue de l'agriculture conventionnelle. Les allégations affectent ou sont susceptibles d'affecter de manière significative la capacité du destinataire à prendre une décision commerciale éclairée [...] et sont donc déloyales. »

 

Le jugement poursuit :

 

« Il n'y a pas d'effet bio. Il n'y a aucune preuve sous-tendant les allégations des études. En outre, les études sont truquées et inadéquates (voir ci-dessus dans l'allégation 1.1). Les niveaux mesurés concernent des résidus de pesticides à des niveaux très faibles, qui sont totalement inoffensifs pour une personne. »

 

Il reste à voir si Coop cherchera à faire appel de la décision.

 

 

Le début de la décision de 89 pages, disponible sur demande auprès du Tribunal des brevets et du Marché.

 

______________

 

* Biologiste cellulaire, communicatrice scinetifique volontaire, romancière.

 

Source : https://thoughtscapism.com/2017/07/03/coop-forbidden-to-use-the-organic-effect-marketing-video-under-threat-of-fine-of-one-million-krona/

 

 

La vidéo d'origine semble avoir disparu de la toile. Ci-dessus, une analyse de son effet.

 

 

Les résultats pour le père (source)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alain Coetmeur 04/07/2017 12:38

en passant sur le bio c'est bon, la nature vous veux du bien :
http://www.fredzone.org/zhang-la-vlogueuse-healthy-qui-sest-empoisonnee-en-direct-003#utm_source=feed&utm_medium=feed&utm_campaign=feed

ya ptet un truc a écrire

Seppi 04/07/2017 14:57

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

« ya ptet un truc a écrire » ?

P'têt' bien... Surtout que vous m'avez mis sur la piste de la publicité de Bledina !