Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Marche pour les sciences » : un autre point de vue

25 Avril 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

« Marche pour les sciences » : un autre point de vue

 

 

Non, ce n'était pas à la marche pour la science

 

 

La « marche pour les sciences » qui a eu lieu le samedi 22 avril 2017 a été initiée aux États-Unis d'Amérique et est le fruit d'une réaction à des « trumpitudes ».

 

Les journaux s'en sont saisis, certains avec délectation. Le Monde – oui, celui qui promeut avec passion la pseudo-science voire la science-poubelle dans sa rubrique « Planète » – a publié pas moins de cinq articles, dont une tribune d'un « collectif de chercheurs » (ils sont six), « Scientifiques et citoyens se mobilisent pour défendre les sciences » (article protégé – voir aussi une tribune plus ancienne ici).

 

On peut lire un avis critique de cette démarche qui ne sera, hélas, qu'un fait divers, un feu de paille. Car, que se passera-t-il quand Générations Futures ou un autre marchand de peur et prêcheur d'apocalypse fera diffuser par des médias complaisants une nouvelle « étude » qui est une insulte à la rationalité ? Que feront-ils quand des illuminés forcenés se disant « faucheurs volontaires » détruiront une parcelle d'expérimentation, l'outil de travail de leurs collègues ? Ces scientifiques se tairont et se terreront...

 

Que font-ils aujourd'hui pour expliquer le classement du glyphosate en « probablement cancérogène » par le CIRC et les conclusions de « improbablement cancérogène » de l'ANSES, de l'ECHA, de l'EFSA, de l'EPA, de la FAO et de l'OMS ? Ou encore pour répondre aux attaques contre les vaccins ? Ces scientifiques se taisent et se terrent...

 

L'opinion, donc, d'un mathématicien : « Pardonnez-leur ». Cela s'ouvre par : « Ils s’imaginent défendre la science. »

 

Pour ceux qui lisent l'anglais, voici trois articles critiques d'Outre-Atlantique :

 

 

 

Post Scriptum

 

Il y a aussi, sur le Monde du 20 avril 2017 – trois jours avant le premier tour des élections présidentielles... de quoi peser sur les choix des candidats – « La recherche scientifique, ça intéresse qui ? », avec pour chapô :

 

« Les responsables des instances du Comité national de la recherche scientifique appellent dans une tribune les candidats à l’élection présidentielle à adopter une politique de recherche ambitieuse. »

 

Les « responsables », c'est la Coordination des responsables des instances du Comité national de la recherche scientifique.

 

Sans commentaire, deux citations  (mais c'est nous qui graissons) :

 

« Ces dix dernières années ont été exceptionnelles pour la recherche française en termes de reconnaissance internationale, comme en atteste le nombre de lauréats du prix Nobel et de la médaille Fields. Ce succès n’est pas dû au hasard. Il résulte d’un investissement massif de l’Etat dans la recherche scientifique à partir des années 1960, politique soutenue tant par la droite que par la gauche, qui a permis le développement de grands organismes de recherche tel le CNRS.

 

[...] »

 

En France, alors que la campagne pour l’élection présidentielle est en cours, la recherche scientifique est quasiment absente du débat. Les candidat(e)s se contentent pour l’essentiel de prôner le prolongement, voire l’accentuation de mesures qui ont largement failli, et paraissent peu enclin(e)s à débattre des enjeux de la politique nationale de recherche. »

 

Résultat de recherche d'images pour "marche pour la science"

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article