Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Hystérie anti-glyphosate sur le Monde : le choc de la photo, ou comment faire peur avec un produit bio

2 Juin 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Glyphosate (Roundup), #Activisme

Hystérie anti-glyphosate sur le Monde : le choc de la photo, ou comment faire peur avec un produit bio

 

Avia Terai, province du Chaco, Argentine : un technicien prépare les produits chimiques destinés à l’épandage par avion en mai 2014.

Avia Terai, province du Chaco, Argentine : un technicien prépare les produits chimiques destinés à l’épandage par avion en mai 2014. ALVARO YBARRA ZAVALA / REPORTAGE BY GETTY IMAGES
 

 

 

C'est le festival en ce moment sur le Monde Planète... effet des chaleurs estivales peut-être.

 

Euh ! Non !

 

La question du renouvellement de l'autorisation du glyphosate revient prochainement – à nouveau après les péripéties et tergiversations passées – sur la table de négociation. Et il importe de renverser la table pour la mouvance alter et anti – l'anticapitalisme qui a pris Monsanto pour l'incarnation du mal et l'écologisme qui a pris le glyphosate comme premier domino qui permettra de faire tomber tout l'alignement.

 

Et la mouvance a un allié de taille dans les médias : le Monde.

 

Le Monde Planète.

 

Le Monde Planète de M. Stéphane Foucart et de Mme Stéphane Horel.

 

Ces derniers jours, nous avons pu lire :

 

  • « Enquête "Monsanto Papers" : les moissons du fiel », de M. Stéphane Foucart et Mme Stéphane Horel, avec en chapô : « Pour sauver le glyphosate, la firme s’en prend à l’agence des Nations unies contre le cancer, qui a classé son produit phare cancérogène. Deuxième volet de notre enquête. »

 

Le deuxième article précité comporte une image, en noir et blanc, avec la légende suivante :

 

« Avia Terai, province du Chaco, Argentine : un technicien prépare les produits chimiques destinés à l’épandage par avion en mai 2014. »

 

Un lecteur a eu la curiosité de regarder de plus près la photo – bien anxiogène avec ce « cosmonaute » déversant un bidon dans une cuve. Verdict :

 

Jiembé 01/06/2017 - 19h35

 

Bravo pour l'illustration hyper anxiogène. Pourtant un œil averti comprend tout de suite qu'elle est hors de propos. Le glyphosate est employé au moment du semis pour laisser le champ libre à l'espèce semée. En aucun cas on procède par épandage aérien qui serait un non-sens économique. Alors quand on zoom sur l'image, Bingo ! On découvre qu'il s'agit de Natur'l Oleo, un pesticide "BIO". Quand le Monde utilise l'image d'un épandage BIO pour nous faire flipper sur le glyphosate ! »

 

Et merci à M./Mme Bugul Noz d'avoir signalé « Kevin Folta, Borlaug Ag Communications Award 2016, explique pourquoi ce prix compte autant pour lui ». Ça me flatte en tant que taulier de ce blog, mais je suis surtout ravi que des lecteurs du Monde, enfin les curieux, puissent accéder à la vraie face odieuse de l'activisme dont le Mondele Monde Planète de M. Stéphane Foucart et de Mme Stéphane Horel (et quelques autres) – se fait le VRP. Son commentaire :

 

Bugul Noz 01/06/2017 – 21h23

 

S'appuyer sur USRTK pour un article prétendant dénoncer les abus du FOIA et les infâmes pressions sur les scientifiques, c'est quand même fort de café ! USRTK a utilisé le FOIA exactement dans le même but, et avec succès puisque leurs insinuations ont été relayées par... Le Monde, sous la plume d'un certain... Foucart. Le résultat vu par la victime : […] »

 

Avec une réponse d'un autre (rare) commentateur rationaliste :

 

le sceptique 01/06/2017 - 21h59

 

Allons voyons, Bugul Noz, c'est différent : l'écologiste militant et/ou journaliste est par définition ami de la planète, du bien commun, de l'intérêt général, de la nature sauvage, de la planète bleue, de l'humanité réconciliée, de la justice environnementale. Donc tout ce qu'il fait est bon. Si par hasard il se trompe un peu, ce n'est pas grave car les intentions sont louables et c'est bien l'essentiel. Les autres? Coupables, trolls payés par des coupables, masses coupables d'indifférence.

 

 

P.S.

 

Natur'l Oleo est un insecticide à base d'huile de soja. Encore un pesticide « bio » sans nul doute produit à partir de cultures traitées avec des produits phytosanitaires de synthèse. Et, comme il s'agit de soja et d'Argentine,... de cultures de soja GM...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Xochipilli 03/06/2017 09:42

Ce dernier dossier du Monde sur Monsanto me rend malade tellement il est de parti pris. Et je suis sidéré qu'il n'y ait en face presque personne pour répondre et en démonter les approximations, raccourcis etc. Donc un grand merci et bravo pour votre blog qui fait œuvre de salubrité publique, par sa rigueur. Jai deux questions:
1) Comment expliquez vous que Monsanto soit aussi passif vis-à-vis de ces attaques délirantes? Leur silence ne fait qu'alimenter le soupçon à leur égard.
2) Allez vous démonter ce dossier du Monde? J'attends avec impatience!

Seppi 14/06/2017 17:42

Bonjour,

Merci pour votre commentaire et votre appréciation.

Moi aussi, je suis sidéré par l'indifférence des médias à ce qui est une sinistre désinformation et manipulation.

Il n'y a guère eu, à ma connaissance, que Contrepoints :

https://www.contrepoints.org/2017/06/09/291600-non-dits-monsanto-papers?via=Contrepoints&utm_source=boutonspartage&utm_medium=SOCIAL&utm_campaign=Twitter

Vous avez posé deux questions :

Le silence de Monsanto : j'ai commenté un jour, il y a pas mal de temps, sur ce sujet. Quelqu'un de Monsanto (sans autorité) m'a répondu : « Nous ne communiquons pas avec le public ». David Zaruck (Risk-monger) a écrit récemment sur la réaction au « Tribunal Monsanto ». C'était en gros : « je crois que nous allons l'ignorer ».

Il est difficile de répondre au flot d'allégations au mieux fantaisistes, au pire mensongère. Il est difficile de gagner contre des gens qui vont instrumentaliser et détourner les réponses. Il est aussi difficile de communiquer si on n'a pas de relais dans les médias qui comptent.

Et j'ajouterai que le silence et l'indifférence des utilisateurs de glyphosate est navrante.

Poursuivre le décryptage : c'est en cours.