Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Lettre de Portier à Juncker sur le glyphosate : nichts neues pour le BfR

2 Juin 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Glyphosate (Roundup)

Lettre de Portier à Juncker sur le glyphosate : nichts neues pour le BfR

 

 

 

 

Comme on le sait, la Commission Européenne proposera aux États membres – si elle reste droit dans ses bottes – de ré-autoriser le glyphosate pour une durée de 10 ans.

 

L'activisme anti-OGM s'est donc déchaîné – avec le concours de médias complaisants comme le Monde (mais on peut aussi ranger celui-ci dans le monde de l'activisme...).

 

Le 28 mai 2017, M. Christopher Portier, ancien agent de haut niveau de plusieurs administrations états-uniennes passé lobbyiste pour la mouvance alter et anti, a envoyé une lettre à M Jean-Claude Juncker, Président de la Commission Européenne. En résumé, et pour reprendre le titre d'un article d'un de ses porte-parole, le Monde de M. Stéphane Horel et Stéphane Foucart, « Glyphosate et cancer : des études-clés ont été sous-estimées par l’expertise européenne ».

 

Le Bundesinstitut für Risikobewertung (BfR – Institut Fédéral d'Évaluation des Risques) a répondu le 30 mai 2017. Nous vous en proposons ci-dessous une traduction intégrale.

 

M. Stéphane Foucart et Mme Stéphane Horel en feront-il état – de manière objective, s'entend – dans leur rubrique pour en informer leurs lecteurs ?

 

 

 

Aucune conclusion nouvelle dans l'évaluation des risques du glyphosate

 

Communiqué N° 008/2017 du BfR, du 30 mai 2017

 

 

Suite à des demandes relatives à une lettre ouverte au Président de la Commission Jean-Claude Juncker, l'Institut Fédéral d'Évaluation des Risques (BfR) publie une évaluation des conclusions prétendument nouvelles sur l'évaluation des risques du glyphosate. Le consultant Christopher Portier s'est adressé au Président de la Commission dimanche dans une lettre ouverte et a allégué que des résultats sur les tumeurs obtenus dans des études d'alimentation sur des souris et des rats n'ont pas été pris en compte dans l'évaluation des risques européenne.

 

L'affirmation selon laquelle des résultats ont été négligés n'est pas exacteau regard des données scientifiques disponibles et des publications de l'Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA) et de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). Toutes les études originales mentionnées ont été examinées en fonction de leur fiabilité et de leur pertinence dans les évaluations des autorités européennes.

 

Le BfR recommande que les calculs du professeur Portier soient publiés selon le mode scientifique pour qu'ils soient soumis au débat scientifique.

 

 

Christopher Portier a effectué ses analyses statistiques après la conclusion des travaux complémentaires allemands pour les rapports d'évaluation de l'EFSA et de l'ECHA relatifs à la réévaluation du glyphosate. Les calculs statistiques qu'il a effectués sont connus de l'Institut Fédéral d'Évaluation des Risques (BfR) à la suite de conférences qu'il a données à l'Annual Meeting 2016 of the Swiss Society of Toxicology in Basel (CH) et à l'ECHA. Jusqu'à présent, les résultats de Christopher Portier, avec leurs analyses individuelles, ne sont pas accessibles au public et ils n'ont été ni évalués par les pairs, ni publiés dans une revue scientifique. Christopher Portier a eu l'occasion de présenter ses calculs et ses conclusions statistiques à l'ECHA, à la fois dans la consultation publique en juillet 2016 et lors d'une audition en novembre 2016. Ceux-ci ont été examinés par les experts de l'ECHA et pris en compte dans leur décision. L'ECHA a établi de manière transparente que les considérations de Christopher Portier ont été incluses dans son évaluation et ses discussions1 ; elle a aussi publié la présentation2 qu'il avait faite en tant que représentant de l'ONG HEAL3. Sur la base de l'approche du « Weight of Evidence » (WoE – poids de la preuve) recommandée dans les lignes directrices techniques et en tenant compte de toutes les analyses statistiques et des contributions de ses propres statisticiens, ainsi que des analyses de Christopher Portier, conjointement avec d'autres éléments de preuve à l'appui de l'évaluation du potentiel cancérogène, l'ECHA est parvenue à la conclusion qu'il n'y a aucune indication d'un effet cancérogène ou génotoxique du glyphosate. Une explication détaillée de la décision de l'ECHA a été publiée sur le site de l'ECHA4.

 

Toutes les études originales mentionnées dans la lettre de M. Portier ont été examinées en fonction de leur fiabilité et de leur pertinence dans le cadre des évaluations des autorités européennes. Fondamentalement, une signification statistique ne doit pas être assimilée à une pertinence biologique selon les lignes directrices techniques de l'OCDE. Il est nécessaire d'évaluer les études animales en question non pas de manière isolée, mais selon une approche WoE, à savoir dans leur globalité et en tenant compte des directives harmonisées.

 

Une publication de l'EFSA relative aux différences de méthodologie et une explication de l'approche WoE qui est recommandée dans les lignes directrices techniques est publiée ici :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28374158

 

 

 

 

Les lignes directrices de l'OCDE pour les études de toxicité chronique et de cancérogénicité (Manuel de l'OCDE 116) soulignent qu'il faut procéder à la sélection des méthodes statistiques pour l'évaluation des données au stade de la planification, c'est-à-dire avant le début de l'étude. Ce manuel technique de l'OCDE 116, de l'année 2012, énonce les normes d'essai obligatoires (451-453) et constitue, en plus, un guide important pour la mise en œuvre des études de cancérogénicité et leur évaluation par les laboratoires d'essais. Par ailleurs, ces documents sont aussi une base importante pour les autorités pour l'évaluation de la cancérogénicité dans le cadre d'une approche WoE, dans laquelle interviennent de nombreuses sources de données, et pas seulement les données statistiques. Ces sources comprennent :

 

(a) les résultats tant positifs que négatifs, avec une différenciation par pertinence des lésions néoplasiques et non néoplasiques ;

 

(b) la pertinence de la conception de l'étude pour l'évaluation des effets cancérogènes ainsi que pour l'évaluation du mécanisme d'action cancérogène ;

 

(c) les effets néfastes sur les organes cibles et d'autres effets systémiques ;

 

(d) la plausibilité biologique et la causalité de la relation entre les effets néfastes et le mécanisme d'action cancérogène ;

 

(e) la qualité et la stabilité des données par rapport au modèle et la cohérence des résultats tant à l'intérieur de l'étude qu'entre les études de conception similaire ;

 

(f) la notion de dose limite et les recommandations internationales sur les doses maximales recommandées dans les études de cancérogénicité, en tenant compte des effets secondaires possibles d'une toxicité globale excessive.

 

Les autorités allemandes ont procédé à leur évaluation selon les principes légaux issus du règlement (CE) N° 1272/2008 et en fonction des critères de classification et d'étiquetage fixés au point 3.6, et cette évaluation a été l'une des bases de l'évaluation indépendante de l'ECHA, laquelle a pris en compte toutes les considérations statistiques dans son évaluation avec le soutien de statisticiens indépendants, comme elle le fait également dans l'évaluation d'autres produits chimiques pour la classification des propriétés cancérigènes.

 

Sur le thème de l'évaluation des études de cancérogénicité, le gouvernement fédéral s'est aussi exprimé (18/12489) à la suite d'une petite question du groupe Die Linke (18/12284) :

http://dip21.bundestag.de/dip21/btd/18/124/1812489.pdf

 

 

Vous trouverez plus d'informations sur le glyphosate sur le site du BfR :

http://www.bfr.bund.de/de/a-z_index/glyphosat-126638.html

 

______________

 

https://echa.europa.eu/fr/-/the-committee-for-risk-assessment-starts-discussing-the-harmonised-classification-for-glyphosate

 

https://echa.europa.eu/documents/10162/22863068/glyphosate_ngo_heal_en.pdf/b743ed14-d27d-b17f-7fec-dcb2866f8fe3

 

http://www.env-health.org/

 

https://echa.europa.eu/de/home

 

 

Résultat de recherche d'images pour "glyphosate bfr portier"

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Albert Amgar 02/06/2017 17:33

Le communiqué du BfR du 30 mai existe aussi en anglais, http://www.bfr.bund.de/cm/349/no-new-findings-on-the-risk-assessment-of-glyphosate.pdf

Seppi 14/06/2017 17:48

Bonjour,

Merci pour l'information.

Il va de soi qu'il est inutile d'en aviser l'ANSES (ni de ma traduction)...