Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Marche contre Monsanto : le mal-être français

1 Juin 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #critique de l'information, #Monsanto

Marche contre Monsanto : le mal-être français

 

 

Avec ce genre de slogan, on doit pouvoir ratisser large dans le monde de l'hypocondrie scientifiquement illettré. Superbe photo par ailleurs : la personne a dû mettre sa vie en danger bien davantage par les nombreuses cochonneries incluses dans les tatouages, que par les OGM.

 

 

 

Samedi 20 mai 2017, c'était la la sixième édition de « Marche contre Monsanto », un événement annuel organisé par l'altermonde.

 


 

(Source). Comme Forumphyto, nous relayons : : Un Monde Riant cherche un « boulot » afin de pouvoir se sustenter, de grâce », parce que « por mangé silvoplé, c’était déjà pris ». Pensez-y si vous avez besoin d’un dessinateur.

 

 

Comme on a pu le constater, l'impact médiatique a été très limité. Rien ou presque dans les grands journaux, même pas dans le Monde Planète.

 

Citons tout de même l'Humanité, qui a mis en ligne une vidéo sur la manifestation de Paris. Et la Marseillaise, qui, avec « "Le monde de Monsanto n’est pas le nôtre" », a surtout insisté sur la présence de M. Jean-Luc Mélenchon parmi « [p]lusieurs centaines de militants associatifs ou politiques ».

 

 

Pas beaucoup de slogans anti-Monsanto...

 

 

Sur le plan international, il n'y a guère que Russia Today – tiens donc... – à avoir produit un article avec des photos et deux vidéos : l'une, d'Argentine, nous interroge – au vu du nombre de déguisements et des déprédations – sur l'existence d'un soutien populaire ; l'autre, du Ghana, montre que les manifestant n'étaient guère plus nombreux que deux ou trois douzaines. Des photos publiées sur la manifestation de Bâle montrent aussi la présence importante de die Linke, la gauche de la gauche allemande.

 

 

 

En 2015, le Guardian britannique avait pu produire un article qui s'était voulu flatteur – conformément à la ligne éditoriale –, « Tens of thousands march worldwide against Monsanto and GM crops » (des dizaines de milliers marchent dans le monde contre Monsanto et les OGM), en faisant état de 400 manifestations dans 40 pays. Cette année, les organisateurs ont listé 205 événements. Sur Facebook, Combat Monsanto fait état de 200 manifestations.

 

 

C'est très ironique... des gens sont venus à Toronto.

 

 

Rachel Parent, c'est cette jeune fille instrumentalisée par ses parents pour une croisade anti-OGM. Son père est le PDG de Nutrition House, la plus grande chaîne de magasins de compléments alimentaires et de « santé naturelle » du Canada. Mais ou est la « crowd », la foule ?

 

 

Cette désaffection survient pourtant à un moment où l'altermonde peut exploiter les fusions en cours entre Monsanto et Bayer, Syngenta et ChemChina, et Dow Chemical et DuPont, ainsi que, en Europe, la polémique sur le renouvellement du glyphosate.

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

À Bâle, avec die Linke.

 

 

Ce qui détonne dans ce paysage, c'est l'assiduité de l'altermonde français, avec une quinzaine de manifestations. Les maîtres d'œuvre tentent d'expliquer que « cette année électorale […] a rendu difficiles à organiser et peu nombreux les évènements en France » ; on peut penser que cela aurait dû être tout le contraire... La participation a été en baisse : selon les maîtres d'œuvre plus de 2.000 personnes à Lorient (près de 2.000 selon l'AFP, mais ils étaient 2.500 l'année dernière), Paris (plusieurs centaines de participants, disent-ils), Bordeaux (1.000), Lyon (800 disent-ils... mais l'adresse de l'article du Progrès dit deux à trois cents... un dénombrement qui a sans nul doute été éliminé du texte, complaisance oblige), Marseille (plus de 400), Lille (400), La Rochelle (300), Nantes (plus de 250), Dijon (200), Agen (100), Montpellier, Perpignan, Toulouse, Caen et Laon.

 

 

(Source : http://www.leprogres.fr/lyon/2017/05/20/deux-a-trois-cents-personnes-ont-marche-contre-monsanto)

 

 

Voici comment était référencé l'article du Progrès (cela a été modifié entre-temps)... Le nouveau titre est : « Plusieurs centaines de personnes ont marché à Lyon contre Monsanto »... C'est vrai qu'avec deux, on est déjà dans le domaine du « plusieurs »...

 

 

 

 

Cette évolution ne devrait toutefois pas nous empêcher de réfléchir à la question suivante : pourquoi une telle assiduité en France. Selon la liste des événements de March Against Monsanto, il n'y en avait que trois en Allemagne et deux respectivement en Suisse (à Bâle, siège de Syngenta) et Morges, siège de Monsanto (Suisse)) et au Royaume-Uni.

 

Ne serait-ce pas qu'il y a une France fâchée avec – outre l'agriculture qui nous nourrit – le monde économique de la libre entreprise et de l'industrie ? Il y a là, nous semble-t-il, un vaste chantier pour le nouveau gouvernement et les acteurs économiques concernés.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nicolas 05/06/2017 15:01

Bonjour M. Seppi,

Déçu de ne pas vous avoir vu à la Marche Contre Monsanto de Lyon. Ce n'est certes pas la plus proche de chez vous, mais on aurait pu y discuter des méthodes pour comptabiliser les manifestants. Ceci dit, si Le Progrès à changer de titres et à rajouter les chiffres de participation des organisateurs dans le texte, c'est peut-être parce que j'ai un peu moquer le comptage du journaliste : https://twitter.com/nicolaspernot/status/866232088432959488.

Ravi, en tout cas de voir que le journaliste à modifier son article dans notre sens et que vous soyez de cette "presse" qui nous font publicité. Soit elle est mauvaise, mais au moins on en parle, c'est mieux que l'ignorance :)

Bien à vous.

Seppi 14/06/2017 17:41

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Non, vous ne m'auriez pas trouvé dans cette manifestation...

Quant au gazouillis, le texte est le suivant :

« Marche Contre Monsanto 2017 à Lyon : 800 pers. pour les orga, 650 pour la police... "200 à 300" pour @JPCavaillez / Le Progrès. #RigoloVa :) »